Les outils essentiels à votre mix

Le guide du mixage — 138e partie

Dans les épisodes précédents, nous avons vu comment tester et choisir au mieux les outils qui vous serviront à réaliser vos mixages. Mais il ne faut pas oublier qu’il est primordial de limiter vos options à ce niveau-là afin de pouvoir vous concentrer sur votre véritable but : concrétiser votre vision du puzzle sonore du titre sur lequel vous travaillez. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui d’aborder un principe qui devrait vous permettre de sélectionner les traitements qui constitueront un véritable kit de survie indispensable à toutes vos pérégrinations sonores.

Théorie

Si vous me faites l’honneur de suivre cette série semaine après semaine depuis bientôt trois ans (!), vous vous souvenez peut-être d’une notion chère à mon cœur que j’ai maintes fois évoquée : le contraste ! Petit rappel de l’analogie visuelle habituelle : un blanc paraît plus éclatant lorsqu’il est accompagné d’un noir profond. Retranscrit dans le monde sonore, ce principe de contraste peut s’appliquer à tous les domaines du mixage, par exemple le travail sur la profondeur, la largeur ou la couleur sonore pour ne citer que ces trois-là. Eh bien figurez-vous que c’est encore ce bon vieux contraste qui intervient lors de la constitution de votre « Dream Team » de plug-ins. En effet, il me semble que le meilleur moyen de vous limiter à l’essentiel est de s’en tenir au précepte suivant : pour chaque famille d’outils (EQ, compresseur, etc.), sélectionnez un plug-in « clean/chirurgical » tendance « à tout faire » ainsi qu’un autre (deux au maximum) ayant une couleur/personnalité sonore bien marquée, et c’est tout ! Armé de la sorte, vous devriez pouvoir faire face à la majorité des situations. Le plug « clean » se chargera plutôt des tâches techniques et/ou de « sauvetages » tout en servant judicieusement de levier à contraste alors que le « coloré » sera plus là pour les quelques retouches cosmétiques nécessaires par-ci, par-là.

Un exemple valant mieux qu’un long discours, il me semble intéressant de vous dévoiler ce que contient ma propre boîte à outils. Mais avant cela, quelques remarques à ce sujet histoire d’éviter tout malentendu.

DigitalToolkit

Tout d’abord, il est important que vous compreniez qu’il ne s’agit là que d’un exemple regroupant les outils qui correspondent à ma façon de travailler ainsi qu’à mon esthétique musicale. Je n’ai absolument pas la prétention de détenir la vérité absolue sur le sujet et si ces plug-ins me conviennent, il peut en être tout autrement pour vous. Bref, il faut donc prendre cette liste comme ce qu’elle est, un simple exemple, pas un diktat.

De plus, cette liste n’aborde la question que du point de vue du monde du plug-in, ce qui est déjà beaucoup ! Si je devais également citer du matériel hardware, nous ne serions pas sortis de l’auberge…

Enfin, sachez que je n’ai absolument aucun intérêt personnel à citer telle ou telle marque plutôt qu’une autre. Je me contente juste de vous présenter les plug-ins que j’utilise réellement tous les jours sur chacun des projets auxquels je participe de façon à mieux illustrer le propos de cet article, ni plus, ni moins. N’allez donc pas imaginer des histoires à dormir debout quant à d’éventuels dessous de table, cela n’a absolument pas lieu d’être.

Complot

Voici donc ma « Dream Team » personnelle avec, à chaque fois, l’outil « clean » en premier, le ou les suivants sont donc les plug-ins colorés.

Variety Of Sound SlickEQ Gentleman’s Edition : SlickEQ All

Pour l’égalisation :

Pour la compression :

Niveau réverbération :

SoundToys EchoBoy : Echoboy

Et pour finir, les delays :

Ces onze plug-ins sont à la base de chacun de mes mixes. Toutefois, et même si je pourrais largement m’en passer, je fais également de temps en temps appel au cas par cas à quelques « effets spéciaux », par exemple le ValhallaSpaceModulator de Valhalla DSP, Tremolator & Co du bundle v5 de SoundToys, ou bien encore les étranges joujoux en donationware d’Airwindows.

Voilà, vous savez tout ! J’espère que cet exemple très personnel vous aidera à créer votre propre kit d’outils indispensables à chacun de vos mixages. Sur ce, rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles aventures !