close
{{currentManName}}swap_horiz Fenderswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Série

Fender Coronado

Fender Coronado XII [1967-1972]

Avis sur les produits Fender Coronado

Fender Coronado, une réédition qui en met plein les yeux, moins aux oreilles. (Fender - Modern Player Coronado)

Par FDLT management le 25/04/2018
L'un des rares modèle demie-caisse de chez Fender censé concurrencer à lépoque ceux de chez Gibson est réédité.
Contrairement au modèle d'origine des années 60 (hollow body), cette réédition possède une poutre interne centrale (semi hollow body), ce qui certes évite les larsens intempestifs mais rajoute du poids à l'instrument et lui enlève de la profondeur et de la résonance. De plus le poids assez important du corps crée un déséquilibre en position assise, ce qui rends la guitare quelque peu inconfortable.
La lutherie est correct et assez propre, du même niveau que les modèles electromatics de chez Gretsch. C'est là selon moi le point fort cette Fender Corondo, elle est somme toute très belle. Le chevalet trapèze avec le "F" Fender gravé, les mécaniques marquées Fender, les repères en nacres sur le manche, le dos légèrement bombé, le binding autour du corps et des grandes ouïes allongées, tous ces détails confèrent beaucoup de charme à l'esthétique de la guitare (même si cela reste subjectif j'en conviens).
Le micros Fideli’Tron, censés imiter les Filter'Trons de chez Gretsch, sont en revanche très très décevants. Ils manquent en effet beaucoup de dynamique et de niveau de sortie, et si l'on remonte ceux ci pour les rapprocher des cordes on perd alors beaucoup de définition et de précision. C'est encore plus vrai pour le micro grave que pour le micro aigu. Quand on sait que, neufs des Filter'Trons coûtent 79 euros l'unité, mieux vaut les changer.
Enfin j'ai retiré le pickgard sur la mienne afin de découvrir les grandes ouïes et changé les boutons de volumes et de tonalités pour des raisons esthétiques également.
»

A essayer absolument ! (Fender - Coronado II [1966-1972])

Par Akallons le 16/10/2013
La mienne date de 67, fabriquée en Amérique... Le chevalet ressemble assez fort à ceux que l'on retrouve sur les gibson : deux vis latérales permettent de régler la hauteur du chevalet, sur lequel figurent 6 pontets individuellement réglables.
Le manche de 21 frettes présente un profil en C extrêmement confortable (analogue au manche d'une strat série L), donc avec un radius assez faible, ce qui donne un côté bombé au manche qui épouse parfaitement la forme de la main !

Au niveau de l'électronique, on a 2 micros simples bobinages assez méconnus de marque DeArmond, 2 réglages de volume et 2 de tonalité. Un switch permet d'alterner les positions manche/intermédiaire/chevalet...

UTILISATION

Comme je l'ai énoncé ci-dessus, le manche est excellent ! Le manche de ma strat RI62 est casse-patte à côté... La guitare est extrêmement légère (2,7kg pour la mienne), ce qui assure des heures de concert à l'aise ! l'accès aux aigus est correct sauf pour les dernières frettes, évidemment, mais ça ne me viendrait pas à l'idée d'aller chercher la 21ème frette sur ce genre de guitare...

Pour ce qui est du son, évidemment, la qualité est au rendez-vous bien que les sonorités soient assez particulières...

SONORITÉS

Cette guitare convient essentiellement dans le blues, jazz, rock n'roll style Chuck Berry ou Elvis Presley...
Avec le micro manche, le son est très rond et gras, ce qui est parfait pour le jazz. La caisse donne une certaine aération dans le son, ce qui garantit une sonorité douce sans agressivité !
Le micro chevalet donne typiquement un son à la John Lee Hooker ou Jonny Rivers, c'est-à-dire à l fois relativement chaud et twangy (rien avoir avec le micro chevalet d'une strat)...
Enfin la position intermédiaire donne un peu le son intermédiaire d'une telecaster (puisqu'il s'agit aussi de la position macnhe-chevalet) mais avec toujours ce grain chaleureux et non agressif : parfait pour la country par exemple...
Toutefois le son du micro chevalet est plus faible que celui de micro manche (sans doute une erreur de calcul de hauteur...). Or il n'y a pas de vis de réglages pour jouer sur la hauteur des micros... De ce fait pour régler les micros, il faut jouer sur les vis des plots, ce qui n'est pas forcément évident à régler...

Pour ce qui est des tonalités, je ne trouve pas que ça soit le point fort de cette guitare...
La tonalité chevalet à zéro coupe légèrement les fréquences aiguës, ce qui donne un son médium peu excellent mais exploitable. La tonalité manche à l'inverse filtre beaucoup de fréquences, ce qui fait qu'à zéro, le son est relativement coupé avec uniquement les basses profondes. On obtient ainsi un son assez étouffé qui n'est pas vraiment incroyable...

Pour ce qui est ampli/effets, la guitare supporte mal les pédales de distorsion mais une légère saturation de l'ampli donne un bon grain...

AVIS GLOBAL

La possédant depuis 8 mois, je dirais que c'est une guitare de qualité malgré les petits défauts énoncés ci-dessus. La lutherie étant très bonne, et la guitare ayant été beaucoup jouée, la caisse réagit très bien à certaines fréquences comme le la ou le sol (probablement que l'ancien propriétaire aimait ces tonalités !). Les micros présentent un niveau de sortie assez faible mais le grain de l'époque y est !

Initialement cette guitare était une réponse compétitive de Fender face à la Gibson ES-330 mais n'ayant pas ses caractéristiques, ce fut un échec commercial d'où une demande actuelle assez faible mais avec la qualité de l'époque => (inutile de réfléchir 3 ans : foncer !). Cette guitare vaut vraiment le coup d'être essayée car elle bénéficie de la qualité 60's (en tout cas pour les plus vieilles car la production s'est arrêtée en 71...), à un prix à peine plus élevé qu'une strat US peu incroyable...

A vous de voir : se contenter de guitares connues, actuelles de qualité assez moyenne ou investir dans une guitare d'époque peu connue de très bonne qualité...
»

Vintage CBS baby! (Fender - Coronado II [1966-1972])

Par bdkboss le 04/04/2012
fabrication Américaine à Corona,
chevalet flottant
2 micro type P-90 marque DeAmmond
switch 3 positions, 2 vol, 2 tone

UTILISATION

comparé à une gibson 335 (car la corronado etaient la réponse de Fender à gibson) on découvre un manche plus plat et avec un radius plus grand (me semble-t-il). moi j'aime assez.
elle est super légère du fait que le corps est creux mais garde cependant un bon équilibre. l'accès aux aigus est satisfaisant (faut garder l'esprit 60's en tête) et l’électronique apporte une belle palette bien vintage!

SONORITÉS

je joue de tout mais quand je prend cette Fender, c'est surtout pour des reprise pop (beatles, Stones, Oasis) ou un peux de rock n roll/country.
le micro grave est très aéré, on à parfois presque l'imression d'une acoustique, les deux autres positions sonnent un peu Twangy, parfait pour le bon rock des famille.
un léger overdrive lui colle bien mais dans les hautes saturations, on est pas vraiment sur le bon terrain

AVIS GLOBAL

marié et heureux depuis un an, je l'ai acheté car premiere acquisition Vintage, et pas déçu! Ne vous fiez pas aux "CBS=mauvais" ils ont aussi fait de bon petit truc, la coronado en est un exemple, même si c'est loin du strat ou d'une tele.
je ne regrette pas le choix!
»

L'avis de jemfleabass (Fender - Coronado II [1966-1972])

Par jemfleabass le 28/11/2009
Cette magnifique a été construite aux Etats-Unis en 1966 d'après le numéro de série. C'est une hollow-body (demi-caisse quoi).
Je ne sais pas exactement quel terme désigne ce type de chevalet, mais il n'est pas évident à regler.
Manche vissé (pas courant sur ce type de guitare) et pas de poutre centrale, cette guitare part vit en larsen

2 micros simples 2 volumes, 2 tonalités, un sélecteurs micro 3 positions.

UTILISATION

Le manche, selon certains est de type mustang (je suis bassiste donc je n'ai pas essayé 500 guitares...) en tout cas très fin et étroit, mais très confortable, assez facile à jouer, je n'ai compté le nombre de frettes (m'en fous...), l'accès aux 3 dernières frettes en haut de manche n'est pas aisé. Cette guitare est très légère, on ne la sent pas (3,5Kg).
Au niveau son, les aigus sont fender: cristallins,dynamiques, chaleureux, chaque position micro est exploitable, c'est selon ce qu'on cherche. De manière générale, cette guitare n'est pas faite pour les sons saturés, ce n'est pas une ES-335, les micros n'ont pas un niveau de sortie énorme. J'aime le son de cette gratte, avec un brin de saturation histoire de salir un peu le son. Ceci dit elle peu sortir des sons très intéressants et surprenants.

SONORITÉS

Je suis bassiste, donc la guitare est secondaire pour moi, mais je m'en sers pour composer et oui elle convient en partie à mon style, je joue dans un trio power-rock, mon guitariste s'en est servi en studio lors des enregistrements de l'album de mon groupe (sons clair et certains overdrives).Je la branche dans d'une tête Blackeart little giant qui passe dans un 2X12" Marshall, et ça le fait.
J'aime tous les sons de cette guitare, mais elle ne sait pas tout faire.

AVIS GLOBAL

Je m'en sers depuis3 ans, je n'ai rien essayé avant, je l'ai acheté sur un coup de tête et je ne le regrette absolument pas, c'est une guitare pas facile à trouver (elle est peu connue, en fait c'est un échec commercial de Fender), qui vaut la peine d' être essayée (c'est pourquoi j'écris cet avis). Je l'ai payée +/- 900 euros avec le flight-case d'origine, ça me semble être un prix correct
»

Petites annonces Fender Coronado

Vends Fender Modern Player Coronado

500 €

Fender Coronado II 1967 Transparent Cherry

1 980 €