Commentaires sur le test : Les classiques : Ensoniq SQ-80

Les classiques : Ensoniq SQ-80
Successeur de l’ESQ-1, le SQ-80 est le deuxième synthé hybride de la jeune firme américaine Ensoniq, combinant le meilleur des technologies numériques et analogiques…

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Merci pour ce test ! Avec le Prophet VS, c'est certainement le synthé qui me fait le plus rêver (mais pas la place + crainte des opérations de maintenance). Je serais tellement client d'une sorte de réédition...
Ahhhhh une test énorme !!! Quel plaisir de lire un tel niveau de détail pour une machine qui a 30 ans... Ça me rajeuni pas mais ça fait vraiment du bien de lire un tel test .

Un grand merci
Sinon pour ceux qui veulent avoir un "goût" de ce synthé, il y a l'excellent freeware SQ8L, gratuit, mais seulement 32-bits. Voilà de quoi s'en faire une idée

moi y a un truc que je trouve étrange. Tout ces vieux synthé sont technologiquement parlant,complètement largué par ce qui se fait de nos jours. Jusque là rien d'anormal.
Mais la question est,comment se fait il qu'ils sonnent bien mieux que les derniers synthés à la mode ?

Je pense (et c'est perso) qu'ils doivent leur supériorité sonore à leur infériorité technologique.(à méditer)
Un peu comme avec les amplis guitare à lampe,ils nous sortent de la modélisation en veut tu en voilà,et au final,niveau son,rien de tel qu'un bon vieux full tube.
Comme quoi "l’adage " c'est dans les vieilles casseroles qu'on fait les meilleures soupes,n'est on ne peut plus d'actualité ! ;)
pffff… je ne vous remercie pas pour ce (superbe!) test… : la côte su SQ va encore monter, monter, monter…
et quand on est acheteur, comme moi, ben c'est la merde!!!!! ^^
tuvok : et aussi, en conception de produits industriels tout comme en art, la contrainte a toujours été bénéfique et stimulante. Je serai toujours émerveillé de ce que les mecs d'EMU ont pu faire tenir sur les 4Mo tous pourris d'un Proteus 1, et complètement non-réceptif aux centaines de Go des bibliothèques des lecteurs d'échantillons logiciels contemporains.
Bravo pour ce test, c'est tout à fait à ce que je ressens... :bravo:

Et j'ajouterai la fiabilité : pour un synthé (et/surtout américain...) produit il y a 30 ans, j'ai juste remplacé la pile et refait l'alimentation il y a 2 ans.

Lorsque tu écris un OS instable, qu'entends-tu par là ?
Pas de lecteur pour écouter les extraits sonores :???:
Obligé de télécharger les fichiers flac...

Sinon très intéressant ce test, je ne connaissais pas du tout la machine. D'ailleurs avant de fréquenter AF je ne connaissais même pas la marque Ensoniq (j'ai toujours été japonais tant pour les synthés que pour les motos :-D ). Ravi d'apprendre que ce sont les concepteurs du C64 et de la puce SYD qui ont fondé la boîte. Du coup le format de disquettes de 880K me fait logiquement penser aux disquettes Amiga de Commodore (successeur du C64) qui avaient cette capacité...

256K d'échantillons c'est vraiment du délire, aujourd'hui on n'imagine même plus qu'à une époque faire de la musique et des synthés avec si peu eut été possible ! Et ça sonne !
amleth:
Donc c'était mieux avant ?
A titre perso,la réponse est mille fois OUI !