close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Combos Basse
Matériel Combos Basse {{currentManName}}swap_horiz Fenderswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Envoyez le pâté... - Avis Fender Bassman TV Twelve Combo

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
J'avais repéré les avis et tests ici même, ça me faisait envie. Mais 800 balles un combo mexicain de 150 watts je trouvais que ça faisait cher payé la loupiote en préampli, le logo et le tweed. Et le jour où je l'ai essayé, je dois avouer qu'il m'a vraiment plu. J'ai guetté l'occaz', coup de bol, un mois. Gagné, me voilà avec mon Bassman à 600 balles, comme neuf, encore dans sa boite. J'ai craqué.

Donc 150 watts, entweedé et loupioté, 20 bons kilos sans roulette. HP Celestion Green Label. Made in Mexico, ce qui ne l'empêche pas d'être impeccablement fini. Il n'a pas bougé, la qualité est au rendez vous, de quoi réconcilier avec Fender MiM.

La bête:
Bass, Medium, Treble, un Gain, un Volume et 2 boosts Deep et Bright pour les réglages.
2 sorties jack, une passive, une active à - 12Db.
Une sortie XLR.
1 lampe 12AX7 en préampli.
L'équalo à plat correspond à Bass-4, Medium-12, Treble-4.

Branchons une basse sur la bête. Il est simple, j'ai des basses simples (voir mon matos).
Des basses de moyenne gamme, upgradées de micros réputés modernes, des Crel.
Ca sonne, nom de dieu, que ça sonne. C'est typé vintage, c'est chaud.
Mais... ça ne veut pas dire que ça manque de polyvalence. C'est là une des qualités premières de cet ampli, le côté vintage n'enlève rien à sa polyvalence.

Je m'explique.

Z'êtes plutôt orienté Jazz ? Pas trop de gain, pas de boost, jouez sur les 3 potards BMT et le volume, on garde de la chaleur, de la souplesse. Peu de grain. Garder les mêmes bases pour attaquer de la Soul Stax, du Blues tendance BB King propret.

Un peu plus rock, Blues cradingue à la JB Hutto ? Suffit de tourner un peu plus les potards vers la droite. Les 2 boosts pour affiner, obtenir un beau grain, une légère saturation.

Z'avez encore à votre âge l'âme d'un keupon dégénéré ? Posez la Valstar et mettez tout à 12, les 2 boosts enclenchés. Ca va bien baver cradingue, saturer. Quoi ? Z'avez explosé le HP ? 5 heures à ce régime là, hein, faut pas s'étonner non plus.

Avec une JB, utiliser le gain pour salir le son, ne pas utiliser les boosts pour qu'elle garde sa rondeur.
L'utilisation du boost Deep sur une JB équipée de micros typés modernes Crel JB42 équivaut plus ou moins à jouer de la tonalité sur la basse, mais avec un son moins mat, moins étouffé. Avec une JB montée en Hepcat 62 le Boost Deep joue plus le rôle de potard de gain, efficace pour plus de grain sans saturation abusive.
Avec une PB, enclencher les 2 boosts pour un peu plus de bas médium et lui faire cracher son côté sec et claquant.
Pour résumer l'utilité des 2 Boosts, ils permettent de passer d'un son très clean, jazzy, bluesy à un son beaucoup plus rock voire punk. Mais attention, la moindre faute de placement sur le manche en sera très amplifiée.
Bref si avec ses 3 potards et ses 2 boosts vous n'arrivez pas à obtenir le son souhaité, retournez vous sur une basse active+ampli à tableau de bord de 747.

Soul, Jazz, Punk, Rock, Blues, Country, Funk. Impec. Et toujours cette chaleur.
Le slap ne lui fait pas peur.

Fusion, Metal, Metal en Fusion? Pourquoi pas... mais l'idée de jouer sur un ampli à l'esthétique tricentenaire de poste à galène de Tonton Roger vous effrayant, je vous conseillerai autre chose comme bestiole...

Le potard de volume est très particulier. Jusque 6, ça reste assez suave, doux, pépère, on peut utiliser l'ampli à la maison, même en jouant avec le gain et les boosts... mais attention passé 6 c'est le coup de pied de l'âne enragé au cul, le turbo dans la 2CV, ça commence à péter. Ca sature vite... très fort. Z'avez compris, jouer sur le volume et le gain s'avère utile... surtout à la maison.

150 watts pour de la scène ?
Pour des styles plutôt calmes, du Jazz, Blues ou un set acoustique, il conviendra pour des petites scènes. La soul avec des cuivres... bof.
Pour jouer du Death-Core-Indus ou du keupon il risque d'être un peu limité si votre guitariste ne jure que par son Bugera 1000 watts avec ses guirlandes de loupiotes. Et je ne parle pas du batteur qui pense qu'on ne peut jouer qu'en se croyant au concours annuel des joyeux bûcherons québécois.

Dommage, hein... mais non, on peut le repiquer, rappelle ton pote le bûcheron et son pote au Bugera.
Et là, au concours du plus beau retour, t'as gagné.
Pour la scène, un 350 watts de la même série parait plus judicieux.

Un ampli, bien fini, un excellent son, simplicité et efficacité, polyvalence, chaleur.
L'idéal si vous voulez une bonne bestiole dans votre local de répèt' ou votre garage.
20 kilos sans roulette, sans poignées latérales, je le déconseille aux déficients lombaires habitant au 6ème étage sans ascenseur et titulaires du Pass Navigo.
Ses basses de prédilection ? Des JB, PB, PJ, électro-acoustiques, demi-caisses, et si vous m'offrez une Yam'BB ou une T-Bird, je veux bien essayer aussi, ça doit être 'ach'ment bien.
Et des effets, des compresseurs, des OD ? J'ai pas essayé, mais vous pouvez aussi m'en envoyer...

Conclusions.
Les +:
Fender sait faire de l'excellence, ça doit être pour ça qu'ils ont vite arrêté cette série. https://img.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_facepalm.gif
Grain typé mais de la polyvalence.
Réglages potardiers efficaces.
Et si on aime ce type d'ampli, le son à l'ancienne, un vrai régal.
5 ans d'utilisation, aucune lassitude.

Les -:
150 watts, ça peut être juste.
Ses qualités seront pour certains ses défauts.
Non inclinable.
Pas possibilité d'y adjoindre un cab. Très dommage.

En occaz', compter 600 euros, et ils partent très vite.

Edit, eh, les amis keupons et toi le hardos avec le perf' , j'ai oublié de vous dire que cet ampli monte à...12, ouais z'avez bien lu, à 12. S'pas un ampli de gonzesse, hein ?

Edit 2, je vous raconterais comment sonne ma future JB avec des micros Hepcat '62 vintage...
Ca y est la JB Saint Blues version Frankenstein est arrivée depuis quelques mois.
Déjà les micros Hepcat JB 62 pour qui aime le vintage entre artillerie lourde et finesse typée, c'est de la bombe.
Quant au duo avec le Bassman, une merveille. Les 2 s'accordent superbement. L'inverse aurait été regrettable. Rapide conclusion, un bon ampli vintage pour faire entendre des micros vintage, que c'est bon. Surtout quand les 2 sont excellents à la base. Amis vieux, essayez ce charmant duo, ça va vous ravir.