close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Effets guitare divers
Matériel Effets guitare divers {{currentManName}}swap_horiz Source Audioswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de la pédale Source Audio C4 Synth

Une Pédale Explosive
Source Audio propose avec la série One des pédales d’effets équipées d’entrées/sorties stéréo, d’un processeur puissant qui assure une latence imperceptible et d’une conception robuste et fiable. De nombreux effets sont déjà sortis au sein de la série One, aussi bien des saturations que des effets de modulation ou de spatialisation. La marque propose avec la C4 Synth une pédale synthétiseur conçue pour reproduire les sons d’un synthétiseur Eurorack.

En effet, l’ingénieur en chef de Source Audio, Bob Chidlaw, est un grand passionné de synthétiseur et il a souhaité, avec la C4 Synth recréer l’expérience sonore que procure l’Eurorack. Les pédales synthétiseur sont devenues très prisées des guitaristes depuis quelques temps et le marché est très fourni, notamment avec l’arrivée toute récente de la pédale Boss SY-1, déjà testée dans nos colonnes.

Synthé explosif

C4Synth-4La C4 Synth paraît tout de suite familière. Son format est le même que les autres pédales à footswitch unique de la série One, la disposition des potards et du mini switch également. On trouve un réglage Input qui ajuste le niveau d’entrée de la pédale et donc la façon dont elle va réagir. Ce potard bénéficie d’une seconde fonction accessible par une pression continue sur le bouton poussoir situé à l’arrière de la pédale. On accède alors au réglage Sense qui ajuste la sensibilité de l’enveloppe ADSR du signal. On trouve ensuite le réglage Mix qui effectue la balance entre les sons sec et mouillé qui bénéficie aussi d’une seconde fonction. Ce réglage ajuste également le volume de sortie général de l’effet. Au-dessous, les 2 potards Control 1 et Control 2 ont des fonctions qui changent selon le pré-réglage sur lequel on se trouve. À l’arrière la sortie USB permet de connecter la pédale à un PC ou Mac et d'accéder au Neuro Editor et ainsi, de profiter de paramètres d’édition en profondeur. On dispose également d’une entrée sur mini-jack destinée à la connexion MIDI et la fiche d’alimentation pour le transformateur secteur fourni avec la pédale. Le châssis de la pédale est robuste et inspire confiance. La C4 Synth est pourvue d'un transformateur secteur, d’un câble USB et un câble jack-mini-jack pour relier la pédale à un smartphone. Même remarque que pour la True Spring, pédale de la même marque et série : on aurait préféré une communication par Bluetooth, la plupart des nouveaux smartphones ne disposant plus de sorties sur mini-jack. 

La pédale développe des sonorités plutôt intéressantes mais comparables à celles de ses concurrents. Bob Chidlaw s’est effectivement focalisé sur la partie modulaire de la synthèse sonore pour concevoir cette pédale. Les sons qui en sortent sont certes intéressants mais pas très variés. On peut obtenir des variations mais on entend toujours la même couleur sonore. La prise en main de la pédale n’est pas facile du tout. On est à l’opposé de la Boss SY-1 qui bénéficie d’une conception « plug’n’play » vraiment agréable. On comprend rapidement la fonction des 2 potards du haut mais il est regrettable de devoir connecter la pédale à un smartphone ou un ordinateur pour éditer un son. Les potards Control 1 et Control 2 possèdent des fonctions indiquées uniquement dans le Neuro Editor.

La C4 Synth dispose en fait de 2 banques (rouge et verte) de 3 pré-réglages que l’on sélectionne à l’aide du mini-switch à 3 positions. Elle peut fonctionner sous 3 modes : Standard, Preset et WYSIWYG (« what you see is what you get »). Le mode Standard revient à utiliser la pédale en basculant d’un pré-réglage à l’autre. Il s’agit de pré-réglages d’usine développés par la marque. On peut cependant agir sur les potards pour éditer légèrement le son. Impossible de sauvegarder le moindre changement en mode Standard et impossible de savoir précisément quels changements on applique en manipulant les potards Control 1 et Control 2. Le mode Preset est identique au mode Standard mais avec possibilité de sauvegarder. En éditant légèrement le pré-réglage, la LED centrale se met à clignoter. On peut alors sauvegarder (ou pas) le changement effectué au pré-réglage. Enfin, le dernier mode consiste à utiliser la pédale comme une pédale conventionnelle. Sauf que la C4 n’est pas une pédale conventionnelle… 

Source Audio C4 Synth - Bank 1 preset 1 Tweaking
00:0000:54
  • Source Audio C4 Synth - Bank 1 preset 1 Tweaking00:54
  • Source Audio C4 Synth - Bank 1 preset 2 Tweaking01:32
  • Source Audio C4 Synth - Bank 1 preset 3 Tweaking01:35
  • Source Audio C4 Synth - Bank 2 preset 1 Tweaking01:07
  • Source Audio C4 Synth - Bank 2 preset 2 Tweaking00:32
  • Source Audio C4 Synth - Bank 2 preset 3 Tweaking01:30

Une pédale USB

Neuro App macLa pédale peut fonctionner pour basse ou guitare et on peut sélectionner l’instrument dans le Neuro Editor. Une fois l’application prise en main et la pédale connectée à un smartphone, on commence à se prendre la tête avec les dizaines de réglages différents. On comprend rapidement le pourquoi du comment des potards Control 1 et Control 2. Avec des dizaines de paramètres, il est compliqué d’en choisir 2 à intégrer physiquement sur le châssis de la pédale. Les options sont telles qu’on se perd assez vite. Il faut suivre le chemin du signal et analyser les blocs un par un pour bien comprendre ce que l’on fait. Connaître le fonctionnement interne d’un synthétiseur modulaire est un plus pour appréhender sereinement la pédale et avoir une chance d’obtenir le son que l’on souhaite. 

Une pédale d’expression peut être connectée à la C4 Synth pour contrôler le tempo du LFO et le port USB sert également à la mise à jour du firmware. 

Les sonorités sont bien simulées et on reconnaît bien la personnalité et le grain d’un synthétiseur modulaire. En son clair, les sons ne sont pas très francs ni très vivants, il faut engager un léger son crunch pour les éveiller, ou passer des heures sur l’éditeur Neuro.

Bilan mitigé

Bien que les sonorités soient sympathiques si on cherche à transformer sa guitare en synthé modulaire, la pédale est si compliquée à prendre en main qu’on en perd patience. L’éditeur Neuro est très (trop ?) complet et il faudra passer du temps pour créer 6 pré-réglages afin de remplir les 6 emplacements de mémoire internes. Pour les plus patients, 128 emplacements sont accessibles si on connecte la pédale en MIDI ! On garde en mémoire le test de la Boss SY-1 qui disposait d’une grande variété de sons et d’une prise en main simplissime. Boss s’est concentré sur l’aspect fun du synthé alors que Source Audio a préféré le côté savant. Le prix de la pédale s’en ressent puisqu’elle est proposée à 279 €.

  • C4Synth
  • C4Synth-2
  • C4Synth-3
  • C4Synth-4
  • C4Synth-5
  • C4Synth-6
  • C4Synth-7
  • C4Synth-8
  • C4Synth-9
  • Neuro App iPhone 1
  • Neuro App iphone
  • Neuro App iphone1
  • Neuro App iPhone2
  • Neuro App iphone3
  • Neuro App iphone4
  • Neuro App iPhone5
  • Neuro App iPhone6
  • Neuro App iPhone7
  • Neuro App mac

 

Notre avis :

Points forts

  • Sonorités
  • Latence imperceptible
  • Robustesse du boîtier

Points faibles

  • Prix
  • Ergonomie
  • Prise en main compliquée
  • Temps à passer devant son écran pour sortir un son convenable