close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Accordéons
Matériel Accordéons {{currentManName}}swap_horiz Hohnerswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

L'Accordéon de mes débuts en musique - Avis Hohner ARIETTA II M

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Cet instrument a été celui de mes débuts en musique, apprentissage, mais aussi premières scènes, concours, il a aussi fait un peu de bal et de café concert à une époque (70'S) où l'accordéon était encore très populaire, ainsi que l'instrument le plus enseigné et donc joué dans notre pays. J'y étais assez attaché, aussi ne l'ai je vendu qu'au début des années 2000, nécessité de faire de la place...
L'Arietta II M que l'on retrouve encore en bon nombre chez les revendeurs allemands sous la dénomination Concerto III est un 72 basses, 2 rangées de basses et 4 d'accords, 2 registres. La musique du mien était clouée et montée sur peau à l'origine, elle a été reprise à la cire. Le clavier main droite est de 34 notes, assez ferme, il a 3 voix, 2 centrales et un basson sans boîte de résonance et 5 registres. Les 5 registres correspondent aux différentes combinaisons possibles des 3 voix soit ici, flûte, basson, bandonéon, musette à 2 voix, plein jeu à 3 voix. L'accordage est de type musette et il a une bonne puissance sonore pour sa catégorie. Le poids se situe aux alentours de 8 kgs, un instrument léger donc, compact et robuste. Il permet d'aller un peu plus loin que les modèles à 2 voix destinés à l'apprentissage de base. Les autres modèles à touches piano essayés à cette époque sont ceux de mes camarades de l'école de musique: Scandalli 2 voix 72 basses, Paolo Soprani 2 et 3 voix 80 basses (équivalents des récents Studio 3, des instruments semi-professionnels). Le choix du mien a été fait à l'époque pour des raisons budgétaires. Ce que j'ai le plus apprécié, son poids light,ses 3 voix et ses divers sons, et le moins le clavier trop court, 34 notes seulement, on ne peut pas tout jouer avec.