Hors Piste(s)

Le guide de l’enregistrement - 65e partie

Aujourd'hui, je vous propose un article un peu spécial qui, à mon sens, illustre parfaitement toute la force du découpage en épisodes de ce genre de série.

En effet, je vais essayer de répondre à certaines remarques faites dans la section Commentaires des deux chapitres précédents ; chose qui aurait été tout bonnement impossible si Audiofanzine avait choisi de publier ce guide en un seul pavé aussi "statique" qu'indigeste. Voici donc un numéro "hors-série" totalement imprévu à la base mais qui me semble à présent absolument nécessaire à ce stade du guide.

Juste une mise au point…

 

Après cet interlude "musical", permettez-moi de commencer par rappeler une chose : ce guide de l'enregistrement fait partie de la section des dossiers "Bien débuter" d'Audiofanzine. À ce titre, il s'adresse donc principalement et en premier lieu aux néophytes en la matière, au sens noble du terme bien entendu, le but étant de mener ces derniers à un statut d'amateur éclairé autant que faire se peut et sans avoir la prétention d'en faire des experts.

Bien sûr dans l'absolu, qu'importe le "niveau" du lecteur parce qu'aucun d'entre nous n'est omniscient et qu'il est toujours intéressant de revoir les bases. Dans la musique comme partout ailleurs, on apprend ou l'on réapprend tous les jours, moi le premier !

Bref, je sais que j'ai parfois l'air d'enfoncer des portes ouvertes et / ou de trop rabâcher aux yeux des lecteurs les plus expérimentés, mais c'est bel et bien voulu car ce sont fondamentalement des bases que tout béotien se doit de connaître avant de pouvoir espérer aller plus loin. Imaginez un étudiant en "Maths Sup" assistant à un cours de CP, il s'ennuierait ferme, assurément ! Cependant, faut-il pour autant faire l'impasse sur le b.a.-ba de l'addition au risque de perdre totalement les véritables élèves de CP ? Comme d'habitude, je force un poil le trait, mais je suis certain que vous comprenez ce que je veux dire.

Une autre spécificité de cette série sur l'enregistrement qu'il me semble utile de rappeler se résume à son caractère généraliste. L'objet n'est pas l'enregistrement de tel ou tel instrument en soi, mais bel et bien l'enregistrement à proprement parler. Pour être plus clair, j'essaye ici de présenter et d'expliquer la phase de captation sonore dans le cadre plus global de ce que l'on nomme la production phonographique. Ainsi, et pardonnez-moi si je me trompe mais, il me semble qu'il n'y a pas que les guitaristes qui ont besoins de guitares dans leurs compositions, tout comme les batteurs ne sont pas les seuls concernés par l'enregistrement de la batterie. Et je ne parle même pas des compositeurs touche-à-tout n'ayant pas un niveau de pratique musicale avancé d'un instrument en particulier. Du coup, il est logique d'en passer par certaines connaissances de bases propres à chaque instrument afin que chacun puisse mieux appréhender au travers de ces exemples concrets le concept général de l'enregistrement audio.

Enregistrement 65

Troisième point que je tiens à éclaircir : ce guide adopte le point de vue très particulier de l'enregistrement en situation de home studio. Bien sûr, il intègre des enseignements provenant d'expériences en studio, mais l'essentiel provient tout de même de mon parcours de "home studiste" qui s'étale sur près de trente ans - bonjour le coup de vieux ! Ainsi, l'idée est d'aller à l'économie de moyens, pour ne pas frustrer les portefeuilles les plus modestes, tout en maximisant le principal avantage inhérent à la situation : le temps disponible. Alors oui, certaines démarches prennent beaucoup de temps au début afin de mieux comprendre ce qu'il se passe et comment arriver à un résultat optimal dans des conditions matérielles plus ou moins "précaires". Ceci étant, ce "temps perdu" sera au final du temps de gagné une fois certains automatismes acquis, je vous le garantis ! Après, comme je le répète souvent, je n'ai pas la prétention d'avoir "la méthode ultime". Il s'agit juste d'une façon de faire qui fonctionne, libre à chacun d'entre vous de l'appliquer à la lettre ou pas, d'en tirer un ou deux conseils pour les intégrer à votre façon de travailler, etc.

Pour finir, j'aimerais souligner un dernier détail. Ce guide prend la forme d'une série. Moralité, même si je répète parfois certaines choses, je ne reprends pas tout de zéro à chaque chapitre consacré à tel ou tel instrument. Il est donc assez contreproductif de lire de façon isolée tel ou tel article car certaines notions importantes pour la compréhension de ce dernier ont certainement été abordées en amont, soit par votre serviteur au sein même d'un épisode précédent, soit via les nombreux conseils que vous avez la générosité de partager avec la communauté chaque semaine en commentaire desdits épisodes !

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Dans le prochain épisode, nous reprendrons le cours du chapitre consacré à la guitare électrique. Sur ce, je vous souhaite à tous de passer une excellente semaine !