close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Compresseurs de studio
Matériel Compresseurs de studio {{currentManName}}swap_horiz Crane Songswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un compresseur de grande classe - Avis Crane Song STC-8

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
En préambule, juste un tout petit mot sur Dave Hill...
L'homme est assurément un électronicien hors pair mais aussi et surtout un mélomane au sens noble du terme. On sent chez lui le souci de la fabrication dans les moindres détails et un amoureux du travail bien fait. Oui, c'est du matériel qui est très cher. Mais comme dans n'importe quel autre domaine c'est un investissement dans le temps et la robustesse et la fiabilité ont hélas un prix.
Également un petit mot sur Alain Le Kim: Ce monsieur qui est vidéaste a réalisé quelques DVDs sur les fabricants audio (Manley, Fearn, Crane Song etc...). Cela n'a fait qu'enfoncer le clou et me conforter dans mon avis plus que positif sur Dave Hill et sa micro-entreprise qui manufacture ses appareils dans un petit sous-sol avec des gens de la région, formés par lui sur place et compte une petite dizaine de salariés environ. Je fais un peu de pub à M. Le Kim donc car ses vidéos sont bien ficelées, sans fioriture, ça va à l'essentiel et les captures et les portraits sont sans concessions:
http://www.soundstrips.com

Dans le vif du sujet: Crane Song STC-8
Tout d'abord, à part acheter un DVD sur le sujet, il faut bien avouer qu'il existe bien peu de ressources à se mettre sous la dent. Il faut enquêter, vérifier les sources, les forums, et puis constater que ce compresseur jouit d'une impressionnante notoriété.
Rroland sur AF n'avait fait que confirmer ce que j'avais lu ici ou là. Les qualificatifs qui reviennent le plus souvent sont: "Transparence" "versatilité" mais aussi "appareil compliqué" difficile à prendre en main...
Prise de son studio:
J'invite bien évidemment les curieux à lire le manuel pour tous les détails techniques dont je ne vais pas reprendre la liste ici en intégralité, je vais juste aller à l'essentiel.
L'appareil dispose de différents pré-réglages (presets). A pour les voix, B pour les basses ou les sons percussifs, C pour contrôler le volume moyen (penser mix) et enfin VAR qui rend actifs les réglages Attack et Release. ceux-ci sont répartis autour d'un bouton central et redivisés en suivant 2 catégories:
- A-mod pour Attack modification group"
- PDR pour "Program Dependent Release Time"
Il faut noter la présence d'un bouton supplémentaire qu'on peut activer ou non (Peak limiter) et qui permet tout d'abord de ne pas écrêter le signal mais qui a aussi une influence directe sur certains presets. Pour la faire courte, les programmes à droite du bouton ont un release fixe tandis qu'à gauche le release varie en fonction du Peak Limiter. A noter enfin qu'en A-mod, l'attaque est un peu plus brutale si l'on enclenche le peak limiter.

Le bouton Shape agit sur la courbe de compression, du plus transparent au plus agressif. Le traditionnel seuil de compression (threshold) se situe en bas à gauche et le volume de sortie (output gain) en haut à droite. Je dispose du modèle "de base" mais sachez qu'il existe un modèle STC-8 terminaison "H" avec les boutons output crantés et enfin le STC-8 "M" avec tous les boutons crantés.

2bus et application stéréo
Le STC-8 est stéréo et permet de "linker"ou non les traitements de compression (bouton "stereo link"). Cela permet de conserver une image fidèle de votre mix (link "On") ou bien d'en élargir un peu les contours avec un traitement différent par voies. (Petite astuce en stereo link "off"pour enregistrer une voix en parallèle, j'applique une compression douce en 1 et un autre réglage un peu plus poussé en 2 pour les voix)
Il existe 2 modes qui prêtent à confusion et sont sujets à polémique: "Hara" et "Ki". Le mode "Hara" tend à préserver le son de la source sans l'altérer tandis que le mode "Ki" est censé reproduire le son à bande en "rabotant" légèrement les aigus et en mettant un léger boost dans le bas-medium. Par exemple ce dernier mode peut être utile sur des mixes qui sonnent un peu trop digitaux mais certains ingés-sons ne l'utilisent pas , jugeant qu'il altère bien trop le signal et préfère utiliser le mode Hara pour plus de respect du signal source d'origine.
Les vu-mètres disposent de 3 modes (GR, Peak et Out) et ils sont indépendants, ce qui est vraiment pratique car cela signifie qu'on peut visualiser le taux de compression à gauche et le niveau de sortie à droite simultanément.

Je conclue cet avis avec quelques impressions:
J'ai ce formidable compresseur depuis très peu de temps mais je peux déjà souligner quelques points ici:
1- Le son est d'une extrême limpidité, très transparent. J'ai également noté que les détails sur les voix à la prise (soupirs, nuances dans le souffle) ressortaient magnifiquement. Magique!
2- Cependant, du fait de sa transparence et même avec des seuils de compressions extrêmes on n'entend pas d'effet de pompage, ce qui est très vicieux car on est vite tenté de pousser le gain à la prise comme au master...dangereux!
3- Appareil très complexe, difficile à appréhender aux vues des nombreuses combinaisons qu'il permet.
Ce compresseur appelle à tous les superlatifs...Magnifique, superbe, respectueux,etc... C'est mon premier compresseur 2bus donc pas très objectif, et je me garderai bien de faire une comparaison avec d'autres modèles que je ne connais pas comme Manley ou Dangerous. Je pense qu'à ce niveau-là ces appareils sont tous complémentaires, aucun n'est mieux ou moins bien. Ils ont chacun leurs particularités et leur charme.
A noter que le STC-8 se marie très très bien avec du matériel à lampes (Pultec) et c'est juste à tomber lorsqu'il est couplé à un micro à lampe (en l'occurence un Flea 47).
J'ai également remarqué sur mes tests en mastering que le STC-8 ajoutait ce que je pourrais qualifier de "vernis" dans les aigus, quelque chose de très agréable, c'est subtil et soyeux. Il semblerait que ce soit dû à sa topologie car c'est un appareil "transformerless" censé réagir comme un LA2A et qui se met à "briller" (désolé pour le terme mais je ne vois pas d'autre mot) en fonction de l'input...
Je remercie AudioFanzine, notamment Rroland ainsi que Fabsalab qui m'ont aidé à trancher et m'ont dispensé de précieux conseils d'utilisation. Maintenant de longues semaines m'attendent à expérimenter et à apprivoiser ce joli outil !