person close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Forums thématiques
  • settings_backup_restore
Comment contrôler son séquenceur avec un iPad ?

Les meilleures surfaces de contrôle sur iPad

À l’heure où j’écris ces quelques lignes, j’entends déjà les levées de boucliers : « Le tactile ne remplacera jamais de vrais potards ! », « La latence en WiFi c’est du grand n’importe quoi ! », « Il n’y en a que pour Apple… », « Non, mais vous êtes sérieux là ? ».

Eh bien à toutes ces futures remarques, je réponds d’avance ceci : 

Certes le tactile, même multitouch, n’a rien à voir avec la sensation de contrôle que l’on éprouve en triturant des faders et autres potentiomètres physiques. Cependant, les tablettes envahissent de plus en plus nos chaumières et il serait dommage de passer à côté de certains avantages qu’elles procurent. Facilité de transport, silence absolu, sans parler des options de personnalisation qui permettent de se tailler un contrôleur sur mesure. De plus, rien ne vous empêche de coupler cela avec une surface de contrôle « digne de ce nom » pour une flexibilité optimale.

En ce qui concerne la latence induite par l’utilisation du WiFi, sachez qu’elle n’est pas si importante que ça et que de toute façon, vous pouvez toujours connecter votre iPad directement à votre ordinateur en MIDI via une interface appropriée pour éradiquer le problème. D’autre part, lors d’une utilisation sans fil pour, par exemple, déclencher l’enregistrement lorsque vous êtes en face d’un micro et non pas de votre séquenceur, et bien la latence vous vous en fichez royalement ! Ce qui compte, c’est de pouvoir gérer seul votre session bien peinard sans avoir à faire de multiples allers-retours.

iPad DAW Contoller

Enfin, sachez que si je ne traite que des solutions sur iPad ce n’est pas par snobisme. Il se trouve que pour l’instant les autres plateformes sont encore à la traîne de ce point de vue là… Mais avec un peu de chance, la situation devrait changer d’ici peu. Nous en reparlerons donc certainement le moment venu.

Alors oui, je suis sérieux lorsque je parle de surfaces de contrôle pour iPad. 

Maintenant, en ce qui concerne le choix des applications, j’ai volontairement écarté celles qui proposent de ne piloter qu’un seul logiciel spécifique. Ainsi, les Apps présentées ci-dessous pourront autant être utilisées avec Cubase, Logic, Pro Tools, Live, Reaper, Studio One, etc. De façon plus ou moins poussée selon les cas je vous l’accorde, mais l’essentiel sera toujours là.

Bien, l’état des lieux rébarbatif étant dressé, passons à notre sélection !

Neyrinck V-Control Pro

44,99 € (iPad) 

Neyrinck V-Control Pro

Commençons par la Rolls de la catégorie « Plug and Play » avec le V-Control Pro de Neyrinck. Sa mise en oeuvre est enfantine grâce au petit logiciel Ney-Fi, disponible gratuitement sur le site de l’éditeur, qui s’occupera de la communication entre l’iPad et l’ordinateur. Il suffit ensuite d’indiquer à votre DAW que V-Control Pro est aux commandes et le tour est joué. Et si par malheur vous avez le moindre souci, l’éditeur a eu la bonne idée d’intégrer au soft le manuel d’utilisation (en anglais).

Les contrôles disponibles dépendront grandement du séquenceur utilisé. Ainsi, les templates spécifiques aux ténors tels Cubase, Pro Tools et consort sont beaucoup plus poussés que celui de Reaper. Cependant, l’essentiel est bel et bien là et fonctionne diablement bien : 

  • Consoles 8 voies avec affichage des noms, vumètres, mute, solo, pan et armement
  • Option de double-tap pour réinitialiser
  • Navigation par banque de 8 ou par canal
  • Fader master escamotable
  • Jog/scrub/shuttle wheel
  • Section de transport avec compteur
  • Fenêtre Edit avec zoom, navigation, mode d’automation, changement de vue du DAW, gestion des marqueurs, touches fonctions, etc.

À noter que lors de mes différents tests, certaines touches de la fenêtre Edit ne fonctionnaient pas comme prévu suivant le séquenceur. Cependant, il est quand même possible de contourner le problème si votre DAW permet d’assigner des raccourcis MIDI par vous même via une fonction MIDI Learn puisque les boutons fautifs envoient bel et bien un message MIDI.

La cerise sur le gâteau c’est que V-Control Pro propose une petite fonction pas piquée des vers, j’ai nommé la fenêtre V-Window. Cette dernière permet tout simplement d’afficher n’importe quelle fenêtre de votre DAW directement sur l’iPad. Il est ainsi possible de triturer vos plug-ins au doigt… Au singulier oui, car dans ce cas le multitouch n’est malheureusement plus de mise. Ceci étant, cette V-Window s’avère pratique à l’usage.

Dernière remarque avant de passer à la suite, vous trouverez sur l’App Store une version estampillée « Free » plutôt que « Pro ». Bien que limitée, elle vous permettra de tester la bête avant de claquer 45 €. Beau geste de la part de Neyrinck, les autres éditeurs devraient en prendre de la graine.

EUM Lab DAW Remote HD

13,99 € (iPad)

EUM Lab DAW Remote HD

Difficile de passer après le V-Control Pro. Effectivement si l’on y jette qu’un rapide coup d’oeil, DAW Remote HD semble bien en retrait. Autant voire moins de fonctions suivant le séquenceur, faders trop petits, compteur au comportement parfois anarchique, pas d’équivalent à la V-Window… Cependant, EUM Lab propose tout de même quelques petits avantages. Outre le tarif plus accessible et un look plus soigné, ce logiciel permet surtout de créer votre propre template personnalisé, et ce sur plusieurs pages. Il vous sera donc possible de consacrer une page aux fonctions de mix, une autre avec uniquement des boutons pour l’édition, etc. Diablement pratique ! D’autant que cette étape de personnalisation s’effectue très simplement grâce à l’éditeur intégré. Une solution économique à ne pas négliger donc.

Hexler TouchOSC

4,49 € (App universelle iPhone/iPad)

Hexler TouchOSC

Quittons maintenant le monde du « Plug and Play » pour mettre les mains dans le cambouis. Premier éditeur à proposer ce type de logiciel sur iPad, Hexler nous offre avec TouchOSC un contrôleur MIDI / OSC entièrement personnalisable couvrant un champ d’applications beaucoup plus large qu’une simple télécommande pour DAW. En effet, grâce au logiciel d’édition gratuit pour Mac et PC, vous pourrez non seulement créer la surface de contrôle de vos rêves avec le nombre de faders et de switchs qui vous convient, mais il est également possible de rajouter des pages avec, par exemple, un clavier maître virtuel ou des Drum Pads, voire recréer carrément les contrôles de votre plug-in ou instrument virtuel préféré. Tout est possible pour peu que l’on s’en donne la peine… Car cette opération de personnalisation demande tout de même un certain savoir faire et surtout du temps que la plupart d’entre nous n'avons pas. Notez cependant qu’un grand nombre de templates prêts à l’emploi se trouve gratuitement sur la toile. Même s’ils ne vous conviennent pas parfaitement, ce sera toujours un bon point de départ.

Une petite remarque avant de passer à la suite. Le manuel d’utilisation n’est disponible qu’en anglais sur le site d’Hexler et il est loin d’être exhaustif. Un fichier PDF plus complet aurait été le bienvenu. Heureusement que l’éditeur a mis en place des forums. 

Liine Lemur

33,99 € (App universelle iPhone/iPad)

Liine Lemur

Souvenez-vous, c’était en 2005… Les Bordelais de chez JazzMutant présentaient le Lemur, la première interface tactile multitouch « grand public ». Le potentiel de la bête fût directement remarqué par des artistes tels que Björk ou Daft Punk, mais le tarif de l’époque laissa plus d’un petit Home-Studiste sur le carreau. Or, à la sortie de l’iPad, qui n’a pas rêvé d’un portage de ce joli joujou ? Certes, le petit TouchOSC a bel et bien un regard de lémurien, mais il est encore loin du compte niveau fonctionnalités… Et voilà que fin 2011 l’éditeur d’applications iOS Liine nous annonce la sortie de sa version du Lemur. Et quelle version ! Toutes les fonctions sont là, voire plus. 

Pour le sujet qui nous concerne aujourd’hui, ce Lemur est un vrai régal. C’est vraiment le meilleur outil pour construire son propre contrôleur sur mesure. Et si vous n’avez pas le courage de mettre la main à la pâte, il existe une ribambelle de templates finement réalisés pour la plupart des DAWs. Citons par exemple l’excellent LiveControl 2 pour Ableton Live, ou le non moins sublime Binder pour Reaper.

La cerise sur le gâteau, c’est qu’avec ses possibilités de scripts et sa prodigieuse bibliothèque d’objets, cette Lemur App vous ouvrira des horizons autrement plus vastes qu’une surface de contrôle lambda. Step Sequencer, arpégiateur, etc. Tout un monde fascinant à découvrir en parcourant le site de Liine

TBStuff TB MIDI Stuff

4,49 € (App universelle iPhone/iPad)

TBStuff TB MIDI Stuff

C’est l’outsider de cet article et bien évidemment mon petit chouchou ! Ne vous fiez pas à son prix rikiki, TB MIDI Stuff propose vraiment du lourd. À l’instar des deux softs précédents, il permet de réaliser de A à Z un contrôleur MIDI et/ou OSC pour tout logiciel, plug-in ou instrument virtuel. L’éditeur intégré n’est pas des plus pratiques, il remplit cependant son office. 

Mais quel est donc le petit plus qui le distingue de la concurrence ? Eh bien c’est tout simplement le seul à offrir une personnalisation totale de l’interface graphique ! Rendez-vous compte, il est possible d’importer vos propres images pour chacun des éléments. Vraiment pratique pour se tailler un panneau d’édition avec des icônes adaptées (ciseau, glue, flèche, etc.) qui sera bien plus parlant qu’un enchaînement de switchs couverts de mots. Et pour les plus courageux qui tâtent un peu du Photoshop, à vous les interfaces de consoles photoréalistes ! Cela peut paraître inutile, certes. Mais c’est beau.

La seule ombre au tableau, c’est que TB MIDI Stuff souffre de ne pas être assez connu et qu’il n’y a donc que très peu de templates prêts à l’emploi…   

Voilà, ce petit tour d’horizon est maintenant fini. J’espère qu’il vous aidera à trouver chaussure à votre pied. Une bonne surface de contrôle est quelque chose d’essentiel dans notre milieu pour gagner en efficacité et rester concentré sur ce qui importe le plus : le son. Et je pense sincèrement que les solutions présentées ci-dessus ne sont pas à négliger.