close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Autres cordes pincées
Matériel Autres cordes pincées {{currentManName}}swap_horiz Stick Inc.swap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

l'alpha et oméga des instruments de tapping - Avis Stick Inc. The Stick

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Après une vingtaine d'années passées à m'escrimer sur cet instrument, je me décide enfin à poster un petit avis...

Ce qu'il faut avant tout savoir, c'est que sous le vocable Chapman Stick sont souvent regroupés un grande variété de modèles différents (et la typologie AF en la matière est inexacte). Pour aller au plus simple, on dénombre 5 modèles :
- le Stick Alto (10 cordes)
- le Stick guitar (12 cordes)
- le Chapman Stick (10 cordes)
- le Grand Stick (12 cordes)
- le Stick Bass (8 cordes)

Je ne vais pas faire un topo exhaustif sur les différents modèles, mais ce qu'il faut retenir, c'est qu'au fil des années, Emmett Chapman, l'inventeur de l'instrument, et qui est toujours aux commandes dans son atelier de lutherie, a apporté un nombre considérables d'innovations à l'ensemble des modèles de la gamme. Du coup, un Grand Stick des années 90 sera bien différent d'un Grand Stick des années 2000.

Pour cet avis, je me base sur mon modèle actuel, un instrument fabriqué en 2010, qui bénéficie de pas mal d'innovations par rapport aux précédents modèles.

Enfin, je précise qu'avant ce modèle, j'ai eu d'autres modèles en ma possession, et j'en essayé des dizaines d'autres, ce qui me permet de faire des comparaisons.

-----------------------------------------------------------------------------

Je disais donc : Stick acheté en 2010, directement chez Stick Enterprise. A l'époque, il fallait compter un minimum de 6 mois d'attente pour voir l'instrument livré chez soi. Le coût n'est pas négligeable, surtout quand on rajoute les frais de transport, de douanes et taxes diverses, qui font monter sensiblement l'addition. Mais l'instrument en sortie d'atelier est relativement abordable (pour les américains donc) compte tenu que ça reste un instrument de lutherie artisanale (et bien entendu si on est pas trop gourmand en terme d'options : ça tombe bien, le mien en est démuni).

Mon instrument est en padouk, un bois exotique tirant vers le rouge, de toute beauté. Les instruments récents sont faits en bois laminés, en une seule essence. Le design est simplissime et minimaliste, les lignes sont pures, rien n'est superflu. Le vernis utilisé est mat et très discret, et très doux au toucher. Pas de vrai accroc concernant la lutherie, si ce n'est un décalage discret du chevalet par rapport à la largeur du manche, assez étonnant à une époque où la découpe et l'emplacement des éléments d’accastillage sont faits par des machines à commande numérique. A part ce petit défaut, rien à signaler.

Le poids de l'instrument est honnête et varie énormément en fonction du principal matériau utilisé. Mon ancien instrument en rosewood était bien plus lourd, alors que les modèles en bambou sont très très légers. Globalement, peu importe, car le poids de l'instrument est porté par la ceinture du pantalon via le système d'attache propre aux Sticks. Du coup, on peut enchaîner des sessions de plusieurs sans aucun problème, et je pèse mes mots.

Sur mon instrument, je le disais, tout est standard et sans option. Ce qui signifie que les frettes sont des Rails (dont la caractéristique est d'avoir un profilé en forme de diamant taillé). Elles sont assez bien travaillées, n'accrochent pas sur les côtés et sont assez agréables au toucher (je dis assez, car le contact est durant les premières semaines très différents des frettes appelées Rods, au profilé rond, et très douces au contact, mais moins précises). Autre caractéristique de mon instrument : il est équipé du micro "historique", le Stickup, qui apporte à la fois très rond et puissant dans les basses, et des aigus relativement bien équilibrés. C'est ce micro - passif - qui équipe les Sticks depuis leur commercialisation en 1974. D'autres modèles de micro peuvent équiper les Sticks récents : le PASV-4 (passif) développé avec Villex, et l'ACTV-2 (actif), basé sur des EMG. Ces micros possèdent plus de réglages (filtres, tonalités), mais ne me conviennent personnellement pas du tout. Le SON du Stick, c'est pour moi un Stick avec Stickup, celui-là même de Tony Levin depuis Discipline de King Crimson au début des années 80. Point barre.

Elément essentiel de l'instrument, ce stick est équipé d'un truss rod simple, très réactif aux réglages (et on y a souvent recours pour rectifier légèrement la rectitude du manche si le temps est trop humide ou trop sec, et qui doit en toutes circonstances être le plus plat possible pour faciliter la technique de jeu). Les nouveaux instruments sont équipés d'un truss rod double, qui permet un réglage de rectitude différencié entre le haut et le bas du manche, mais je ne l'ai jamais testé).

Une fois la hauteur des cordes bien réglée, cet instrument est une véritable autoroute, extrêmement facile à jouer, sur le plan technique tout du moins. Après, reste un long et lent travail sur l'indépendance des mains et la compréhension profonde de l'instrument, son accordage, ses possibilités. Ca reste le travail d'une vie!

J'ai pu tester quelques autres instruments plus ou moins similaires (Warr Guitar, Kelstone, Belgrado, Ziggy). Si certains instruments sont de véritables beautés en terme de lutherie, avec parfois plus de possibilités sonores que le Stick (je pense notamment aux Warr Guitar), le Stick reste pour moi l'instrument le plus cohérent à jouer quand on parle de tapping.
photo photo photo