Avis utilisateur

Dunlop JBF3 Joe Bonamassa Fuzz Face : Un Fuzz Signature JB qui sonne

Tout d'abord je suis possesseur d'une FuzzFace JB limited run de 2013. C'est toujours cool ce genre d’appellation surtout que la fuzz semble être produite (dans cette version) a 2000 exemplaires. Ce qui ne me semble pas énorme. On est dans des dimensions de fuzzface classiques boitier rond assez volumineux sur le pédalboard (1er défaut).

Ensuite cette fuzz est produite pour répondre aux spécificités des humbuckers, on peut le comprendre vu le nombre de LesPaul de l'ami JB.

Les composants principaux à savoir les transistors sont au germanium, de qualité militaire RUSSE !!! Ca donne un sentiment de pédale vintage, mais ne vous trompez pas un transistor reste un transistor et la différence entre le germanium et le silicium influera juste sur les tensions internes (pour faire court) russe, chinois ou américain un transistor aura toujours la même fonction finale.

Du coup je l'utilise principalement avec une SG standard ou une strat montée en EMG, EMG 85 en chevalet. Mais rassurez vous ça sonnera aussi avec des strat classiques ou tout autre guitare montée en simple.
Comme ampli j'utilise du Vox ou du Marshall. Excellente pour des sons blues, crunch, dirty blues chargé en bas - médium. On peut modeler facilement le son à l'aide des potards de la guitare et en jouant sur les positions chevalet - manche etc ... Le son est crémeux, classique pour une fuzz face, mais pas violent, ça reste tout en contrôle. Je possède un octafuzz de chez Catalinbread et en comparaison de la JB fuzzface c'est une autre paire de manche.

Les réglages sont très simples un potard volume, un potard Fuzz et pis c'est tout. On a un boitier en acier bien gaillard avec un caoutchouc au niveau du switch pour pas déraper. Je trouve ça bien. La pédale est noire brillante avec les inscriptions marron doré ca change du rouge ou du bleu pisseux des habituelles fuzz face. Les entrées IN et OUT sont inversées comparé aux habituelles pédales d'effet (2eme soucis).

Pour finir on est obligé d'alimenter la pédale avec une pile de 9V. :oops2: pas de possibilité de branché sur mes blocs PP Voodoo lab ... Alors étant un temps soit peu écolo et bricoleur (radin aussi car j'ai pas envie d'acheter des piles tous les 15j) j'ai décidé d'adapter un câble d'alimentation et de le faire sortir par une encoche proprement découpée a la Dremel sur le coté de la pédale. Ça marche tout aussi bien, je peux même varié sur les tensions d'alimentation de 5 à 9 V en faisant ainsi ;)
J'aime l'associé a un UNi vibes de chez MXR et un Echoplex Belle Epoch on a des sons très vintage très psyché années 60.

Au final on est sur un Fuzz classique de par la forme et l'approche physique de chez Dunlop. Le son est assez moelleux et très chaleureux pour du blues, c'est un vrai régal. On est sur un produit relativement simple car lorsqu'on ouvre la boite on compte moins de 20 composants en tout et pour tout. C'est câblé main c'est propre c'est beau ça sonne. On a la signature Joe Bonamassa c'est un must have qui devrait figuré sur tous les pédalsBoards.

Je ne met que 4 étoiles car il y a quelques point qui me chagrine comme l'inversion des entrées et sorties, le manque de fiche pour l'alim en 9V, et aussi un peu le volume de la pédale.