La compression avec sidechain

Le guide du mixage — 37e partie

Continuons notre série de trucs et astuces dans le domaine de la compression avec un article consacré au sidechain.

Sidechained Melody

Le circuit sidechain d'un compresseur désigne simplement le circuit de détection utilisé pour déclencher l'action de compression à proprement parler. Dans la majorité des cas, le signal utilisé pour déclencher la compression est exactement le même que le signal compressé. Certains compresseurs proposent cependant quelques options intéressantes pour ce circuit sidechain.

L'une des plus répandues est tout simplement l'utilisation de passe-haut et passe-bas permettant de filtrer le signal de détection. Cela s'avère très pratique pour cibler l'action du compresseur et le rendre ainsi plus sensible à une zone précise du spectre. Par exemple, il est courant de filtrer le bas du spectre du sidechain sur une batterie. En effet, l'énergie dans les graves d'un coup de grosse caisse a tendance à déclencher exagérément la compression d'un bus de batterie, ce qui engendre une surcompression du reste du signal lors de la frappe du kick. En filtrant judicieusement le sidechain, le compresseur ne réagira pas trop violemment aux coups de grosse caisse, ce qui permettra d'obtenir une compression plus transparente.

La compression sidechain dans le mixage audio

Une autre option que l'on retrouve parfois est la possibilité d'utiliser un signal différent de celui traité afin de déclencher la compression, on parle alors de sidechain externe. À première vue, l'idée de compresser un instrument en regard de la dynamique d'un autre peut paraître saugrenue. Pourtant, les applications pratiques de cette technique sont fichtrement intéressantes, tant sur le plan du mixage à proprement parler que d'un point de vue créatif.

Au niveau du mixage, cela peut servir par exemple à régler aux petits oignons l'articulation entre la basse et la grosse caisse. En effet, imaginez que vous utilisiez un compresseur sur la ligne de basse qui soit piloté par les coups de grosse caisse. À chaque frappe de cette dernière, vous verrez donc le niveau de la basse diminué automatiquement de façon à laisser la place au kick, alors que lorsqu'il n'y a pas de frappe, la basse occupera tranquillement les lieux. Ainsi, ces deux pistes qui ont souvent une fâcheuse tendance à se disputer le bas du spectre pourront vivre en parfaite symbiose. Bien entendu, cette astuce ne se limite pas au seul couple basse/grosse caisse. Il est tout aussi envisageable d'utiliser le sidechain externe entre une voix et une guitare qui auraient du mal à vivre ensemble, ou entre une guitare soliste et des guitares rythmiques, etc. Attention cependant, le compresseur ainsi utilisé ne doit pas arborer des réglages trop extrêmes afin que le résultat soit le plus naturel possible. Encore une fois, subtilité est ici le maître mot. 

La compression sidechain dans le mixage audio

Il est tout autant envisageable d'utiliser la fonction de sidechain externe dans un but créatif. L'exemple le plus courant est celui d'une nappe de synthé qui, par essence, n'a quasiment aucun mouvement dynamique. En compressant cette nappe via un compresseur dont le circuit sidechain est nourri par un élément rythmique fort en dynamique, au hasard le kick, vous obtiendrez un son beaucoup plus vivace puisque son volume sonore respirera au rythme du morceau. 

Enfin, il est courant d'utiliser le sidechain externe sur le retour d'une piste d'effet. Prenons par exemple le cas d'une réverbération particulièrement dense et d'une piste vocale. Cette réverbération est merveilleuse sur les fins de phrases mais malheureusement, elle a tendance à noyer la voix pendant le chant à proprement parler. Comment faire pour préserver l'intelligibilité du texte tout en profitant de ce superbe effet aux moments adéquats ? Eh bien, comme vous l'avez certainement deviné, il suffit de placer un compresseur sur la piste d'effet incriminée, juste après le plug-in de réverbération, et de piloter la compression grâce à la voix seule. Lors du chant, le compresseur abaissera automatiquement le niveau de la réverbération, et lorsque le chant s'arrêtera, la réverbération remontera naturellement, agrémentant ainsi les fins de phrases avec toute la force de sa densité. 

Voilà, j'espère que vous saisissez bien la puissance de ce circuit sidechain. Je ne vous ai exposé ici que quelques exemples parmi tant d'autres, votre imagination est la seule limite alors, expérimentez !