close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Amplis combos à modélisation pour guitare
Matériel Amplis combos à modélisation pour guitare {{currentManName}}swap_horiz Blackstar Amplificationswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Ca sonne, c'est sûr! - Avis Blackstar Amplification ID:260TVP

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Avant de prendre cet ampli, j'étais parti sur le constat suivant :

1- j'avais joué plein d'ampli à simulation et à lampes, et j'en avais marre de passer mon temps à me dire qu'aller faire changer les tubes + faire régler le bias, etc... Ca commençait à coûter cher au bout d'un moment. De plus, j'aime avoir le moins de trucs à trimballer à côté de l'ampli (notamment les effets).
2- Je préfère le son quand il est fabriqué directement depuis la tête d'ampli plutôt que par des pédales (le rendu de la dynamique est plus naturel par l'ampli que par une pédale).

J'en suis venu alors à commencer à chercher quels étaient les ampli à transistor qui arrivaient à sonner assez naturels et qui délivreraient le plus d'harmoniques paires pour bien sonner musicalement sans avoir des essaims d'abeilles (surtout en disto).

Après avoir été déçu par les ampli à simulations (son trop droit, pas assez de dynamique, son noyé dans certains mix...), j'ai donc décidé de sauter le pas de me recentrer sur les ampli transo. Blackstar et Hugues & Kettner sont ressortis du lot, et j'ai choisi le Blackstar à cause des effets intégrés qui m'ont plu.

Côté connectique, y'a déjà de quoi faire :
- entrée mp3
- sortie emulated (qui sert soit à se brancher sur une table de mixage ou un enregistreur, soit pour brancher un casque et bosser en silence si on met le Master à zéro)
- prise footswitch (non fournit) qui se connecte avec n'importe quel câble Jack de guitare
- prise pour baffle externe
- prise pour pédalier MIDI
En revanche, pas de boucle d'effet, mais on peut disposer d'une boucle d'effet simulée en employant le logiciel ID (j'en parle plus bas).

De plus, on peut sauvegarder 3 x 4 patchs, ce qui est largement suffisant à mon avis pour jouer en toute quiétude pour un concert.

UTILISATION

Commençons par les petites plaintes :

- Le manuel est plus que succinct! Une simple feuille A4 en anglais qui explique brièvement comment utiliser les patchs de départ, et comment utiliser le tout en mode manuel pour se fabriquer ses propres sons. Pour voir le mode d'emploi au complet, il va falloir aller sur le site officiel de Blackstar et télécharger le PDF de l'ampli pour lire le tout dans la langue de Molière. Et encore... J'avoue avoir été déçu de ne voir aucun schéma qui aurait aidé les débutants à mieux se familiariser avec tout ca.
Par exemple : comment utiliser l'accordeur intégré? La simulation de boucle d'effet? La fonction reamping? Y-a-t-il un booster? Autant de questions qu'on peut se poser au bout d'un moment et dont la réponse n'est pas si évidente, même en lisant le mode d'emploi. :8O:
Bon moi j'm'en fout : je suis bilingue et je n'en suis certainement pas à mon 1er multi-effet (j'ai survécu à quelques Rocktron assez indigestes). Mais quand on voit par exemple certains constructeurs qui mettent des tas de schémas pour proposer des tutoriaux dignes de ce nom (par exemple chez ZOOM), j'avoue que ca aurait été vraiment plus sympa.

- Ensuite, le pédalier 4 boutons est optionnel pour 75 euros. Pas très cool ca! Mais comme l'ampli peut aussi accepter les pédalier MIDI, je pense que Blackstar a voulu offrir le choix aux utilisateurs (mouais, dans le doute, je vais dire ça...).

Par contre question son, dès qu'on allume l'ampli, on entend tout de suite que malgré ses transistors, ca sonne propre et chaud! Et là on pardonne vite toutes ces petites lacunes qui aurait rendu l'ampli parfait. On se créé rapidement quelques patchs selon nos goûts assez vite. De plus, les patchs gardent en mémoire les réglages d'EQ, d'ISF, et d'effets (mais pas le Master, ni la Presence, ni la Resonnance).

Vite, passons aux tests plus approfondis!

SONORITÉS

6 canaux, qui sonnent différemment, y'a de quoi faire en les combinant entre l'ISF et les simu d'ampli de puissance... Je recommande dans un 1er temps de voir les sons déjà programmés et de choisir les patchs qui vous intéressent pour ensuite les affiner.
L'ISF fonctionne mais seulement en poussant franchement les réglages à fond soit pour avoir un son British soit un son Américain (les amplis à lampes Blackstar avaient déjà cette constante).

Vient ensuite le nouveau concept : les simu d'ampli de puissance, ca fonctionne vraiment bien, et ca n'est pas un simple réglage de tonalité. J'apprécie beaucoup le fait qu'on puisse débrayer cette fonction! Chaque simu a sa propre personnalité. A noter que certaines simu font un peu chuter le niveau de volume avec un même type de son. Certaines autres au contraire magnifient les harmoniques, et d'autres rendent le son plus brillant. Il faudra donc compenser au moment de la programmation.
Je regrette la présence de souffle assez audible sur les sons saturés lorsqu'on ne joue pas, surtout avec certaines simu d'ampli de puissance.

J'ai essayé l'ampli avec des micros actifs et passifs. J'ai aussi essayé avec une 7 cordes LTD M-307 montée en EMG 707. Force est de constater que tout passe très bien, et que les micros actifs sont vraiment à l'honneur pour les sons typés métal (la 7ème corde sur la LTD sonne très bien). Les sons clairs sont sublimes (ca sonne aussi bien Jazz que Funk), et les 2 canaux crunchs sont bien exploitables mais ne sont pas trop parmi mes styles préférés.

De façon générale, les médiums nécessaires au placement de la guitare dans un mix d'instrument sont parfaitement en place.

Pour les effets, ils sont tous exploitables, et on peut cumuler sur un même son 1 modulation, un delay, et une reverb. Et quand on sait qu'on dispose de 3 réglages par effet, on peut vraiment trouver chaussures à son pied! Mention spéciale pour les delays de très bonne qualité.

Envie de lui injecter des pédales en façade? C'est possible, mais ca dépend quoi... Les whawha et autre whammy, pas de problème, même si on perd un peu de dynamique au passage... Par contre, les effets de modulations, delays... Bof bof... Une tube screamer? Pas top! Dommage, on aurait pu récupérer un peu d'attaque avec ca.

Attention, c'est un 2 x 60 watts avec des baffle de 12"! A partir de 4 sur le Master volume, le niveau sonore suffit pour se fâcher méchamment avec les voisins du quartier! Et pourtant, c'est à partir de ce volume-là que les baffles commencent à s'exprimer le mieux! Jouer avec un batteur ultra-puissant ne posera vraiment aucun souci!

Pour la sortie Emulated/Line out, je l'utilise pour le moment avec un casque (et je met alors le Master de l'ampli sur zéro). Ca fonctionne pas trop mal (j'ai pas dit "c'est super", juste "pas trop mal"), même si évidemment il manque la sensation d'une membrane de baffle qui bouge et qui donne ce côté naturel au son général. Je recommande pour cette config' de créer des patchs dédiés à cet usage car il faudra souvent beaucoup monter le volume général pour obtenir un son assez audible au casque, et abuser du booster de son si votre casque dispose de ce réglage.

AVIS GLOBAL

Certes, il est bien plus cher que ses concurrents à transistors, voire même certains ampli à lampes de 10 watts...
Certes, le grain sonore est plus lisse qu'un ampli à transistors normal...
Certes, l'ampli pèse vraiment son poids (1 seule poignée pour le trimballer, bonjour la muscu gratuite)...

MAIS... il m'offre que ce je lui demande avec quelques avantages non négligeable! Puissant, costaud, complet aux niveau des effets intégrés et de bonne facture, aucun entretien à lui faire (pas de lampes à changer ni à rebiaser)...

Bref, j'en suis vraiment très satisfait car non seulement il sonne très bien, mais il devance de très loin tous les ampli numériques genre LINE 6 en terme de dynamique!
Pour vous dire, j'avais un petit LANEY CUB12R tout lampes qui sonnait super bien, et je l'ai revendu sans aucun complexes!