close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Consoles analogiques
Matériel Consoles analogiques {{currentManName}}swap_horiz Behringerswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Une bonne table si on évalue bien son besoin - Avis Behringer Eurodesk MX3282A

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
J'avais besoin de plus de canaux, j'ai trouvé cette table d'occase pour 225 CAD (150 euros). Sur papier, elle a tout ce qu'il me fallait: 32 entrées (dont 24 monos en TRS+XLR), 8 sous-groupes, 8 départs d'effet, des inserts par tranche et par sous-groupe, alimentation Phantom. La conception est pompée, parait-il, sur Mackie.

Utilisation
Je l'utilise quelques fois par mois pour mes synthés, uniquement en studio contrairement au précédent propriétaire qui faisait de la sonorisation et tournait avec. Elle avait d'ailleurs subit un choc sur le dessus, boîtier légèrement enfoncé.

Ergonomie
Rien à dire, c'est simple et classique. Le mode d'emploi est très bien fait, comme souvent chez Behringer. J'aurais souhaité un bargraphe, mais ce n'est pas disponible, même en option. Les entrées/sorties sont disposées à plat, facile d'accès. Attention: bien que la table soit relativement lourde, le poids des câbles peut la faire basculer vers l'arrière. Personnelement, je me suis fait un support pour suspendre les câbles, plus de problème.

Le son
Notons que je l'utilise quasiment uniquement au casque, pour ne pas déranger mon voisinage. À mes oreilles, elle est très transparente, avec très peu de souffle. Rien à dire de ce côté, mais je n'ai jamais comparé avec des tables équivalentes chez Mackie ou Yamaha. Si en fait, j'ai également une Mackie 1402 VLZ: pas entendu de différences.
Je reprocherais des atténuateurs pas assez efficaces: en effet, mon Yamaha TX816 dont le niveau de sortie par défaut est très élevé fait saturer l'étage d'entrée, même avec Input Level au minimum. Evidemment, baisser le niveau de sortie du TX816 corrige le problème.

Construction
C'est là que ça se gâte. Le boîtier est solide, mais pas l'électronique. Bon, il ne faut pas paniquer non plus: depuis 10 ans que je l'ai, j'ai juste eu à changer 2 faders (facile à trouver), dont un était déjà mort lors de l'achat. J'aurais 5-6 potards à déoxyder lors de la prochaine ouverture. J'ai eu aussi un faux contact sur un connecteur interne; je tapais sur le côté, et tout rentrait dans l'ordre (ça ne le fait plus depuis quelques années). Pas de quoi à appeler sa mère donc, mais comparé à la Mackie, on sent bien que la qualité est moindre. Mais encore une fois, 32 canaux pour 150 euros!
Autre chose: j'utilise des patch bays (des Re'an), et je me suis souvent aperçu que mes problèmes ne venaient pas forcément de la table, mais des câbles ou des patch bays.
Notons que mon studio est au sous-sol, avec un niveau d'humidité sensiblement plus élevé: pas idéal pour l'électronique en général, favorise l'oxydation. Notons également qu'avec plus de 300 potentiomètres et faders, statistiquement parlant...

Conclusion
J'ai cherché souvent à la remplacer, mais reflexion faite, vu l'utilisation que j'en fais et le prix que je l'ai payé, c'est imbattable. La conception est super-simple, les composants et les schémas disponibles sur le web, pas de numérique ni de gadgets inutiles. Le précédent proprio était manifestement content de s'en débarrasser en conspuant Behringer pour sa médiocre qualité. Encore une fois, nous n'en avons pas la même utilisation; en studio, si je me contente de lui faire un bon nettoyage tous les 10 ans, elle va encore me durer encore longtemps.