close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Compresseurs de studio
Matériel Compresseurs de studio {{currentManName}}swap_horiz Urei / Jblswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Complet, puissant et professionnel.. - Avis Urei / Jbl LA-22

Le LA-22 est un compresseur-limiteur à deux canaux "à l’américaine", c'est à dire qu'il présente à l'arrière des borniers « Barrier Strips »* (voir chapitre utilisation), barrettes grâce auxquelles on peut modifier la configuration interne des circuits de traitements pour l'adapter à ses propres exigences d'utilisations ou, dans une installation fixe (studio), mais aussi de pouvoir entrer et sortir par des câblages à cosses.
Comme tous les compresseurs du marché, le LA-22 jour deux rôles principaux :

1- la compression.

Le compresseur donc, établit une relation non linéaire entre le niveau d'entrée et celui de sortie ; il agit donc sur le gain de la chaîne afin d'éviter de trop grande variations du niveau de sortie lorsque celui d'entrée varie.. il travaille en général sur une large bande de fréquences.

2- La limitation.

Comme chacun le sait, c'est un garde fou. La limitation intervient dès que le niveau du signal dépasse un seuil préalablement fixé, un peu comme si une main automatique intervenait pour faire tourner un potard. Bien sûr ici le fonctionnement du limiteur est ultra-rapide (quelques μs)

Le LA-22 comporte donc ces deux fonctions de base, auxquelles d'autres fonctions et commandes ont été ajoutées** (voir chapitre utilisation).
Comme tous les compresseurs-limiteurs classiques il est bien entendu possible de transformer ce double processeur de dynamique en limiteur-compresseur stéréophonique. Il faut alors préciser que, en mode stéréo, chaque compresseur est associé à un canal. Si les deux canaux sont indépendants, chacun réponds aux sollicitations de son canal ; comme les deux ne véhiculent pas exactement le même message, l'oreille placée en sortie de la chaîne constate un déplacement proche de celui que provoquerait un potentiomètre de panoramique que l'on ferait tourner de droite à gauche et inversement.
Le couplage se fait indifféremment par un commutateur idoine ou par le «  Barrier Strips » qui peut aussi être utilisé pour coupler plusieurs compresseurs. Dans ce cas, le signal de commande de variation de gain est la somme des tensions de commande de gain de tous les processeurs.. ainsi le gain de chaque processeur varie de la même façon.

La connectique audio passe par des prises très classiques XLR ; et comme Urei est un constructeur professionnel on entre et on sort en symétrique.. Mieux même, l'entrée est à symétrie électronique, autrement dit active, la sortie elle est à symétrie passive donc par transformateur.. royal..

UTILISATION

Malgré que le LA-22 propose pas mal de de commandes, sont utilisation reste très intuitive. Ceci posé, si vous débutez avec la compression-limitation et consort, vous aurez peut-être tout de même intérêt à choisir un modèle plus simple.. car cet Urei n'a rien d'un « My First Compressor » si vous voyez ce que je veux dire..
Pour les habitués de ce genre d'engin pas vraiment besoin d’explications sur les commandes.. ou plutôt si : le compresseur-limiteur est en principe un produit dont le gain est unité. Il est transparent, sauf bien sûr lorsque la compression ou la limitation intervient.
Si on travaille avec une compression assez régulière, l'oreille perçoit une baisse de niveau qu'il faut donc rectifier, c'est le rôle de la commande de sortie.. classique.. et jusqu'ici rien de bien sorcier.. les deux commandes archi connues d'attaque et de release modifient très classiquement les temps d'intervention de l'amplificateur commandé en tension plus connu sous le petit sobriquet de « VCA ».. Bref passons à quelque chose de nettement plus intéressant, Urei intègre une commande inhabituelle de sélection de mode de commande « ADJ ». Il s'agit d'un réglage du niveau admis dans le détecteur de crête, celui entrant dans le détecteur de valeurs moyenne étant fixe. Cette commande est a utiliser en fonction du type de signal à traiter et d'incidents possible sur la musique. C'est extrêmement efficace.
Un mode préréglé se commute par un interrupteur situé en fin de course du potentiomètre de taux de compression «Ratio » : taux de compression, rapport crête/valeur moyenne et temps d'attaque sont alors préréglés.. ainsi les commandes les commandes de la face avant, exception faite du réglage de seuil « Threshold » et de niveau de sortie « Out Level », sont alors débrayées.. Par contre attention tout de même car le temps de retour, dépendant de la fréquence est plus court aux hautes fréquences dans le but de réduire la distorsion que l'on constate lorsque le temps de retour est trop court par rapport à la période du signal..

* Comme vu plus haut des barrettes à vis « Barrier Strips » permettent de modifier la sélection du mode de travail par l’intermédiaire de petits cavaliers. A chaque mode son cavalier et son trajet. En mode large bande, le signal source traverse le VCA et rejoint la sortie ; une variante peut être câblée : l'étage tampon de détection « Detector Buffer » recevant non pas le signal d'entrée mais celui venant du filtre paramétrique. En mode bande étroite, le signal traversant le filtre part vers le VCA pour une action sur le niveau et sera remélangé avec lui-même avant de partir vers la sortie. Avec ces barrettes à vis il est également possible de diriger le signal de commande dans le circuit de détection de signal et de variation de gain en deux boucles bien distinctes. Soit une boucle avec seulement deux détecteurs, de crête et RMS, dans ce cas toutes les commandes en façade sont désactivées. Soit une boucle dite inférieure ou toute sa collection de potentiomètres de réglage sont actifs.


** Si Urei a baptisé sa bécane de compresseur-limiteur cela ne l’empêche pas d'assurer entre autres fonctions celles d'expandeur et de De-esseur. Là, une petite explication s'impose. Le LA-22 incorpore un circuit sélectif accordable qui s'installe sur le trajet du signal ainsi que dans sa chaîne latérale, celle de détection du signal « Side Chain ». Ce circuit est un filtre s'apparentant à un égaliseur paramétrique « Pass Band », dont la fréquence centrale s'accorde sur trois décades (X1,X10,X1000) et couvre ainsi une plage de fréquence comprise entre 20 Hz et 20kHz et trois gammes. La sélectivité du filtre se règle par un potentiomètre dénommé « FreQ » entre environs un dixième d'octave et deux octaves (à la louche). Pour aider à le régler, une petite touche fugitive commute le signal traversant le filtre vers la sortie. Il sert à commander la compression ou l'expansion à partir d'un signal préalablement sélectionné. Dans ce mode, on peut ne modifier qu'une fraction du spectre, le reste conservant sa dynamique d'origine, c'est ce que l'on peut appeler une correction dynamique..

Plusieurs exploitations sont possibles :

On peut exploiter le LA-22 pour atténuer les plosives, les phonèmes qui font d'infâmes « pop » dans un micro.
Exploiter le LA-22 comme éliminateur de sibilances (exterminateur de sifflantes) plus connu sous le nom de de-esseur.
Mais également pour créer des effets spéciaux, car même si ces applications sont valables pour la parole et le chant, elles sont également valable pour la musique.. Il faut noter toutefois que la variation de gain maximale autorisée par le LA-22 est de 20 dB, à la base il n'est pas un générateur d'effets..

QUALITÉ SONORE

Si vous êtes à la recherche d'un processeur de dynamique à la compression "coloré" passez votre chemin tout de suite.. ce LA-22 en mode compresseur il reste quelque soit les réglages avant tout un compresseur dit transparent. Le plus étonnant dans l'histoire est sa faculté à rester discret quelque soit les réglages effectués, hormis bien entendu la baisse de la dynamique.. Il n’ajoute aucune coloration audible et encore moins de distorsion..
En mode large bande, on a beau pousser les réglages de seuil et de taux, peu d'effet de pompage et de trainage sont a constater. Pas de mélasse dans les basses fréquences.. pas d'effet pervers dans les hautes fréquences..
En mode bande étroite, le LA-22 est capable de se transformer en un filtre dynamique de tout premier choix. La fonction de-esseur est un modèle du genre. La compression reste toujours agréable et sans effet néfaste. Et pour peu que l'on soit conscient qu'a la base il n'a pas été conçu pour cela (pour rappel le gain maximum est de 20 dB, mais dans la plupart des cas cela peut s'avérer suffisant) il est également capable de se transformer en un véritable filtre dynamique fréquentiel terriblement efficace..
En mode expanseur de dynamique pas grand chose à lui reprocher, il fait son travail plus que convenablement, mais toutefois il ne pourra pas se substituer à une bécane dédiée.
En revanche la limitation des crêtes (en mode automatique sans réglages possible) est à mon avis son point faible, paradoxalement le détecteur de crête joue trop rapidement sur le signal < 1 μs ce qui est certes une belle performance, mais demeure bien trop rapide car ne laissant absolument aucune attaque.. j'aurais vraiment préféré une limitation disons.. plus progressive.. alors effectivement rein n’empêche de passer en mode manuel ( Barrier Strips le retour) pour pouvoir bénéficier d'un temps d’attaque minimum plus réaliste (100 μs, ce qui fait tout de même une sacrée différence), mais dans ce cas, adieu le compresseur.. Bref, Si vous avez besoin également d'un limiteur dans votre chaîne de traitement choisissez soit une autre bécane.. soit en plus un limiteur dédié..

AVIS GLOBAL

Processeur de dynamique hélas peu connu et pourtant proposant suffisamment de possibilités attractives qui n'auront de limites que l'imagination de tout à chacun.. Il est avant tout autre chose un engin de studio, mais il peut très bien trouver sa place sur une scène aux cotés de tous musiciens . Ces applications sont valables pour les voix, les instruments, à vrai dire il est extrêmement polyvalent. Les techniciens apprécieront certainement ses performances. Tandis que les musiciens apprécieront sont coté créatif (voir récréatif), ne leur restera plus qu'a créer des effets spéciaux..
Très bonne bécane avec toutefois par moment ce sentiment agaçant, qui est plus un constat, de ne pouvoir chaîner un signal de commande de variation de gain d'un canal à l'autre comme le fait par exemple un Bss DPR 402.. dit autrement, l'impossibilité d'avoir deux voir trois traitements différents simultanément, répartie sur les deux canaux du LA-22. C'est particulièrement rageant.. et peut s’avérer problématique dans certains cas. Malgré cette limitation (sans jeu de mot) à priori volontaire, ce compresseur-limiteur offre des performances de (très) haut niveau. Il est d'une conception professionnelle, et il n'a rien à voir avec moultes petits compresseurs à tendance home studio. Il propose outre des fonctions classiques, un mode sélectif puissant et n'exigeant pas de connexion dans la chaîne de commande, qui est d'ailleurs absente physiquement. Restriction ? Oui et non, car ce que l'on perds d'un point de vu possibilités on le gagne en simplicité..