LiveMerci d'aider Audiofanzine en répondant à cette simple petite question !
close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Amplis combos tout lampe pour guitare
Matériel Amplis combos tout lampe pour guitare {{currentManName}}swap_horiz Fenderswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

70-75 la meilleure série ! (et c'est pas moi qui le dit) - Avis Fender Deluxe Reverb "Silverface" [1968-1982]

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Je possède cet ampli depuis les années 70. Il était équipé à l'origine d'un HP CTS qui, quoi qu'on dise reste assez moyen bien que ce soit le meilleur des Fender. Il a donc été changé dès mon achat pour un Weber 12-150 USA (vendu par Mr Weber lui-même !), les tubes sont toujours des new-old stock, changés le moins souvent possible.
Il a reçu trois "améliorations" : la sortie "ligne" sur l'arrière qui n'était de série qu'en 79, un jack avec microswitch pour mettre le trémolo sans la pédale, et à côté (face arrière) un potar "master", tous ces cablages étant retirables en quelques minutes ils sont en fait ceux d'origine du Twin reverb "master". (merci à Laurent,l'ingénieur de chez Gaffarel de l'époque !).
Rappelons pour les newbies, que Mr Léo voulait ses amplis IN-saturables, et que même sur les blackface, le son venait du HP qui appelait "au-secours", vu le cablage électronique simpliste de l'époque. Autre élément important: la valve redresseuse, 5U4 si fragile mais si importante pour les transitoires. encore une erreur de Fender: les re-issue ont des transistors ! Dernier point: question "son" vaut mieux de bons gros fils soudés, ... qu'un circuit imprimé de 3 microns. C'est pour tout cela qu'il ne faut pour rien au monde changer un silver-face 1970-75, gardez-le !
Donc voilà ... côté satuation, une légère amélioration grâce au master volume mais de toutes façons, il reste "clean". Donc pas de bricolages, des effets extérieurs c'est mieux.
Je suis tout à fait d'accord avec l'avis de Daabdare, et je voudrais lui apporter quelques précisions: pour les HP on reconnait les Oxford, CTS et autres (vaut mieux éviter les autres) au numéro de pièce imprimé sur le saladier. Le mien semble être de 1972-73, mais de toutes façons, ils vieillissent mal: vous placez un weber et Léo est ressuscité ! Pire: sur les re-issue '65, ... le HP italien à la poubelle et déjà ça ressemble à un Fender, malgré les transistors. Quant à la "BlackFacisation" ... laissez cela aux Anglais c'est aussi intelligent que le Brexit au XXIe sièclz.
Petite remarque: avec votre disto "Marshall" vous ne "saturez" pas l'ampli, le préamp Marshall distord le son à la place d'un vieil ampli anglais, c'est tout, mais le résultat est souvent meilleur.
Côté utilisation, tous styles du folk, Jazz, Brazil au rock mais bon, j'ai plus de 70 donc le métal c'est pas pour moi, je préfère le bois ;)
2 Fender: strato JAN 66 (une pre-CBS en fait avec la tête élargie et le vieux logo, car Léo voulait de la place pour inscrire ses brevets, il avait pas encore vendu et n'était pas encore malade) elle est en photo sur le livre "la stratocaster.
Une strato 96 custom ré-issue 66 (devinez pourquoi)deux améliorations cachées: vibrato a couteaux mais qui a toujours les fausses vis, et DeltaTone-Tbx custom shop (faite à L.A.) qui permet d'obtenir juste avec 2 soudures, les mêmes sons que la sixties !
Une Gibson Byrdland 1967 varitone, donc à brancher en jack 2.
Une Dobro "biscuit" US et un banjo Gretsch US équipé d'un capteur K&K
Dans tous les cas, un son attendu, sans compromis. Seule réserve, pour les acoustiques c'est pas le top,même avec les Dove-Hummingbirds, un ampli haut de gamme à transistors est mieux, et j'utilise un micro shure wireless. Maintenant c'est peut-être la faute du HP Weber ? Car il déménage !
Autre amélioration: j'ai mis des pieds tilt-back d'origine, et une prise 220 v avec terre, c'est important !
photo