[Bien débuter] Comment augmenter votre productivité ?

Comment augmenter votre productivité ?
Même si le titre de l'épisode du jour me fait légèrement grincer des dents, il faut bien appeler un chat un chat… En matière de mixage comme dans toute discipline créative, la notion de productivité est importante, ne serait-ce que pour tenter d'exprimer l'ensemble des idées virevoltant sans cesse dans l'esprit du "créateur" au travers d'oeuvres multiples. À mon humble avis, il s'agit d'un combat perdu d'avance, car la concrétisation d'une inspiration laisse immanquablement un espace libre propice à la naissance d'un nouveau désir. Mais c'est là toute la beauté de la chose, n'est-ce pas ? Puisque c'est impossible, faisons-le !

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Quand j'entends le mot productivité je sors mon fusil ! :furieux: :fache:

Du moins quand c'est dans le cadre d'un hobby...
C'est pourtant là l'écueil du hobby, se dire qu'on a tout le temps et au final ne rien finir (je parle en connaissance de cause).
Citation de slave1802 :
Quand j'entends le mot productivité je sors mon fusil ! :furieux: :fache:

Du moins quand c'est dans le cadre d'un hobby...

Peut-être que l'utilisation du mot "efficacité" plutôt que "productivité"  en froisserait moins certains ;-)

Il n'en demeurre pas moins que l'organisation de son temps est à prendre en compte dans un mixage, sans quoi il est facile de dérapper et passer une semaine sur un morceau ...

Hors sujet :
D'accord avec slave1802 et boris80, il y a des termes... Quand on est pas pro du moins... C'est comme la juxtaposition de "Ressources" et "Humaines"... Et le pire, c'est qu'on s'habitue. Le langage non seulement témoigne de notre manière de penser mais il nous "construit" (ou déconstruit) dans le même temps. Et cela n'empêche ni de s'organiser ni de s'améliorer.


Ceci dit, l'important, c'est que ça fasse réagir !

Citation :
C'est pourtant là l'écueil du hobby, se dire qu'on a tout le temps et au final ne rien finir (je parle en connaissance de cause).
La question a peut-être d'autres sources ? Perfectionnisme, autres ?

Citation :
En matière de mixage comme dans toute discipline créative, la notion de productivité est importante

A 'ment donné, il faut dire stop sur une création. Ou laisser en plan parce que on sent que l'idée n'est pas encore aboutie, satisfaisante, etc. Créer, c'est bien se laisser le droit de réussir ou d'échouer dans ses "projets artistiques", lorsqu'il ne sont pas vitaux aux besoins fondamentaux quotidiens. Là, franchement, je trouve que la formule ne me correspond pas, et de moins en moins avec l'âge qui avance. Et une discipline, dans toutes les acceptions du terme, n'est pas forcément soumise au diktat d'une horloge. Je crois que le chemin est aussi important que le but.
Dans mon cas, m'imposer artificiellement une échéance ne fonctionne pas. J'ai essayé souvent, mais au fond de moi, quand je sais pertinemment que l'échéance que je me suis fixé ne correspond à rien de concret (hormis de me pousser à faire quelque chose), je déborde. Avec le boulot, je sais bien que si je suis en retard pour fournir au client ce qu'il m'a demandé, il y aura des conséquences négatives et c'est un puissant stimulant. Mais ne pas finir un mix perso à l'heure que je me suis fixé, ça n'aura aucune autre conséquence qu'un peu de frustration et de reproches envers moi-même.
Citation :
ne serait-ce que pour tenter d'exprimer l'ensemble des idées virevoltant sans cesse dans l'esprit du "créateur" au travers d'oeuvres multiples.


Il faut rendre à Nantho ce qui est à Nantho, il laisse la porte irrémédiablement ouverte, heureusement. Sans doute faut-il distinguer la position d'un curseur sur la règle de plusieurs possibilités. Si les idées sont claires et choisies depuis la prise de son, un mix ne doit servir à peu près qu'à équilibrer ces sons dans le spectre. Mais les outils du mix peuvent aussi servir à carrément façonner une idée artistique (effet sur la voix, équa, comp, etc.). C'est là où il ne faut pas confondre moyens et buts, ni recherches et concrétisations justement.

Nantho parle d'oeuvres multiples, il est vrai qu'une cohérence de mix, de couleur, peut avoir son importance quand on rassemble plusieurs créations sur un même support.

Citation :
À mon humble avis, il s'agit d'un combat perdu d'avance, car la concrétisation d'une inspiration laisse immanquablement un espace libre propice à la naissance d'un nouveau désir.


Et ne pas oublier de faire des choix ! Mais je ne suis pas certain de bien comprendre cette phrase. En ce qui me concerne, la concrétisation d'une inspiration n'en amène pas d'autres dans l'immédiat. Cette concrétisation va plutôt être marquée inconsciemment dans les styles qui m'ont influencés plus jeune. Et j'aurais alors plus de mal à m'extraire de ces influences pour imaginer une autre possibilité. Si en revanche il y a plusieurs possibilité envisagées, c'est plutôt la frustration qu'il faut affronter donc faire des choix.

Ou plusieurs versions ! Parce que l'important finalement, c'est quand même de se dire qu'on ne s'est pas interdit de chercher. Ou que si l'on a pas pu le faire, c'est pour des raisons vitales. C'est quand même un des "moteurs" de l'art. Sinon, une "productivité" pourrait aussi bien amener à une auto-standardisation de la création. Et j'ai de plus en plus l'impression d'entendre cela dans la musique actuelle qui sort des gros studios. Dans cette équation, Argent=Temps=Productivité=Standardisation, il est quand même douteux de remplacer Standardisation par Eclectisme ou Personnalisation.
1/1