close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Bien débuter
Matériel Bien débuter Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] Le dithering au mastering

Citation de miles1981 :
Bon après, faut bien avouer que personne ne peut entendre la différence, puisque les derniers bits (dans le 24bits) sont noyés dans le bruit de fond de la carte son.

+1
Olalito ! Il faut donc systématiquement, si l'on s'occupe du mastering, exporter son morceau en 16 bits 44.1hz ? Et si on l'envoie à un studio de mastering il faut le laisser en 24bits car il sera exporté -une fois traité- en 16 bits (et qu'il ne faut pas faire 2 fois du dithering selon ce que j'ai lu right ?)

Le fait de ne pas exporter son projet fini en 16 bits avec dithering mais de le laisser en 24 bits (tel qu'il a été crée) génère t-il une différence "audible" ? D'après ce que j'ai compris, ça corrige les erreurs de quantification à l'export d'une résolution moindre mais est-ce que pour une diffusion numérique (beatport, soundcloud..) c'est essentiel ?

Merzi !
Si tu l'envoies a un studio de mastering, tu restes dans la meilleure resolution possible, donc flottant 32bits si tu peux.
Apres le master, tu recuperes non pas un fichier normalement, mais un CD (si tu demandes un master CD). Le processus peut etre different si tu veut un master CD, vinyle ou meme numerique (depend alors du format cible, mp3, flac...).
Citation de Alan_Vega :
Par extension, inutile en 24bit d'enregistrer au plus près du 0dbfs. En 16bit il faut par contre etre au plus près du 0dbfs pour palier cette dynamique.

Je ne partage pas ce point de vue (que j'ai longtemps partagé et appliqué).

Voici pourquoi :
1- les 96 dB même théoriques de dynamiques sont largement suffisants pour enregistrer toute la dynamique d'un signal dans 99.9 % des cas. Même si on réduit à 60 dB en enregistrant moins fort, on est dans les clous.

2- quand on va faire son gain staging, on va souvent baisser les gains des pistes pour qu'elles tapent dans les -6 -8 dB en crête. Pourquoi enregistrer à 0 dB si c'est pour baisser ensuite la piste ?

3- de ce que j'ai lu ici ou là, les convertisseurs et surtout les filtres qui les précèdent ne fonctionnent pas de façon linéaires. En approchant de leur valeur maximale de volume, on perd en qualité. Il vaut mieux les faire travailler autour de -12 dB avec quelques crêtes ne dépassant pas -6 dB

Depuis que je travaille comme ça :
- je n'ai rencontré aucun problème pratique de dynamique
- je n'ai plus de sueurs froides à l'enregistrement, craignant des écrêtages si le musicien s'énerve ou s'il se rapproche un peu du micro : avec plus de marge avant écrêtage, je supprime le risque. Et c'est pas rien, surtout quand c'est moi-même que j'enregistre : je peux bien plus me concentrer sur mon jeu et oublier la technique. Et quand j'enregistre quelqu'un d'autre, je ne risque plus de lui communiquer le stress de la crainte de taper dans le rouge.
- j'ai trouvé une considérable amélioration de mon son. Cependant, mon expérience en son a aussi grandit, donc je ne peux jurer que ça vienne essentiellement de ça. N'empêche que j'étais frustré de la qualité sonore à mon avis un peu décevante que j'obtenais avec ma RME, mes préamps RME, TL Audio ou TF Pro et divers micros de qualité alors que désormais, j'ai bien l'impression de travailler avec du matos très correct.

Il est possible que le phénomène soit moins marqué sur des interfaces audio plus haut de gamme que la RME, mais si on parle de home-studio, je pense que RME, Motu et Presonus sont plus répandus qu'Apogee ou Prism (encore heureux).
Bon, alors, je déterre, mais... :8O: je panique.
J'ai reçu des piste a mixer. Elles sont en 44.1kHz / 16bits. Ma carte son et ma session Pro Tools sont en 48kHz / 24 bits. J'ai bien choisi l'option "convertir" avant d'importer. CEPENDANT, lorsque j'exporte mon mix en wav 48kHz / 24 bits, je vais l'écouter sur un autre système... et PAF ! Gros grésillement bien dégueu qui déchire tout. :facepalm: alors que j'ai mixé sans ce souci, et que MES écoutes et MON ordi et tout le tintouin ne me le restituent pas... Alors ouais, je pourrais mixer en 44.1kHz / 16 bits, pourquoi pas, mais par contre, j'aimerais quand-même bien savoir comment ce phénomène peut s'être produit :8O: vous avez une idée ? Parce que j'ai beau chercher, là je ne vois pas...
Les gresillements, tu les as sur ta machine ? Si oui, il y a un probleme avec ton setup. Si non, c'est un probleme sur le setup de l'autre systeme.
N'importe quelle bonne STAN peut importer et convertir a la volee des frequences d'echantillonages differentes. Si tu as un souci parce que le lecteur ne macrhe pas sur ton autre systeme, change de lecteur ! Tout systeme est normalement capable d elire 44.1k et 48k sans aucun gresillement.

Aussi, rien a voir avec le dithering ou l'article de maniere generale.
Alors pas de grésillement sur mon setup MAIS grésillement sur celui d'un ami. Pas de grésillement sur mon téléphone MAIS sur une chaîne hi-fi, oui... Je me demandais s'il ne pouvait pas exister, par quelque magie inexpliquée, un problème de dithering "en entrée" (si on me permet la formule....) de ma STAN qui aurait fait foirer quelque chose, après, lors du bounce :8O: Merci, en tout cas, je vais donc chercher autre chose...
Tous les systèmes n'aiment pas le 24 bits, essaie de faire la meme chose en exportant ton fichier en 16 bits et refais le test sur les systèmes où ça grésillait, pour voir.
Après un nouveau bounce, tout va bien :bravo: j'ai pas tout compris MAIS il y a du avoir un schmurtz a l'export. Merci pour tout.
Citation :
MAIS il y a du avoir un schmurtz a l'export. Merci pour tout.

Cela peut arriver. D'où l'importance de vérifier avant de livrer le produit au client.

Sujets les plus actifs dans "Bien débuter"

Les dernières questions dans "Bien débuter"