close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Extensions pour Instruments Electroniques
Matériel Extensions pour Instruments Electroniques {{currentManName}}swap_horiz Korgswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Avis de egitana - Korg Exb - Moss

Carte aditionnelle pour les Tritons, elle amène à la bête de course une option redoutable. Elle possède une polyphonie de 6 notes seulement (pourquoi pas 16 comme le Z1 monsieur Korg?).

Moss est basée sur la synthèse virtuelle (déjà appliquée chez Yamaha il y a quelques années), et nous propose de simuler de nombreux instruments:

Cuivres: non content de faire dans le détail et les décibels, nous pouvons, par exemple, appliquer les coups de pistons à notre instrument favori! réalisme assuré dans un mix. Nous pouvons obtenir une trompette bien graaaaasse ou une trompette plus discrette du style perdue dans un orchestre symphonique. Les sax et autres "Brass" sont présents.

Vents: les flutes sont d'une douceur à faire pâlir la concurrence. Nul doute qu'après maîtrise des paramètres, on cherchera le flutiste prêt de vous! la flute traversière est dans la machine!

Guitares: pas mal mais pas aussi bien que chez le Motif de Yamaha par exemple. Néanmoins, nous pouvons y faire jouer dans le même programme les cordes frottées ou bien les cordes "harmonics".

Hammond: nous avons là un simulateur d'orgues. De type B3 ou de cathédrale, selon votre programmation. Le son est terrifiant pour les sons de notre chère paroisse! pour le B3, nous avons le droit à des tirettes qui n'existent pas! cela permet de créer des sons originaux. Les percussions sont programmables. De sacrés sons en prespectives...

Pianos électriques: on entend même le métal résonner... rien à dire, c'est d'enfer.

Analogique: baisser le volume de votre ampli... et laisser vous guider par les sons d'une puissance à toute épreuve. On sent la différence avec les presets du Triton sans carte. On a d'ailleurs vite fait de les oublier et de ne prendre que les sons analogiques de la MOSS. Epoustouflant.

En vrac, nous avons aussi des rhythmiques, des tyranausaures(!), des hélicos (pour attaquer le dinosaure?), des choeurs, des trucs bizarres et des heures passées à découvrir les multiples surprises.

Le grand plus étant que les sons peuvent vraiment être modifiés par les potards et switchs assignables (tirettes pour les B3, pistons pour les cuivres etc etc etc)

Les sons fournis sur disquettes appellent évidemment les sons de la MOSS mais également les sons internes. Les arpèges deviennent organiques, les sons analogiques font vibrer les hauts-parleurs et nos oreilles sont heureuses!

Je n'ai fait là qu'une présentation très sommaire de la carte, le mieux est d'aller la tester. Et là, je crains que vous ne fassiez comme moi: où ai-je donc mis ma carte bleue?

Un must pour qui possède un Triton et qui veut des sonorités sans équivalence, elle risque de décourager les nouveaux arrivés en synthèse. Mais avec un peu de temps et grâce au grand affichage, cela devient un jeu... de grands enfants.

Si je devais refaire le choix, cela serait sans hésiter.

Pour plus d'infos, le site Korg présente les différentes parties virtuelles de la carte.