Obtenir des pistes de batterie réalistes à partir de boucles

Travailler avec des boucles de batterie — 1ère partie

Je ne suis pas batteur mais j’ai un studio où je produis souvent des morceaux avec des parties de batterie. Parfois, j’ai la chance d’avoir un vrai batteur à disposition, mais ce n’est tout simplement pas possible dans la plupart des cas. C’est pourquoi j’utilise souvent des boucles de batterie. Elles donnent un résultat réaliste immédiat, car il s’agit d’enregistrements de vrais batteurs mixés de façon professionnelle. La difficulté est de composer une partie de batterie qui donne l’illusion d’un vrai batteur sur toute la durée du morceau.

Dans cet article, je vais exposer certaines techniques que j’utilise pour composer des pistes de batterie à partir de boucles stéréo. Bien que certaines banques de boucles soient multipistes, je vais me concentrer ici sur les boucles stéréo, car elles sont les plus courantes. 

Ne perdez pas le rythme

Avec les outils de correction temporelle de la plupart des DAW, sans parler des formats comme REX et Apple Loops qui calent les boucles automatiquement, il est devenu facile d’adapter les boucles au tempo d’un morceau. Mais soyez prudent : les modifications de tempo radicales sonnent de façon étrange et ruinent le groove. Vous pouvez aussi régler le problème de l’adaptation du tempo en le prenant à l’envers et en créant un morceau ayant le même tempo que les boucles que vous avez choisies. 

Les variations font l’authenticité

L’un des principaux défauts des parties de batteries composées de boucles est leur aspect trop répétitif. Si vous prenez une boucle de batterie d’une mesure et la répétez huit fois pendant le couplet, le résultat ne paraîtra pas très réaliste. Écoutez l’enregistrement d’un vrai batteur : vous remarquerez les nombreuses variations de son jeu, aussi bien pendant le couplet, que le refrain ou n’importe quelle autre partie du morceau. Il s’agit de légères modifications de la figure rythmique, par exemple un charley ouvert sur le troisième temps de certaines mesures ou une caisse claire qui ne tombe pas systématiquement sur les temps 2 et 4 mais joue certains contretemps.

Travailler des boucles de batterie
 

Cette liste de boucles de « Crackin' Snare Boogie », le 4e volume de Drums on Demand, montre la grande variété de parties et de breaks que contient une bonne banque de batterie.

Écoutez des morceaux dont vous aimez les parties de batterie, concentrez-vous sur le jeu du batteur, et vous comprendrez de quoi il en retourne. C’est vrai que le batteur joue comme un robot dans certains morceaux, mais la plupart du temps, les parties de batterie ont un côté très humain en raison des variations de son jeu.

Tout l’art de l’utilisation des boucles de batterie est de réussir à reproduire cette diversité. Il faut espérer que la banque de boucles dont vous disposez propose différentes variations pour chaque partie du morceau – le couplet, le refrain, le pont, etc. À vous de les arranger de façon crédible. Les changements radicaux au sein d’une partie du morceau ne fonctionnent généralement pas – par exemple le passage d’un pattern utilisant le charley à un autre utilisant la ride, le tout au beau milieu du couplet. Cependant, si vous disposez pour votre couplet de deux patterns similaires dont le charley est joué différemment, c’est peut-être une bonne idée de les alterner à chaque mesure ou de répéter l’un pendant la première moitié du couplet, puis l’autre pendant la seconde moitié. 

Atelier découpage

Si vous n’avez pas assez de variations à disposition, vous pouvez éditer vos boucles dans votre DAW pour créer de la diversité. Par exemple, vous pouvez prendre la caisse claire, la grosse caisse ou le charley et les déplacer par couper-coller. Vous pouvez aussi personnaliser une boucle. Imaginons que vous vouliez déplacer un coup de grosse caisse du premier temps d’une mesure à la dernière croche ou double-croche de la mesure précédente afin de suivre l’anticipation jouée par la basse et la guitare rythmique.

Travailler des boucles de batterie

Un coup de caisse claire copié-collé dans une 2e piste audio pour qu’il n’interrompe pas la résonance de la frappe qui le précède.

Parfois, il suffit de faire l’édition directement dans la boucle. Cependant, si un autre fût ou une autre cymbale résonne encore à l’endroit où vous souhaitez copier la caisse claire (ou n’importe quel autre élément du kit que vous souhaitez déplacer), il est possible que l’interruption de la résonance ne soit pas naturelle. La solution est de créer une seconde piste audio stéréo avec les mêmes réglages et les mêmes inserts et d’y copier la caisse claire de sorte qu’elle s’ajoute à la boucle originale.

Si vous supprimez une frappe de la mesure, il se peut qu’un « trou » non couvert par les autres instruments soit audible. Dans ce cas, vous pouvez essayer de le combler en collant un coup de charley, voire de l’ambiance (le son de la pièce) si vous trouvez un passage silencieux dans une autre boucle de la même banque. Pour ce genre d’édition, l’utilisation abondante de fondus croisés (crossfades) vous aidera à obtenir des transitions douces.

La plupart des banques de boucles fournissent aussi des frappes uniques pour chaque fût et chaque cymbale. Si vous ajoutez des notes au lieu d’en supprimer, vous pouvez utiliser ces frappes seules plutôt que des copies prises dans la boucle.

Dans la seconde partie, nous parlerons des breaks, proposerons une alternative aux boucles contenant des cymbales crash et aborderons brièvement le mixage.

Regardez la vidéo ci-dessous pour avoir des exemples d’édition de boucles de batterie.