close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Autres Guitares Electriques Solid Body
Matériel Autres Guitares Electriques Solid Body {{currentManName}}swap_horiz Gibsonswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un couteau suisse signé Gibson - Avis Gibson Nighthawk Standard 3

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Cette belle nighthawk standard 3 (3 micros) m'avait déjà tapé dans l'oeil dans les années 90 car au niveau cosmétique je l'avais trouvé magnifique et un peu sortie des sentiers battus (pas banale le bestiau). Mais bon dans les années 90 je n'étais qu'un étudiant fauché qui jouait sur une Strat japonaise (que j'aie toujours) et aussi sur une............. Gibson Les Paul Studio Gold (pas si fauché en fait)que j'aie revendue dans la foulée.
Bref, étant élevé au son fenderien et après une expérience malheureuse avec ma Les Paul (je ne jouais qu'avec le micro aigu car sinon je trouvais le son trop gras) je me suis décidé d'acheter cette Nighthawk car le son Gibson pour jouer du gros rock c'est quand même pas mal.
La première chose quand elle m'a été livrée par ce sympathique postier a été de me dire, ce sale c** de vendeur a juste oublié de mettre la guitare à l'intérieur.
Ok la belle housse des années 90 avec son intérieur rose-purple c'est sympa mais à 900 euros ça fait quand même cher le tissu (même chez Gibson).
Et bien non, figurez vous qu'elle était lovée à l'intérieur comme une marmotte en hibernation.
Outre son aspect cosmétique dantesque (purée elle est quand même sacrement jolie en sunburst et ce manche) elle a aussi le poids d'une marmotte qui vient de passer 6 mois à dormir, elle pèse que dalle. C'est un peu déroutant au début car avec son gabarit et son poids plume on dirait une guitare d'enfant. Mais ça veut aussi dire que la prise en main et d'une simplicité déconcertante avec un manche relativement fin pour du Gibson.
Par contre dès qu'elle est branchée on oublie le mode Toys N Rus et on switch sur le mode Maserati des guitares (testée sur ampli à lampes Carlton). Ca reste une GIBSON.
En mode standard (pas de micros splittés), la position milieu est ronde à souhait.
On a de suite envie de se taper des petits ponts de blues-rock. Sur la position manche, le son devient plus grave (évidemment) mais pas gras, ça reste harmonieux et chaleureux (ça me fait penser à une ES 335) et on continue dans le registre blues voir un peu jazz (style jazz manouche en son clair). La position 4/5 est sympa aussi. Cela se rapproche un peu du style funk (en splitté on est en plein dedans). Quant à la position aigu avec une overdrive, là je retrouve le son Gibson agressif mais pas criard que j'aimais sur la Les Paul. En splittant les micros, et bien on se rapproche d'une strat. Le son est un peu plus clair et très légèrement plus aigu, la précision est toujours présente. Il y en a pour tout le monde.
Bref, elle est super polyvalente et l'on peut passer d'un jazz à la Django, en passant par du funk et en finissant par du gros rock style AC/DC (bien sur si votre ampli est lui aussi polyvalent).
Pour résumer la chose, si vous aimez le son Fender dans sa largeur et le son Gibson, et bien cette guitare est faite pour vous, c'est un véritable couteau suisse made in US.

photo