close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Autres Guitares Electriques Solid Body
Matériel Autres Guitares Electriques Solid Body {{currentManName}}swap_horiz Cortswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de la Cort MBC-1

Matt in black
Lorsque le chanteur, pianiste, organiste, auteur, compositeur, arrangeur... mais aussi guitariste de Muse signe une six-cordes accessible tant en termes de tarif que de distribution, on est en droit de se demander si celle-ci peut devenir une véritable belle amie.

Showbiz

Pour ceux qui ne seraient pas au courant des us et coutumes du leader de Muse, sachez qu’il fabrique ses instruments avec un luthier nommé Manson (Hugh de son prénom, aucun rapport avec Charles ou Marilyn) et basé en Angleterre. Un modèle signature « MB-1 » a bien été créé en 2007, mais son prix exorbitant et sa fabrication au compte-gouttes (avec une liste d’attente longue comme une journée sans guitare) ont laissé de nombreux fans sur leur faim. C’est donc avec enthousiasme que nous accueillons la MBC-1, signifiant « Matthew Bellamy Cort One », dont le prix raisonnable (autour de 600 €) pourra séduire tout le monde, y compris les non-fans du Monsieur.  

Pour atteindre un tel tarif, l’instrument n’est bien évidemment pas fabriqué outre Manche, mais en Indonésie ; la conception globale et les premiers contrôles qualité ayant été effectués par Manson et Bellamy themselves, ce qui prit deux longues années. Alors certes, cela ne garantit pas que chaque exemplaire soit parfait, mais c’est quand même plutôt bon signe lorsque l’artiste et son luthier s’impliquent personnellement dans l’histoire.

Darkshines

Disons-le tout de suite pour ceux qui pourraient encore croire au Père Noël, la MBC-1 ne possède pas toutes les options de sa grande sœur : la prise MIDI et le Kaoss Pad sont absents, tout comme le Sustainer, la Fuzz Factory et les autres effets que l’Anglais affectionne. Pour autant, la nouvelle signature Bellamy respecte les cotes de la MB-1 et sa finition Matt Black (qui porte bien son nom) sied au fan de guitares noires que je suis.

Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature

Vissé sur le corps en tilleul, le manche en érable et sa touche en palissandre inspirent confiance (ce qui est rare de nos jours), et les frettes n’accrochent pas la main, même si leur forme pourra surprendre, car elles sont à la fois hautes comme des médiums et larges comme des jumbos. 

L’instrument, monté en D’Addario 10-46 d’origine (merci !), semble plus petit qu’une guitare traditionnelle et pourtant, les cotes sont proches des standards en vigueur avec un petit mètre de longueur totale et un diapason long (25,5“). Le réglage du truss rod est confié à une roue type Musicman, ce qui m’a permis de régler le manche en un tournemain.

Quant à la tête, elle est équipée de mécaniques bloquantes de chez Cort qui m’ont paru tout à fait agréables à l’usage et il n’y a guère que le sillet en plastique qui puisse laisser à désirer. 

Micro cuts

Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature

Mais revenons-en au corps, car à côté du chevalet de type Tune-O-Matic, on trouve un humbucker estampillé Manson, fabriqué sous licence en Indonésie, complété côté manche d’un simple bobinage de même facture. On gère les deux micros à l’aide d’un toggle switch standard à 3 positions, secondé d’un potard de volume et d’une tonalité générale. Rien de bien exotique dans tout cela me direz-vous, mais le petit plus bellamesque est tout de même présent : il s’agit d’un petit bouton noir que l’on trouve sur la crosse de l’instrument et qui porte le doux nom de killswitch. Ce dernier permet de couper le son lorsqu’il est enclenché et referme immédiatement le circuit quand on relâche la pression. 

Bliss

Après l’avoir regardée sous toutes les coutures, vient le temps de poser ses 3,5 kg sur la cuisse pour gratouiller à vide. Et là, sa forme, qui ressemble à une Telecaster Les Paulifiée promettant des tendinites en tous genres, se fait oublier pour laisser place à une ergonomie digne d’une SuperStrat ! En effet, le belly cut est idéal même pour ceux qui ont de la bedaine et l’équilibre général est tout simplement parfait, la guitare se calant naturellement que l’on soit assis ou debout et ce, sans piquer du nez.

Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature

Le manche, avec ses 43 mm de largeur au sillet pour 56 mm à la 22e et dernière frette, est également un régal grâce à son profil que je qualifierais « d’ultra-soft V » pour une épaisseur de 21 à 23 mm, autrement dit étroit en haut et large en bas, ainsi qu’à son vernis glossy qui se révèle tout à fait agréable à l’usage. Comme toujours, c’est une question de goûts, mais le radius compensé (arrondi en haut et aplati en bas) aidera le débutant comme le confirmé à se sentir à l’aise. 

Enfin, le son à vide est bien rempli et bourré de médiums chantants, le sustain semble plus que correct et c’est donc sous d’excellents auspices que je branche l’Indonésienne et vous propose d’écouter ce qu’elle a dans le ventre en utilisant le simple bobinage et une Tube Screamer sur un Fender Super Sonic en mode Twin Reverb. 

00:0000:00

Plug In Baby

Technique d’enregistrement

La guitare a été branchée dans un Fender Super Sonic Twin. J’ai également utilisé une Ibanez TS-5, une ProCo RAT II, une DigiTech Drop ainsi que la reverb intégrée à l’ampli.

Le son est ensuite capté par un Shure SM57 à gauche et un Sennheiser E609 à droite, en direct dans une 01-V qui renvoie le signal dans une ProFire LightBridge sur un iMac sous ProTools M-Powered.

N’ayant pas de Fuzz Factory sous la main pour décapiter le signal du humbucker, j’ai utilisé un RAT en aval de la Tube Screamer. 

00:0000:00
 

Hyper Music

Retour au crunch en position intermédiaire avec les riffs d’Hyper Music. Le jeu de Matthew étant particulièrement énergique, on apprécie le fait que la guitare supporte les assauts du plectre sans broncher. 

00:0000:00
 

Unintended

Repassons au micro chevalet avec l’ampli en mode Fat (type Bassman) pour une adaptation de la fameuse balade.

00:0000:00

Stockholm Syndrom

Changeons ensuite de registre et essayons quelque chose de plus récent et d’un peu plus pêchu avec les deux micros et le canal saturé du Super Sonic. 

00:0000:00

New Born

Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature

Enfin, en guise d’extrait « en situation », je vous propose un condensé de New Born entièrement réalisé avec le micro manche. Je commence avec le son clair dry, puis vous m’entendrez enclencher la TS, la RAT, mais aussi une DigiTech Drop (bientôt en test complet sur AF !).

00:0000:00

And I'm Feeeeling Goooooood

Cort, Manson et Bellamy ont mis deux ans pour concevoir la MBC-1 et cela se sent. La fine équipe a pris le parti de proposer une guitare bien plus standard en termes d’effets que l’originale MB-1 pour se focaliser sur la qualité intrinsèque de l’instrument. Les fans seront donc rapidement consolés de l’absence de fuzz, sustainer et autres effets car c’est une guitare équilibrée, très bien finie et ergonomiquement sans faille qui leur permettra de pouvoir miauler comme un Matthew sans avoir à braquer une banque au préalable.

Mais il n’y pas que les fans qui peuvent être séduits par la petite Cort, car son confort, sa lutherie de qualité et son rapport qualité/prix permettront aux rockeurs de toutes obédiences, débutants comme confirmés, de s’équiper d’un instrument polyvalent et bien pensé pour une somme raisonnable.

  • Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature
  • Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature
  • Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature
  • Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature
  • Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature
  • Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature
  • Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature
  • Cort MBC-1 Matthew Bellamy Signature

 

Notre avis :

Points forts

  • Le confort général
  • La précision et l’équilibre sonore
  • Les micros sous licence Manson
  • Le profil et les bois du manche
  • Les mécaniques bloquantes
  • Le killswitch
  • Le trussrod facile à régler

Points faibles

  • Le sillet en plastique cheap et les potentiomètres du même acabit
  • L’absence de la panoplie d’effets intégrés dans la MB-1
  • Les mains de Matthew Bellamy non fournies