close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Boîtes de direct
Matériel Boîtes de direct {{currentManName}}swap_horiz Filtrer par marque Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

Boite de direct DI - forum Boîte de direct

Bonjour,

quelqu'un peut-il me dire à quoi sert une boite de direct ?

Merci

:oo:
Un boite de D.I ça sert a symétriser le signal et a l'attenuer : en gros ça sert a rendre un signal type 'line' comme des sorties de claviers ou d'amplis en un signal type micro. Ainsi; le signal peut rentrer dans une entrée mic d'une console sans saturation et sans ajout de parasites. en milieu pro c'est obligatoire!

Je dit ça mais il faudrait que ce soit confirmé par un pro. je suis dans le métier et l'utilise souvent mais sans vraiment savoir a quoi ça sert! je pense a 95% que c'est ça.
Ouais ouais, c'est tout a fait ça! :bravo:
Yes, ça sert à symétriser le signal, faire une adaptation d'impédance et éventuellement une adaptation de niveau.

Une DI sort en général avec une impédance de 600 ohms. Impédance prévue pour les entrées micros.
Tu trouveras une réponse claire et précise à ta question et à bien d'autres en fouillant ce site :
http://chambinator.f…r/french/fre1.htm
dans la petite rubrique "rigolade".
Tu verras ça reviens exactement à ce que dit Globe
Et bien merci les filles et les gars pour ces réponses précises et sympathiques .

Je reviendrai !

:P:
Je suis au regret de dire que tout ce qui a été écrit jusqu'ici est soit incomplet soit farfelu.


Le but d'une boîte de direct est effectivement de réaliser une adaptation d'impédance, une symétrisation, éventuellement une atténuation du signal.

Adaptation d'impédance : pour la définition du mot impédance voir lexiques.... en gros l'impédance est une résistancequi évolue avec la fréquence du signal. En fait l'impédance est constituée d'une résistance qui produit des pertes dites cuivres (qui se traduisent par un dégagement de chaleur) et d'une réactance qui produit des pertes dites fer (pertes magnétiques). Bref.
On parlent d'impédances d'entrées et de sorties. Evitons d'entrer dans les détails électroniques, il se trouve que la connection d'une entrée et d'une sortie produit un "pont diviseur de tension" : la formule c'est :

tension de sortie = tension d'entrée x (impédance d'entrée / (imp. d'entrée + imp. de sortie))

pour que les deux tensions soient identiques, on devrait avoir un rapport de 1. Pour s'approcher de ce rapport, il faut que l'impédance de sortie soit négligeable par rapport à l'impédance d'entrée.

Dans les fait, le niveau de travail en son est le niveau LIGNE, et la plupart des machines sont standardisées pour offrir des imp. d'entrée de 10000 ohms et des impédances de sorties de 50 ohms à ce niveau. 50 ohms est négligeable par rapport à 10000.

Hors sujet : le chiffre de 600 ohms provient des télécommunications, c'est un chiffre qu'il faut oublier quand on parle de sons, même si certains constructeurs persistent à l'utiliser



Concrètement que se passe-t-il si l'adaptation n'a pas lieu?
Il y a une baisse de tension, mais qui n'est pas linéaire avec la fréquence. Les aigus passent moins bien. Le home-studiste de base qui branche sa guitare directement dans les entrées ligne de sa carte son se rend vite compte que son son est laid.

Car si les di servent essentiellement pour les guitares, claviers, c'est que ces instruments ne sortent pas un niveau normalisé, avec une imédance de sortie normalisée.



Les DI permettent également de symétriser la connectique.
Un liaison symétrique permet d'évier des parasitages, car elle fait passer le signal mais aussi l'inverse du signal. Si on fait la somme de ces signaux et qu'on obtient pas zéro, on envoie l'excédent à la poubelle (à la masse).
Les DI effectuent cette symétrisation de diverses manières : par des transformateurs ou par des amplis op. Dans le second cas, ces bestioles électroniques que sont les amplis op. demandent une alimentation.



de plus, les DI offrent en général des atténuateurs (par exemple le niveau de sortie d'un clavier peut être trop élevé), et un interrupteur pour déconnecter la masse en cas de boucle de masse.
Awouuu ca c'est d'l'explication :bravo: :bravo:

Merci

Citation : Je suis au regret de dire que tout ce qui a été écrit jusqu'ici est soit incomplet soit farfelu.



Dans mon cas, je suppose que tu trouves que ma réponse est incomplète... C'est vrai...

Veuillez m'excuser grand maître :clin: de ma réponse incomplète... Et merci d'avoir complété celle- ci.

Pour ce qui est de l'adaptation d'impédance, on parle en général d'un rapport de 1:10 ou 1:12. Bref, l'impédance d'entrée doit tjs être 10 à 12 fois plus élevée que l'impédance de sortie. Ce qui permet par exemple de relier plusieurs amplis en parallèle avec une seule sortie de niveau ligne sans perte de puissance.

Et j'ajouterais que certaines DI ont des atténuateurs suffisants qui permettent de rentrer un signal HP dans cette DI. C'est bien sûr un cas extrême mais ça peut servir!
Il y a toujours une perte de puissance, il faut juste qu'elle ne soit pas trop importante. Sinon ce qui m'avait choqué dans ta réponse c'est surtout l'utilisation du 600 ohms. Voilà jeune padawan.

Les dernières questions dans "Boîtes de direct"