close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Bien débuter
Matériel Bien débuter {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] La compression au mastering

La compression au mastering
Aujourd’hui, nous nous penchons sur le cas de la compression, autre « gros morceau » souvent mal compris quand vient l’heure du mastering.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Merci pour le tuto !

J'ai quelques questions pour les spécialistes... Désolé d'avance si tout cela est un peu long, j'essaie d'être précis dans mes interrogations !!

Posons une situation : un groupe enregistre un album (ou autre) à moitier home made, avec des moyens conséquents pour la prise de son (bon studio), et du démerde-toi pour la post-prod.
Disons maintenant que le mec qui s'est occupé du mix connait relativement bien son job, pas de grosses erreurs à relever.

Je sais que par ici, il y a une ligue contre la guerre du loudness et que j'entre alors dans un sujet parfaitement tabou ^^
Imaginons tout de même que le groupe en question veut pouvoir mettre sa musique à côté de ses titres préférés sans avoir à booster son ampli (imaginez la déception des musiciens qui ne comprenne pas grand choses aux méandres technique de ces délicates phases de post-prod), il va donc nécessairement falloir compresser (ou limiter) pour atteindre cet objectif (qui n'est pas, je le rappelle avant vous, na, l'objectif à proprement parler dans une post-prod).

Ensuite, de manière pratique, j'ai lu dans un précédent tuto par ici (sur le mixage peut-être ?), une estimation qui donnait comme niveau correct de sortie de mixage -18dB RMS et -6dB peak (pourquoi d'ailleurs cette marge en peak ?). Ça me plait pas mal jusque là.
Si l'on considère une production avec des bons moyens pour des musique style rock/variété (disons seulement ni classique, ni jazz, ni trad indien), on avoisine régulièrement les -6dB RMS en sortie de mastering.
Sachant que l'on a pas ces moyen-là, sans vouloir pourrir le travail de mixage, peut-être (question, enfin !!!) peut on espérer atteindre les -8 voir -7dB RMS avec des petits moyen et 0 hardware performant ?
Du coup, cela ferait passer de -12dB RMS sortie de mix (pour ceux qui suivent moins, bon ouais, je m'y perd aussi ^^, c'est les -18dB plus le retour du peak de -6 à 0dB) à -8/-7dB, donc 4/5 dB à remonter pour satisfaire tout le monde (les puristes qui veulent pas toucher au mix, et les musiciens qui veulent "du gros son").

Est-ce le moment à cette phase de se préoccuper de ça (si jamais vous considérez qu'il faille réellement s'en préoccuper, évidemment ;) ) ?
Ou un gros limiteur qui tache en fin d'opération est-il plus probant (disons qu'on parle plus de rock que de musique électronique) ?
Ensuite, à quel point peut-on dégrader un mix à vouloir sans cesse gagner en niveau d'audition ?
Et enfin, si le débat est inconcevable en soit, comment fait-on pour respecter le cahier des charges des musiciens qui veulent absolument "que ça pète autant que [artiste de référence de votre choix]" ?

Merci d'avance pour votre(vos) avi(s) !!!
Mad K.


ps : désolé pour le pavé, je suis nul en résumés :s
Salut mad_keyboard,

Etant novice, j’espère apporte un début de réponse. Là, il est question de compression pour lier l’ensemble du morceau. Qui peut aussi se faire avec 2 compresseurs en série. Un premier soft, et l’autre un peu plus hard.

Même si le son commence à prendre du volume RMS, il faudra attendre d’une part l’étape compresseur multi-bande afin de remonter chaque bande séparément puis le limiteur qui lui permettra de terminer la mise à niveau.

Il est possible d’utiliser 2 limiteurs. Le premier se mettant plus tôt dans la chaine de mastering audio.
Donc, tu devrais avoir une réponse dans les prochains articles.

Le côté ‘ ça pète’, il existe sûrement des astuces de pro sans que cela devienne un massacre ;)

Une chtite vidéo qui devrait t’aider à 35,35min:
C'est une tâche difficile de réduire les crêtes sans nuire à l'équilibre général du mix, sans faire pomper le mix non plus… Pour ça il faut y aller par étape, subtile chacune, et petit à petit on gagne de la marge de manœuvre pour remonter le volume.

Le limiteur n'a pas pour rôle de monter le volume ! Il est là pour faire en sorte que rien ne dépassera un seuil prédéfinit. C'est à la base une mesure préventive. En pratique, forcément on va venir le chatouiller plus ou moins. Plus, pour une couleur plus sale, moins, pour plus de transparence.

Un exemple précis : j'explique un mixage complet sur cette vidéo, mais à 1h17:45sec je parle du mastering. Tu pourras voir les traitements utilisés, et comparer le mix et le master, à niveau égal. Hésite pas si tu as des questions…

Etant ignorant dans ce domaine j'aurais bien apprécié 1 ou 2 exemples sonores (même très courts) de l'impact de l'utilisation de tel ou tel réglage (effet de pompage par exemple ou autres choses dans le style). Ça m'aurait aidé a me faire une idée plus précise au fil de l'article :)
Citation de Thierry255 :
Etant ignorant dans ce domaine j'aurais bien apprécié 1 ou 2 exemples sonores (même très courts) de l'impact de l'utilisation de tel ou tel réglage (effet de pompage par exemple ou autres choses dans le style). Ça m'aurait aidé a me faire une idée plus précise au fil de l'article :)


+1
C'est vrai que ce serait pertinent, malheureusement ça n'est pas prévu dans le cadre des articles "Bien débuter".
Citation de Nantho :
C'est vrai que ce serait pertinent, malheureusement ça n'est pas prévu dans le cadre des articles "Bien débuter".


Je trouve ça dommage, car s'il y en a qui ont bien besoin d'entendre quel impact a tel ou tel traitement, ce sont bien les débutants...les plus expérimentés eux savent déjà de quoi il retourne...
Est-il possible d'en dire un peu plus sur la double compression ? (Deux compresseur chainé)
D'autre part, à ton besoin de compresser comme cela est décrit dans cette article, au demeurant très intéressant, si on fait de la compression multibande ? Et si oui avant ou après la compression multibande
Citation :
Est-il possible d'en dire un peu plus sur la double compression ? (Deux compresseur chainé)

Le premier compresseur peut servir à "lier la sauce" et appliquer une compression légère. En ce sens, le second aura la tâche facilitée parce que la dynamique sera déjà réduite.
En hardware, j'utilise souvent un Vari-mu Manley qui va travailler en finesse, suivi d'un second compresseur (multi ou large bande, suivant ce qui est recherché).
Concernant la question de mad_keyboard : faire sonner plus fort n'est jamais in problème. Mais plus on va compresser un titre, plus on va perdre en qualité. Il faut à mon sens s'arrêter là où l'on gagne plus que l'on ne perd. A quoi bon sonner fort si c'est pour sonner pourri? Meilleur est le mixage, plus il sera possible de faire sonner fort un mastering.