close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Contrôleurs à pads MIDI
Matériel Contrôleurs à pads MIDI {{currentManName}}swap_horiz Akai Professionalswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

MPC Renaissance ou le kif absolu ! - Avis Akai Professional MPC Renaissance

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Pour la connectique, je vous laisse voir ici même, sur le site d’Akai ou chez tout bon revendeur ;)



Au niveau des sons, la Renaissance est livrée avec 4 DVD (The Bank, The Wub, The 809 et The Noise)

J'ai commencé avec une MPC 2000.



The Bank représente 7Go de sons



Pour être tout à fait honnête, j’ai la REN depuis trop peu de temps pour juger des sons fournis et des VSTs, je peux juste dire qu’il y a du bon et du moins bon comme dans bon nombre de banque de son et instruments virtuels. Du peu que j’ai essayé, j’ai trouvé des sons qui m’ont convaincus et d'autres moins.



Cela restant tout de même très suggestif et fortement lié aux goûts de chacun 

Edit du 29 mai 2013 : Concernant les drums, je suis ravi même si j’utilise aussi mes propres banques et même si je suis fan de Drums Layering, les kits fournis sont excellents !
Je n’ai pour l’instant pas encore trop testé les vst’s mais ça ne saurait tarder.


Tout à fait, la REN dispose d’une section d’effets complète. J’ai eu l’occasion d’en tester quelques un, ils sont tout à fait utilisables.

Edit du 29/05/2013 : Je réitère ce que je disais concernant les effets, ils sont clairement bons et utiles. J’ajoute que le contrôle des effets avec les Q-Link c’est terrible.

En ce qui concerne le séquenceur, il est tout simplement hallucinant (bien sûre, il s’agit là d’un séquenceur orienté boucle, donc il ne faut pas s’attendre à un séquenceur généraliste (tel qu’un Logic, Cubase ou autres)). Pour faire simple c’est le séquenceur d’une MPC « classique » au sein de l’environnement informatique. Comme une version !!! super-sur-vitaminé !!! Vous permettant l’utilisation des plugs VSTs, le routing interne, le sampling, le mixage, l’insertion d’effets, etc, etc…

Edit du 29/05/2013 : J’ajoute que je trouve la fonction de slicing (pour ceux qui sample) très efficace.


La configuration générale est très simple, on installe les softs, un après l’autre (classique quoi), on fait les mises à jours et lets go !

En ce qui concerne les fonctions, Akai fait très très fort ! Tout est accessible sur la MPC, c’est rapide, clair et précis. Facile d’accès, je n’ai pas utilisé le manuel, mais fait quelques recherches sur Youtube et regardé les vidéos de Young Guru (MPC University). Tout tombe sous la main, l’ergonomie est excellente ! (C’est ma méthode aussi, je préfère m’amuser à essayer les fonctions pour voir ce que cela donne que de passer des plombes sur un manuel, et honnêtement, pour peu que l’on ait l’habitude de la MAO (ou des machines), tout tombe sous le sens, tout est très intuitif (La doit être le légendaire workflow des MPC’s ;) ) et si une fonction m’échappe, c’est là que je consulte le manuel.

Pour ceux qui est fournis dans la boite, Akai ne fournis qu’un quick start guide et la version française du manuel est disponible ici sur AF. (C’est limite de ne pas fournir de manuel complet, mais me concernant, je m’en soucis que peu)


Concernant la sonorité de la REN, y’a pas à dire, elle a de la patate. Ça envois ! Pour les sons fournies, de ce que j’en ai entendu, ils sont de bonnes factures comme les effets, etc..

Concernant l’expression des pads, c’est du tout bon, la réactivité est excellente, la vélocité aussi, rien à dire de ce côté. Les pads sont convenablement placés, la sérigraphie permet de rapidement s’y retrouver (concernant les boutons de fonctions). L’écran affiche les bonnes informations (certains devrait en prendre de la graine..).


Cela, fait une semaine que j’ai fait l’acquisition de la Renaissance. C’est un réel plaisir de composer avec cette machine. Tout est parfaitement pensé sur l’ergonomie, on fait de la musique, on s’amuse à faire de la musique, et on crée de la musique, on oublie l’ordinateur (tout en profitant de ses possibilités), la souris devient presque un accessoire de déco, la section sampling est on ne peut plus efficace (chop, slice, time stretch, etc…) et extrêmement facile à manipuler. Tout ce passe sur la MPC (moi je regarde quasi même plus l’écran d’ordinateur), la souris est vite, très vite oubliée. Le workflow est on ne peut plus efficace. On arrange nos séquences le plus facilement et le plus rapidement du monde, on édite, effaces, test, les effets sans se prendre la tête, en bref on plonge dans la musique que l’on fait sans penser à l’ordinateur, à rajouter une piste, etc..

Edit du 29/05/2013 : Clairement cette machine mérite le surnom « The Instrument » mentionné sur la boite. Et une petite note aussi concernant les modes vintages, clairement suite aux autres commentaires, j’ai l’impression que les gens attendent des modifications sonores importantes lorsqu’ils passent en mode MPC3000 par exemple… Il important de noter que cela ne sera pas le cas mais aussi et surtout que cela ne doit pas être le cas, j’insiste sur le « ne doit pas », une 3000 c’est très subtile, la MPC imite cette subtilité donc forcément, ça ne change pas tout (à méditer pour certains ;) )
Akai est à l’écoute de ses clients et il travaille dure (c’est ce qu’il me semble en tout cas) à l’amélioration du système. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir à composer « beatmaker ». C’est pourquoi je recommande fortement. J’avais fait l’acquisition par le passé de NI Maschine, je n’avais pas du tout accroché au workflow, que c’était brouillon et pas intuitif. Bon j’ai du mal avec les softs de NI en général, je les trouves souvent mal pensé et pas ergonomique (même si malgré cela, j’utilise pas mal Kontakt et Massive) et même si, il faut le dire, ils sont puissants. Mon ressentis entre les deux est que NI a apporté l’idée de la fusion entre le monde « MPC » et le software et Akai l’a concrétisée.

N’ayant pas eu l’occasion de tester la Renaissance avant achat, j’avais un peu peur de me retrouver une nouvelle fois face à un contrôleur très amélioré (type NI Maschine) et non pas à une réelle intégration du monde MPC dans l’ordinateur. Ma crainte est tout à fait effacer ! Je n’ai plus de doutes, c’est une tuerie !

Alors évidement, vous l’aurez deviner, je referais ce choix sans la moindre hésitation. Et pour ceux qui se posent la question entre NI et AKAI, selon moi, il n’y a pas photos, AKAIS a vraiment fait très fort et surpasse de loint NI (peut-être pas au niveau des fonctionnalités, qui sont sommes toutes très proches), mais au niveau de l’ergonomie, de l’accessibilité, de la jouabilité, ce qui pour moi reste le primordiale « S’éclater à faire du son », je mets tous mon aval sur la MPC Renaissance.