close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Autres Guitares Electriques Solid Body
Matériel Autres Guitares Electriques Solid Body {{currentManName}}swap_horiz Squierswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de la série Classic Vibe de Squier

Laisse-moi kiffer la vibe
Squier fabrique des guitares à bas prix à partir de modèles Fender depuis 1982. Leurs premiers modèles étant devenus des collectors pour certains, Squier cherche à recréer la magie avec les Classic Vibes Series.
Vue générale

Cette série est composée de la Telecaster 50's, des Stratocaster 50's et 60's, de la Duo-Sonic 50's, de la Jazz Bass 50's et des Precision Bass 50's et 60's.

Une fois sortie de la boite, on est frappé par la beauté des finitions. Elles ont clairement un look classique. Mais les modèles dont nous parlons n'ont pas seulement des finitions impeccables, l'aspect général est également très bon. Hormis la qualité des pièces (le point faible récurant de la marque), tout semble correct compte tenu du prix. Ici le choix de composants à prix réduit est justifié par le côté « vintage » ou « classique ». Et si certains choix concernant le matériel « classique » semblent appropriés (ou tout du moins ne posent pas problème), on aurait apprécié pour d'autres éléments qu'ils soient moins « vintages » (par exemple les mécaniques). Bien entendu, cela aurait augmenté le prix et compte tenu de ce dernier ainsi que des autres points forts, on est prêt à passer outre certains choix concernant les pièces.

La principale anicroche concerne le jeu au niveau de la prise Jack latérale de 2 modèles (Telecaster et Precision). Les autres modèles (Strat et Duo-Sonic) ont des prises plus ou moins solides. Un autre détail curieux est le manque de souplesse des potentiomètres en comparaison des modèles Fender originaux. Personnellement, je préfère des potentiomètres souples afin de les tourner avec mon petit doigt pendant que je joue, mais ce n'est pas vraiment un problème en soi et prédit même une certaine solidité.

Regardons-y de plus près...

50's Telecaster

Arrière

Celle-ci est une beauté. Elle est disponible en une seule couleur : vintage blond maple (qui ne sera pas du goût de tout le monde). En réalité, cette couleur a une teinte plus crémeuse que sur la majorité des photos que j'ai vues. Comme dit auparavant, la finition est impeccable et le grain du bois (du pin) transparait légèrement. Et si certains pensent que cela en fait une guitare légère, ils se trompent lourdement. Il est possible qu'il s'agisse de pin chinois « exotique », mais ce que je peux vous affirmer, c'est ce que cette guitare est lourde. Elle pèse environ 4kg ! Ce n'est pas la guitare la plus lourde sur laquelle j'ai joué, mais elle n'en est pas loin.

Concernant les autres caractéristiques : le manche est constitué d'une unique pièce d'érable (profil Modern « C » avec une finition brillante), la touche est en érable (rayon de courbure de 9.5'') avec des frettes jumbo (échelle de 25.5''). Concernant les micros, on trouve 2 simples bobinages Alnico à 3 aimants (manche et chevalet). Et bien sur les contrôles de volume et de tonalité ainsi qu'un sélecteur 3 positions pour les micros. Les pièces sont chromées.

Les pièces sont, sans surprise, le point faible de cette guitare, particulièrement la prise Jack latérale précitée. Tout le système paraît branlant et prêt à se déchausser si vous essayez de le bouger, et ce, quelle que soit la force avec laquelle vous le vissez. Je recommande d'ailleurs l'utilisation systématique d'un stand pour le rangement ainsi que d'éviter de forcer la prise Jack autant que possible. Les micros sont également concernés, le micro manche est assez enfoncé et il n'y a visiblement aucune vis afin de le rehausser. J'ai lu sur certains forums que ces dernières sont sous le cache du micro et qu'elles n'ont de toute façon pas une grande action, cela reste donc un mystère. Le micro chevalet a, quant à lui, des vis visibles qui agissent efficacement sur sa hauteur.

Le manche en érable est confortable et la tenue des notes sur le modèle que j'ai essayé était parfaite en tout endroit du manche. Les accords joués au-delà de la 12e case étaient parfaitement justes. Du fait de son poids conséquent, cette guitare donne l'agréable sensation qu'elle est plutôt solide (contrairement à la Duo-Sonic). Les potentiomètres semblent également très solides, mais comme je l'ai dit précédemment, ils sont légèrement trop difficiles à tourner selon moi. Je ne m’attarde pas sur le pickguard (il a l'air un peu bon marché, trop épais et il se désagrège sur les tranches), car ce n'est qu'un détail qui se change aisément.

 

Arrière

D'un point de vue acoustique, c'est une guitare qui sonne plutôt bien et qui résonne agréablement. Quand elle est branchée, vous obtenez immédiatement le son Telecaster, à quelques exceptions près. La première, le micro manche n'a pas ce son clair et cristallin que nous sommes habitués à entendre d'une Tele. Ensuite, le niveau produit par les micros semble légèrement plus faible que celui d'une Telecaster américaine standard (regardez la vidéo). En dehors de cela, elle sonne vraiment bien et plus ou moins comme une Telecaster. Elle sonne de toute façon mieux que certaines Teles « Made in Mexico » sur lesquelles j'ai joué et même mieux que certaines Teles « Made in America » de qualité moindre. Compte tenu du prix, elle mérite clairement d'être essayée. Et compte tenu de son lieu de fabrication, il sera nécessaire d'essayer spécifiquement la guitare que vous désirez avant de l'acheter (je vous en dirai plus à ce sujet un peu plus loin).

Regardez cette vidéo pour la voir à l'œuvre et entendre, comment elle sonne. Nous la comparons également avec une Telecaster Fender US Standard.

 

 

 

 

Duo-Sonic

Arrière

La Duo-Sonic a été mise sur le marché par Fender en 1956 en tant que modèle ¾ à prix abordable pour les étudiants. Elle a été revue et corrigée en 1959 puis la production fut stoppée aux alentours de 1969. Du fait de sa rareté, il s'agit probablement du modèle pour lequel les gens éprouvent le plus de curiosité.

Concernant ses caractéristiques, le corps est en tilleul américain, le manche en érable (profil « C » Shape), elle dispose de 21 frettes medium-jumbo (échelle de 24'' / 610mm), de 2 micros à simple bobinage Alnico à 5 aimants (manche et chevalet), d'un sélecteur à 3 positions pour ces derniers, d'un chevalet top-load hardtail à 3 pontets et de mécaniques au style vintage équipées de boutons en plastique blanc. Toutes les pièces sont chromées.

À l'instar des autres modèles, la finition est impeccable, mais comme pour la Telecaster, elle n'est disponible qu'en un seul coloris (Desert Sand). Personnellement, j'apprécie cette couleur et je trouve que le pickguard en aluminium couleur or est particulièrement beau. Parce qu'elle a un corps légèrement plus petit et qu'elle est faite de tilleul américain, elle est très légère (c'est le jour et la nuit en comparaison de la Telecaster).

Le manche à échelle réduite offre un confort de jeu intéressant, mais nécessitera un temps d'adaptation pour certains. J'aime ce genre de manche plus court et les avantages qu'il offre (particulièrement la possibilité de faire des bends d’une quarte et parfois même plus).

Malgré le fait que j'apprécie le toucher, l'aspect général, le confort de jeu et le son, il y reste quelques soucis avec la justesse et le manche. J'ai l'impression que c'est quitte ou double, ça passe ou ça casse (comme avec tous les produits fabriqués en Chine). Mais de ce que j'en ai lu sur divers forums, tout le monde ne rencontre pas ces mêmes problèmes avec leur Duo-Sonic. Sur la guitare que j'ai testée, il était impossible de l'accorder parfaitement. Si l'accord de Do est juste, le Ré est horrible et vice versa. En plus, les frettes sont hautes, ce qui signifie que je peux monter de presque un demi-ton juste en plaquant la corde sur le manche. Le manche à échelle réduite est partiellement responsable, mais tout de même... Et si ce n'était pas assez, la première case de la corde de mi aiguë frise légèrement. Le fait qu'il n'y ait que 3 pontets au lieu de 6 n'aide pas non plus. Comme je l'ai dit précédemment, c'est regrettable (et sans aucun doute il s'agit d'un modèle défectueux) car en dehors de cela j'apprécie tous les autres aspects de cette guitare.

Arrière

 

Si nous passons outre ce point (et considérons qu'il s'agit d'un modèle défectueux), cette guitare est particulièrement plaisante à jouer. Mais ce n'est pas dû seulement à la courte échelle du manche, à l'aspect et au toucher général, mais aussi parce qu'elle sonne vraiment bien. Si vous cherchez un son clair et cristallin, alors cette guitare est faite pour vous. Elle sonne également très bien avec des accords étouffés, elle est super silencieuse (à l'inverse de certains autres modèles de la série) et pour couronner le tout elle est extrêmement légère.

Écoutez les exemples pour vous en convaincre : Exemple 1 (Son clair), Exemple 2 (Léger Overdrive), Exemple 3 (Distorsion).

 

 

 

 

 

 

60's Stratocaster

Arrière

La Classic Vibe Stratocaster est disponible en 2 coloris : un sunburst de 2 couleurs des années 50 avec un manche en érable et un sunburst de 3 couleurs avec une touche en palissandre, c'est de cette dernière dont nous allons parler dans ce test.

Outre la couleur et la touche dont nous venons de parler, ses caractéristiques sont les suivantes : un corps en aulne avec un manche en érable (profil « C » Shape) constitué d'une unique pièce, 21 frettes jumbo et 3 micros Strat Alnico à simple bobinage avec 5 aimants. Le reste est plus ou moins au standard Stratocaster : une échelle de 25,5'' (648mm), un sélecteur de micros à 5 positions, un trémolo façon vintage, etc. Toutes les pièces sont chromées.

À l'instar des autres modèles, la finition et la facture générale de cette guitare sont au top et elle a un toucher ainsi qu'un aspect général vraiment très bon. Bien sur, les mécaniques et autres éléments « vintage » auraient pu être de meilleure qualité, mais cela aurait sans doute été trop couteux. Le manche et la touche sont particulièrement agréables et d'un bon aspect. Les premières cases sont un peu trop profondes ce qui influe de temps en temps sur la justesse lorsque l'on joue un accord. Ce n'est pas aussi grave que sur la Duo-Sonic, mais cela peut parfois être déconcertant.

La résonance et l'équilibre sont très bons. Une fois branchée, vous entendrez toutes les sonorités et couleurs typiques d'une Strat. Les micros ont du punch et un sustain ample. La guitare est un peu bruyante (d'une façon vintage c'est certain !) mais rien de bien grave.

Arrière

J'ai été impressionné par ses sonorités. Ma Strat US de 91 ne lui est pas supérieure en terme de son (je me demande d'ailleurs pourquoi). Les frettes medium jumbo et la touche en palissandre offrent un bon contrôle et un grand confort de jeu. En plus, elle est vraiment classe... Mais alors où est l'astuce ? Est-ce que les pièces expliquent la différence de prix ?

Quoi qu'il en soit, jugez par vous même avec ces exemples : Exemple 1 (Overdrive – micros chevalet et du milieu), Exemple 2 (Funky), Exemple 3 (Bluesy – micro manche).

Quel que soit votre niveau ou le nombre de Strats que vous possédez, je vous invite à tester cette guitare. Cependant, si votre femme ou votre petite amie se plaint du nombre de guitares que vous possédez déjà, alors vous feriez peut-être mieux de vous abstenir...

 

50's Precision Bass

Arrière

On trouve 3 basses au sein de la série Squier Classic Vibe : les Precision Bass des années 50 et 60 et une Jazz Bass des années 60. Nous allons dans ce test parler de la Precision Bass des années 50.

J'adore l'aspect et le toucher de cette basse. Le choix particulier de la couleur, qui ne plaira pas à tout le monde, attire l'attention. Je reçois néanmoins beaucoup de commentaires positifs à chaque fois que je m'en sers sur scène. Et comme pour les autres modèles de la série, la finition et la facture générale sont impressionnantes.

Les caractéristiques sont : un corps en tilleul américain (couleur lake placid blue) avec un manche en érable en une pièce (profil « C » Shape), 20 cases (échelle 34'' / 864mm), un micro à simple bobinage Alnico à 5 aimants, 2 contrôles (volume et tonalité), un chevalet à 4 pontets et des mécaniques open gear. Les pièces sont chromées et les potentiomètres crantés.

Comme d'habitude, tous les éléments bon marché sont justifiés par le terme « vintage ». Mais pour une fois, ils ne semblent pas poser problème, car il y a tout de même 4 pontets, de solides potards chromés et des mécaniques qui fonctionnent bien. Cette basse offre un aspect, un son, un toucher et un comportement vintage (dans le bon sens du terme). J'apprécie particulièrement le toucher du manche en érable et le contour de la face arrière du corps. Grâce au chevalet à 4 pontets, on peut aisément régler les éventuels problèmes de frise. La hauteur du micro peut elle aussi être réglée grâce à des vis facilement accessibles.

Arrière

Le seul problème que j'ai rencontré, dont j'ai déjà parlé, est la prise jack latérale (comme sur la Telecaster). Tout le système (même vissé et bien serré) peut être retiré du corps si vous y allez un peu trop fort en tirant avec vos doigts. J'ai fait un concert avec cette basse et lors d'une pause je n'avais pas de stand et je l'ai donc posée dans un coin avec le jack encore branché (chose que je fais malheureusement assez souvent). La pression du poids de la basse sur le jack a failli déboiter toute la prise hors du corps (et c'était la première fois que je m'en servais). Pour le long terme, il est plus intéressant de la remplacer avec une Electrosocket ou autre prise de haute qualité.

Concernant le son, Squier ne blague pas quand il avance que c'est celui « chaud, truculent et à l'ancienne d'une Precision Bass ». Le micro bourdonne un peu lorsque l'on ne joue pas, mais bien entendu il s'agit d'un bourdonnement « vintage ». Cette basse s'accommodera parfaitement avec plusieurs styles comme Motown, Funk, Rock, Reggae, etc. Il est même possible de slapper lorsque le potentiomètre de tonalité est tourné à fond. Voici quelques exemples audio (joué au pouce, et en "palm mute") :

Exemple 1, Exemple 2

Comme la Telecaster et la Stratocaster de cette série, exception faite des pièces, cette basse se compare aisément à des modèles « Made in Mexico » et même à certaines Américaines compte tenu du prix.

Conclusion

Assemblées en Chine, mais sous la houlette de Fender, ces guitares et ces basses ont le potentiel pour être des instruments de qualité à bas prix, si le service de contrôle de la qualité de chez Fender/Squier fait son travail. Toutefois, comme toute personne ayant acheté un instrument fabriqué en Chine le sait, c'est quitte ou double. Afin d'être sûr que vous achetez un instrument fabriqué correctement (car oui, il est possible de trouver des objets de qualité venant de Chine) il est impératif que vous testiez l'instrument vous même (ou au moins assurez-vous que le magasin chez qui vous l'achetez propose le retour et l'échange). C'est vital, car c'est le seul moyen de vérifier s'il y a des soucis. Alors, allez chez votre revendeur le plus proche et essayez ces modèles Classic Vibe. Lorsqu'ils sont exempts de défauts, ils sont vraiment d'un excellent rapport qualité/prix. Il y aura toujours une ou deux pièces qui poseront problème, mais elles seront aisément remplaçables et compte tenu du prix de ces instruments, ces modifications ne vous rebuteront pas. Alors, faites-vous plaisir et allez essayer cette série !

 

Points forts

  • Beauté des finitions
  • Le son
  • Qualité de la facture
  • Prix
  • Absence de bruit sur la Duo-Sonic
  • Justesse de la Telecaster

Points faibles

  • Duo-Sonic : Problèmes de justesse et de manche (probablement dus à un modèle défectueux)
  • Quelques soucis liés aux pièces : prise jack latérale sur la Tele et la Precision
  • Un peu bruyantes (Telecaster, Stratocaster et Precision)
  • Seulement 3 pontets sur la Telecaster et la Duo-Sonic