Restauration rapide

Test des traitements audio logiciels Accusonus Era Bundle Standard

En marge de ReGroover, son outil créatif phare pour remixer les parties de batterie, Accusonus propose également la série d’utilitaires Era destinée à la restauration audio.

Cette dernière était jusqu’ici composée de l’atténuateur de réverbe ERA-R, du réducteur de bruit ERA-N, et enfin d’ERA-D qui rassemble les deux algorithmes au sein d’une interface offrant nettement plus de paramètres. Car il faut le préciser : ERA-N et ERA-R étaient des plug-ins à un bouton, dans le sillage du concept initié par Sonalksis (Creative Elements) et repris par Waves (Série OneKnob).

Pourquoi « étaient » ? Pourquoi « jusqu’ici » ? Tout simplement parce que la famille ERA vient de s’agrandir avec l’arrivée d’un dé-esseur et d’un réducteur de plosives, et qu’Accusonus en profite pour réorganiser sa gamme et renommer certains plug-ins. ERA-N devient ainsi ERA Noise Remover, ERA-R devient ERA Reverb Remover et l’ensemble se voit complété par ERA De-Esser et ERA Plosive Remover pour former le ERA-BUNDLE Standard vendu $130. Vous l’aurez deviné, en ajoutant ERA-D au tout, vous obtenez le ERA-BUNDLE Pro à $350.

4 plug-ins, 4 boutons donc, mais 4 algos différents qu’il s’agit maintenant de tester, en commençant par le commencement : l’installation.

Quatre plug-ins dans le vent

L’installation et l’autorisation en ligne des plug-ins ne posent aucun problème, sachant que ces derniers sont disponibles aux formats AU, VST et AAX en 64 bits sous Mac OS X comme sous Windows. On ne tarde ainsi donc pas à retrouver nos quatre gaillards prêts à l’usage dans n’importe quel hôte, et l’occasion nous est donnée de noter un premier point positif concernant l’interface.

Era Bundle in DAWDimensionnable à 100, 150 ou 200%, cette dernière joue la carte d’un flat design épuré, avec des contrôles bien espacés et des textes lisibles, à l’exception peut-être du De-esser dont le blanc sur fond vert n’offre pas un contraste suffisant pour lire sans plisser les yeux. Contrairement à ce qu’on trouve habituellement dans ce genre d’outils, le développeur ne s’est pas senti obligé de mettre des visualiseurs dans tous les sens pour donner du crédit scientifique à ses algorithmes et, au nom de la simplicité, on l’en remercie. Vous ne trouverez donc pas de courbe de réponse en fréquences donc, ni de spectrogramme 3D, juste un simple VU-mètre à segments indiquant le niveau de sortie, en vis-à-vis d’un fader permettant de régler ce dernier.

Ajoutons à cela un gestionnaire de presets, un système de comparaison A/B, un bouton d’activation/désactivation de l’effet et le fameux gros bouton… ainsi que quelques contrôles variant d’un plug-in à l’autre. Sur le Plosive Remover, on pourra ainsi choisir entre un mode Normal et un mode Extreme, sur le De-esser, on pourra activer un mode Intense et choisir entre trois largeurs de bande de fréquences pour le traitement. Quant au Reverb et Noise Remover, ils permettent tous deux de déterminer sur quelle partie du spectre le traitement doit se concentrer : toute la bande passante, les aigus, les graves, les médiums ou les aigus ET les graves. Bref, on a vite fait le tour et c’est tant mieux car ce qu’on veut savoir, c’est ce que valent ces petits couteaux suisses sur le terrain.

Appuyez sur le bouton !

On commence avec le Noise Remover qui se tire parfaitement d’un extrait particulièrement cracra issu d’un reportage télé. Voyez, après l’original, ce que permet d’obtenir le plug-in avec des réglages à 50% puis 75% :

Noise-Prof-original
00:0000:14
  • Noise-Prof-original00:14
  • Noise-Prof-5000:14
  • Noise-Prof-7500:14

Évidemment, plus on pousse le potard et plus la voix tend à être maltraitée mais cela reste tout de même très acceptable pour un logiciel ne réclamant aucun calibrage et nécessitant aussi peu de réglage.

On poursuit avec le Plosive Remover qui s’avère, lui-aussi, assez probant sur les P en ce début de phrase :

Plosive-original
00:0000:02
  • Plosive-original00:02
  • Plosive-7000:02

Même si cela se traduit par une perte sensible dans le bas du spectre, avouons que le contrat est rempli.

Passons maintenant au difficile exercice du retrait d’une réverbe. Sur une voix mouillée d’un algo Room, le plug se débrouille bien pour assécher le son, même si l’on observe des fluctuations dans le volume sonore à mesure que l’on pousse le traitement.

Vocals-RegularrecordingRoom
00:0000:11
  • Vocals-RegularrecordingRoom00:11
  • Vocals-RegularrecordingRoom-5000:11

C’est plus audible encore avec une bonne grosse Plate envahissante : à 50%, disons qu’on inhibe légèrement cette dernière, tandis qu’à 100%, le son de la voix est certes plus sec, mais il connait des fluctuations importantes de volume, et les enveloppes du traitement sont clairement audibles :

Vocals-VocalPlate
00:0000:11
  • Vocals-VocalPlate00:11
  • Vocals-VocalPlate-5000:11
  • Vocals-VocalPlate-10000:11

Ultime exemple, cette flûte projetée dans un hall gigantesque :

00:0000:00

Évidemment, le plug ne s’en sort pas, même à 100% et il reste un résidu sonore tout le long du fichier :

00:0000:00

Mais on voit que l’algo de RX 6 ne fait pas beaucoup mieux pour sa part :

00:0000:00

Finissons enfin par le dé-esseur qui m’a paru, je dois l’avouer le moins convaincant. Voyez vous-même :

DeEsser-original
00:0000:03
  • DeEsser-original00:03
  • DeEsser-10000:03

Sachant que le traitement est poussé à 100% en large bande en mode Intense. J’imagine qu’il y a une limite au concept du bouton unique, tout comme je n’ai jamais été convaincu par le SPL De-esser qui ne propose guère plus de commandes. En l’absence de la possibilité de définir avec exactitude la bande spectrale à traîter, laquelle variera d’une voix à l’autre, d’une prise de son à l’autre, on se trouve face à un outil qui marchera parfois, et qui sera beaucoup moins convaincant d’autres fois.

Conclusion

En marge des WaveLab, iZotope RX et des multiples éditeurs audio qui proposent des traitements parfois complexes à prendre en main et à paramétrer, le pari de la simplicité tenu par Accusonus est réellement rafraichissant. On apprécie d’autant plus l’effort du développeur que son Era-Bundle Standard offre dans l’ensemble un excellent rapport efficacité/simplicité/prix. À $130, on tient là un ensemble d’outils réellement efficaces susceptibles de séduire le débutant en restauration comme le professionnel qui n’a pas envie de dégainer l’artillerie lourde et qui sera ravi de mettre la main sur des algos complémentaires, parce que différents, de ceux qu’on trouve chez les cadors du marché. Certes, le principe du bouton unique montre parfois ses limites comme avec le dé-esseur, mais il faut admettre qu’au rayon suppresseur de bruit, de plosives ou de réverbe, le bundle s’en sort très bien, tandis que ceux qui en veulent plus iront voir du côté d’Era-D, proposant bien plus de paramètres pour affiner les traîtements de suppression de bruit et de réverbe.

  • Era Bundle in DAW
  • Era Bundle in DAW
  • Era Bundle plug-ins
  • Accusonus Era Bundle Standard : Era Noise Remover GUI
  • Accusonus Era Bundle Standard : Era Reverb Remover GUI
  • Accusonus Era Bundle Standard : Era De Esser GUI
  • Accusonus Era Bundle Standard : Era Plosive Remover

 

Notre avis :

Points forts

  • Le prix du bundle
  • De zolies interfaces très claires
  • Simplicité d’utilisation
  • Qualité des traitements

Points faibles

  • Le dé-esseur pas convaincant