close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Bien débuter
Matériel Bien débuter {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] L’accompagnement du chanteur (2e partie)

Le guide de l’enregistrement - 88e partie
Deuxième volet de notre liste de choses à faire afin de préparer au mieux une session d’enregistrement de la voix. Une fois de plus, nous allons évoquer quelques notions qui peuvent facilement passer pour des lapalissades aux yeux des plus expérimentés d’entre vous. Ceci étant, je suis un fervent partisan du « si cela va sans dire, ça va tout de même beaucoup mieux en le disant » donc en voiture Simone !

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
J'ajouterai aussi de prendre un moment avec le chanteur pour relire le texte, réfléchir au sens, identifier les mots forts, les passages importants... que l'interprétation puisse etre en phase avec le texte.

Pour moi il n'y a tien de pire qu'un chanteur avec une bonne technique et une bonne musicalité qui fait une interprétation à contre-sens, soit parce qu'il n'a pas pris le temps de comprendre vraiment ce qu'il chante, soit parce qu'il est concentré sur tout le reste. Du coup l'interprétation n'est pas au service de la chanson. Les effets tombent à plat. Ça fait creux, ça fait bling-bling...

Hors sujet :
Dans un autre domaine j'ai vu exactement la même chose avec des orchestrateurs. Les mecs font un truc énorme, épique... et remarquent au moment de mettre le chant en boîte que, "ah ouais, putain, le texte à la base, est vachement intérieur et intimiste, on aurait pu le prendre autrement au moins sur le début du track".... .. hé ouais les gars, ça s'appelle de l'incompétence votre truc.

Merci pour ces rappels bien utiles.

Même pour le musico-compositeur-repreneur tout seul dans son studio, c'est loin d'être du temps perdu.

Cela n'empêche pas de chantonner la première version du truc "à froid" pour l'avoir en boîte et ne pas l'oublier, mais au moment d'une prise définitive, c'estm ieux d'être en forme vocale et d'avoir tout vérifié, échauffé, imprimé.

Tonka : tu parles d’interprètes purs, j'imagine ? Parce que j'avoue présupposer qu'un auteur-interprète sait un peu de quoi parle son texte et ce qu'il veut mettre en avant ou le sens qu'il veut lui donner.

Ceci dit, comme avec n'importe quel musicien, le producteur a son rôle à jouer pour aider l'artiste à développer la quintessence de sa création et à mettre en avant ce qui est important et évacuer le reste.
Moi, c'est ce que j'aime dans ce boulot de prod ou directeur artistique, selon les termes : aider l'artiste à mettre en forme sa création pour qu'elle soit sublimée par notre collaboration. :aime:
Merci pour ce nouvel article.

Dans le genre phrase pour la diction : "Si la pie niche haut et l'oie niche bas et l'hibou niche ni haut ni bas, où niche l'hibou!"

Je sais où est là sortie, merci! :fleche:
eh oui connaitre son texte ca c'est 80% du probleme resolus
1/1