close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Autres Guitares Electriques Solid Body
Matériel Autres Guitares Electriques Solid Body {{currentManName}}swap_horiz Music Manswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de la 25th Anniversary Guitar de MusicMan

25 ans et toutes ses frettes
Pour le 25e anniversaire du rachat de Music Man par Ernie Ball, la marque sort un modèle spécial, aux contours proches d’une Axis, avec des micros DiMarzio et un câblage pour le moins intéressant. La guitare se cantonnera-t-elle au rôle d’instrument pour collectionneur fortuné? Revue en détail.

Pour le 25e anniversaire du rachat de Music Man par Ernie Ball, la marque sort un modèle  spécial, aux contours proches d’une Axis, avec des micros DiMarzio et un câblage pour le moins intéressant. La guitare se cantonnera-t-elle au rôle d’instrument pour collectionneur fortuné? Revue en détail.

 

MusicMan 25th Anniversary
Music Man fut font fondé en 1974 par Forrest White, Tom Walker (des anciens de chez Fender) et Leo Fender. Leur premier produit est un ampli, le Sixty Five, mais leur premier véritable succès commercial est la fameuse basse StingRay, instrument dessiné en collaboration avec un certain Sterling Ball. En 1984 Music Man est racheté par Ernie Ball et les nouveaux modèles se succèdent, la Silhouette, mais aussi des modèles signature avec de grands noms de la guitare : Steve Morse, Eddie Van Halen, Albert Lee, Steve Lukather et John Petrucci. Si la marque n’a pas connu la succès commercial d’un Gibson ou d’un Fender, elle peut se targuer d’avoir toujours produit des instruments d’une qualité irréprochable et appréciés des guitaristes.

C’est donc toujours dans un esprit «zéro concession» que Music Man sort aujourd’hui une guitare 25e anniversaire et cela se sent dès la réception du colis. La guitare est livrée dans un flight case noir et rectangulaire du plus bel effet, frappé du logo «25th anniversary»... Dans l’étui se trouvent une clé, pour protéger son précieux des mains trop curieuses, des stickers et des lingettes nettoyantes pour les cordes, la touche et le corps de l’instrument, délicate intention, et évidemment la guitare. Au premier coup d’oeil, on sait que l’on a affaire à un instrument haut de gamme : la table avec sa finition RedBurst Vénitien est tout simplement magnifique, le binding crème longeant le corps est parfait et à vrai dire, tous les composants respirent la qualité.

Tout d’abord, passons en revue la lutherie...

 

Un corps de rêve

 

 

MusicMan 25th Anniversary
Si la guitare donne l’impression d’avoir les mêmes contours «Telecasteresques» qu’une Axis (l’ex modèle signature de Van Halen), elle est en fait légèrement plus large et plus longue. Ses mensurations sont : 32,7 cm de large, 4,5 cm d’épaisseur et 95,9 cm de long. Le corps est en Tilleul d’Amérique, avec une partie centrale en acajou entourée de cavités ovales. Cela aura pour avantages d’alléger un peu l’instrument (3,18 kg sur la balance) et d’avoir une plus grande résonance. Le vernis du corps et de la tête est en polyester «hi gloss», mais le manche en érable dispose d’un toucher satiné très agréable et d’une touche en érable ou en palissandre comme sur notre modèle. Les 22 frettes sont moyennement larges et les incrustations de type «dot» (points) sont perlées. Le manche a un radius 12 pouces (30,5 cm), avec une largeur de 41,3 mm au sillet et 56,9 mm à la dernière frette. Son profil est de type «C», ni trop épais, ni trop plat à notre goût. Il est parfait, un vrai bonheur. La tête, typique des Music Man, est toute petite (14,9 cm), assortie à la finition du corps, avec quatre mécaniques d’un côté et deux de l’autre. Ces dernières sont des Schaller M6-IND à blocages avec de très jolis boutons perlés.

 

MusicMan 25th Anniversary
Le modèle qui nous a été envoyé possède un vibrato de type vintage à ressorts, un modèle sans vibrato est aussi disponible. Les cordes traversent le corps et il est impossible de tirer le vibrato pour tendre les cordes, on ne pourra que les détendre légèrement. Le vibrato à d’ailleurs tendance à venir taper contre le corps de la guitare lorsqu’on le relâche, ce qui engendre un petit bruit. On l’aura compris, les adeptes du Floyd Rose et du dive bombing devront bien se comporter et calmer leurs ardeurs. La tige du vibrato vient se clipper facilement, un très bon point.

Le diapason de l’instrument est de 64,8 cm et un truss rod ajustable est visible au niveau de la jonction du corps et du manche. Il ne sera pas nécessaire de retirer les cordes pour ajuster la rigidité du manche, ce qui est pratique et bien vu. Le manche est d’ailleurs vissé au corps à la 17e case via 5 vis et une plaque chromée, aucun jeu n’est apparent et l’accès aux aigus est très bon. Enfin, sachez que les cordes montées d’origine sont des Ernie Ball (tiens donc) 10 - 46. Mauvaise nouvelle pour nos amis gauchers : la guitare est disponible seulement en droitier...

Passons maintenant à l'électronique.

 

La beauté intérieure

 

 

MusicMan 25th Anniversary
La guitare est équipée de deux micros «custom» double bobinage signés DiMarzio, avec des aimants Alnico V et un cache chromé. Le câblage de la guitare est assez original et propose pas moins de 10 sonorités très différentes. Comment cela est possible ? Via un switch 5 positions : la position manche, intermédiaire et chevalet (1, 3 et 5) sont classiques, mais les positions 2 et 4 permettent d’utiliser ensemble soit les bobines intérieures, soit les bobines extérieures de la guitare. Ajoutez à cela un deuxième switch deux positions permettant de passer du câblage en série au câblage en parallèle et vous obtiendrez bien 10 positions, le compte est bon. Un schéma permet de comprendre un peu mieux les choses :

 

 

 

 

 

MusicMan 25th Anniversary
Pour le reste, c’est plus simple : un potard de volume et un potard de tonalité de 500 kohms et une capacité de 0.022 microfarad. Il est à préciser que les cavités renfermant l’électronique sont blindées avec une couche de résine en acrylique et graphite. On note une autre bonne idée concernant le réglage de la hauteur de micros : sur les caches se trouvent non pas deux, mais trois vis, permettant de régler la hauteur, mais aussi le parallélisme du micro par rapport aux cordes ! C’est une très bonne idée qui ravira ceux qui aiment régler leur guitare aux petits oignons.

Il ne reste plus qu’à brancher l’instrument et à monter le volume !

 

 

Les mains sur la guitare

 

 

MusicMan 25th Anniversary
Une fois la guitare en main, on apprécie son poids modéré et équilibré. Le corps vient bien se loger près de l’abdomen lorsque l’on joue en position assise. Le manche est tout simplement parfait, avec un profil en C immédiatement adopté et une finition satinée très agréable permettant à la main gauche de glisser sans effort. Grâce à ses très bonnes mécaniques et son vibrato de qualité, la guitare tient très bien l’accord et sonne très juste. On atteint vraiment des sommets au niveau de lutherie et sans aucun doute, nous avons affaire à un instrument de haut vol.

Concernant le son à vide, l’instrument sonne déjà très équilibré,  les basses sont profondes, mais précises, les médiums chaleureux et les aigus biens définis. Une fois branchée, la guitare délivre sa pleine mesure avec un son bien équilibré et des notes qui s’articulent très bien. Le micro manche est gras comme il faut, et le micro chevalet sait trancher. Le sustain est long et on est surpris par les positions 2 et 4 qui sonnent presque comme une guitare avec des micros simples bobinages. Le son est moins gras, plus brillant et un twang apparait. Le switch série/parallèle permet d’obtenir des sonorités très différentes, le mode parallèle étant plus doux, moins puissant et plus brillant que le mode série. La guitare est finalement très polyvalente et toutes les positions sont exploitables, un vrai bonheur. De plus, malgré ses 10 positions, on ne s'emmêle pas les pinceaux avec les switchs. L’instrument se défend aussi bien en son clair qu’en son crunch et saturé. Elle sait se faire douce, brillante et envoyer du bois quand on en a besoin. Il est difficile de reprocher quoi que ce soit à une guitare de cette trempe.

 

MusicMan 25th Anniversary
Afin de vous faire une idée sur les sonorités des différentes positions, nous les avons enregistrés à la suite en son clair et en son saturé sans changer les réglages des amplis (un Fender Bassman pour le son clair et un Marshall JCM800 pour le saturé). L’ordre est le suivant :
  • Neck Series
  • Neck Parallel
  • Inside Coils Series
  • Inside Coils Parallel
  • Neck & Bridge Series
  • Neck & Bridge Parallel
  • Outside Coils Series
  • Outside Coils Parallel
  • Bridge Series
  • Bridge Parallel

Son clair

00:0000:00

Son saturé

00:0000:00

Conclusion

 

MusicMan 25th AnniversaryQuand on commence à poser ses mains sur la 25th Anniversary de MusicMan, on a du mal à arrêter de jouer et on a aussi du mal à trouver des défauts ! La marque nous a habitués à des instruments de grande qualité depuis maintenant 25 ans et cette guitare ne déroge pas à la règle. La lutherie est parfaite, l'accastillage de premier choix et l’électronique relativement originale et bien pensée. Les micros sonnent très bien, tant en son clair qu’en saturé et le câblage les rends très polyvalent.

Alors évidemment la perfection a un prix, et la 25th Anniversary dépasse allègrement la barre des 3000€ ce qui ne la rend accessible qu’aux guitaristes (très) fortunés. Derrière le côté «guitare vitrine» pour collectionneurs se trouve aussi un instrument équilibré et aux multiples atouts. Mais nous préférons oublier le moment où, dans un futur proche, un coursier viendra nous retirer le précieux, inconscient de la tristesse qu’il provoquera au sein de l’équipe d’AudioFanzine...

 

 

  • Lutherie
  • Accastillage
  • Micros
  • 10 positions
  • Sonorités
  • Polyvalence

 

  • Prix

 

Pour le plaisir :