close
{{currentManName}}swap_horiz Fenderswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Série

Fender Deluxe Amp

Fender '65 Deluxe Reverb Head

Avis sur les produits Fender Deluxe Amp

Fender 65' deluxe reverb: Le son clean parfait. (Fender - '65 Deluxe Reverb Head)

Par onelittlejog le 21/02/2019
Un bref résumé après 5 ans d'utilisation.
Ma pratique, pop/rock/blues/jazz-jazz manouche/Hard rock et metal à petite dose.

j'ai essayé ou possédé des tas de configurations, amplis divers,multi effets en tous genres.En partant dans tous les sens, sans réel plan de recherche durant des années.
Puis j'ai stoppé cette folle course désordonnée pour repartir de la base.
Soit un bon son clair, et un maximum de simplicité.
Voilà pourquoi j'ai choisi le 65'Deluxe Reverb.
1 potard volume, 1 potard treble, 1 potard basse et c'est tout!
(ajouter juste reverbe et tremolo sur le canal 2).
Du tout lampe.
J'ai ensuite viré tous mes effets numériques pour repartir sur des pédales analogiques.
Comp Boss OD3,Ts9, OCD, Big Muff green russian, Chorus EH néo clone et enfin Delay Boss DM-2w.
Armé de ce son clair légendaire et de quelques effets de qualités c'est l'extase.
Tout sonne,quelques fois surpris mais jamais déçu.
L'OCD associée à la TS9 et ça sonne comme un JCM 900 , du high gain.
Pour ma part c'est l'ampli parfait.
*Une base solide (le son clair, limpide et chaud, des bons mediums et les aigues jamais criards).
*22 watts lampes,suffisamment puissant,ni trop, ni trop peu.
*Format head (transport et polyvalence).
*poids, environs 12 kg.
Je pense avoir beaucoup de chance de posséder ce Blackface .
Pour mon usage, mon jeu et mes oreilles il me convient totalement.
Il me reste à lui offrir de belles et bonnes gamelles (speaker) pour sublimer tout ça.
»

FENDER TWEED 5E3 1955 CLONE BY JEUDY AMPLIFICATION (Fender - Deluxe "Tweed Narrow Panel" [1955-1960])

Par MacB le 29/12/2018
1. Contexte:

Au regard de la rareté de ce produit, et la difficulté pour en trouver un quasiment d'origine, conservé dans son jus, ainsi que des prix pratiqués pour ce genre de produit très élevés, j'ai eu l'idée, d'aller voir les clones de cet ampli mythique, pour voir les alternative à FENDER et leur gamme reissue.

Après quelques vidéos sur youtube, et autres médias, je me suis rendu compte que pas mal de petit fabricants se disent construire le vrai, avec le "vrais son".

Mon constat fut qu' il y'a:
- le tweed fender reissue qui n'a "rien dans le ventre" mais qui se vend à 2000 et des brouettes.

- tous ceux de divers petit constructeurs, qui sont d'excellent produits mais ne sont clairement pas comme des vieux tweeds d'époque. Il y'a l'esthétique, l'habillage mais pas le son typique année 50, fenderien, transparent, rond, claquant, et légèrement crunchy en montant le volume et en jouant sur la Tonalité. Pour dire, j'ai vu des versions avec des célestion blue alnico (comme celui de THE EDGE ou de Brian ENO, on aime ou pas), avec des Jensen en céramique, nasillard, crillard, tous sauf claquant.

- Au milieu de tous cela, le clone que je cherchais n'était pas très loin de chez moi, puisqu'un jour j'ai fais la connaissance de JEUDY AMPLIFICATION, entreprise située en Moselle, en France, dont leurs séries classiques, sont les "exactes" reproductions des amplis d'époque, ils en ont plusieurs modèles dont le tweed. Plusieurs guitaristes français professionnels jouent actuellement avec les amplis de cette entreprise, à ma grande surprise. C'est une jeune entreprise montante.

Par conséquent j'ai finit par vouloir rencontrer ce fabricant, en essayer un en vrais, et comme dit l'adage "essayer c'est l'adopter".

Je peux dire sans me tromper, que le seul fabricant sur tous ceux que j'ai pu voir, qui fait un tweed original comme à l'époque est JEUDY AMPLIFICATION, clairement, les autres, sont des clones, améliorés, différents, mais très franchement, rien à voir vraiment avec celui de 1955.

2. Composants:

- Condensateurs chimiques: marque JUPITER US, les condensateurs qui se rapproche le plus des vrais utilisé à l'époque en terme de rendu sonore
- Haut Parleur: JENSEN ALNICO et non Jensen céramique, made in Italy. A l'origine son HP est un alnico et non un céramique
- VOLUME NORMAL VOLUME FULL et TONE.
- 4 entrées Jacks. 2 low et 2 Full, dont 2 Non Bright et 2 Bright sound.
- Lampes 6V6 et SOVTEK RUSSE, dont une rectifieuse (1 12AX7 / 1 12AY7 / 2 6V6GT/ 1 5Y3GT).
- Assemblée Point par point, aucuns PCB
- 1 Enclencheur ON/OFF et 1 STANDBY
- Le bois, pin massif léger français
- Le poid: plus léger qu'un Fender CHAMP de 1974.

3. Le rendu sonore:

Rond, transparent, brillant sans être criard, le léger crunch en montant le volume, avec une gibson par exemple on peut facilement taper des son à la AC/DC en montant le volume à 8. Il n'est pas surprenant que MARSHALL ait copié historiquement ces amplis pour faire les leurs, quand on a chez soi le vrais, ou celui qui s'en rapproche le plus, on comprends directe en branchant la guitare dedans. Avec une demi-caisse ou une gratte comme la mienne équipée de mini humbucker typé firebird, c'est le son des chuck berry, de Johnny B.Goode, dans retour vers le futur, un son très blues, très rock'n'roll, j'adore cet ampli pour ça, j'ai toujours voulu avoir ce son. Avec une strate le son est typique, brillant et épais, rond. Ce que j'aime le plus dans cet amplis, c'est qu'on sent tous le frottement des cordes au doigts, l'attaque au médiator, c'est un ampli transparent, un son incroyablement rond et limpide.

4. Bilan:

Tous est parfait, d'autant plus que ma version peut-être branché sur un baffle externe, puisque équipé de deux sorties 4 Ohms, 1 8 ohms et 1 16 ohms. Vraiment le top! C'est une option qui fut rajouté, qui n'existait pas à l'époque.

Rock'n'rollement les amis!;)


Avis du 17 Février 2019:

Je n'utilise plus que cet ampli, seul sans baffle, avec une superbe vertex boost, le meilleur boost du marché, plus transparent, pour n'avoir que la saturation naturelle de ce superbe amplis d'un autre temps. J'ajoute ensuite d'autres effets liés à ma musique, mais globalement le son de cet ampli avec mon boost seul est littéralement incroyable. Une réplique au final identique à 95% de l'ampli d'origine. Un ampli incroyablement versatile, qui signe les grandes années de chez FENDER, mais ici reproduit magnifiquement par JEUDY AMPLIFICATION.

Avis du 27 Mai 2019:

Changement du baffle d'origine jensen alnico pour un celestion gold 12 pouces, mesdames et messieurs, quel son incroyable, encore plus incroyable désormais. Idem que l'avis du 17 Février 2019, un boost et une reverb, l'ampli se suffi à lui seul. Avec le nouvel HP, l'ampli a changé de rendement, il désormais plus versatile, plus ouvert, plus spatial, c'est un ampli incroyable. Dire que j'ai faillit le vendre, à cause d'une autre opportunité, en définitif, j'aurai fais une belle bêtise!

Désormais il est équipé de:

- Haut Parleur: CELESTION GOLD ALNICO 12 POUCES
- VOLUME NORMAL VOLUME FULL et TONE.
- 4 entrées Jacks. 2 low et 2 Full, dont 2 Non Bright et 2 Bright sound.
- Lampes 6V6 et SOVTEK RUSSE, dont une rectifieuse (1 12AX7 / 1 12AY7 / 2 6V6GT/ 1 5Y3GT).
- Assemblée Point par point, aucuns PCB
- 1 Enclencheur ON/OFF et 1 STANDBY
- En pin massif français
- Désormais un peu plus lourd qu'avant du fait du point du nouvel HP, mais rien d'insurmontable, voir l'ampli est encore très léger.;)
»

Pas l'ampli que j'attendais (Fender - '65 Deluxe Reverb [1993-Current])

Par Larenion le 28/07/2018
Je mets deux notes :
* d’origine 3/5 ,
* après modifs : 5/5.
Je mets 3/5, pas parce que c’est mauvais en soi, mais parce que le son ne correspondait pas à l’image ou au phantasme que je me faisais de cet ampli. J’ai lu trop de review bourrés de superlatifs qui induisent en erreur.

Je l’ai acheté d’occas quasi neuf, et j’ai changé quasiment les 2/3 des pièces dedans pour arriver ce que je voulais. Vu le prix de revient in-fine, j’aurais dû acheter un clone câblé point to point. Pour autant, je ne regrette pas mon aventure, j’ai appris énormément de choses en modifiant cet ampli et ajd j’ai un ampli que j’aime.



Mon avis sur la CONFIG D’ORIGINE :

Reproche 1 : je ne trouvais pas le claquant et le brillant du son que j’attendais d’un tout lampe Fender (avec une Strat ou une Télé). Définitivement, si vous cherchez du ‘’sparkling sound’’, passez votre chemin sur ce Reissue 65. J’ai su plus tard que cela est essentiellement dû au HP d’origine : le Jensen C12K. Il est incapable de produire ce genre de son. Pour autant, il a beaucoup de qualités : un headroom énorme pour une config 1X12 + avec son haut rendement de 99dB/1W/1m et ses 100 Watts admissibles, le son reste clean à FORT niveau sonore.
J’ai donc essayé un Jensen C10Q que j’avais sous la main : un brillant superbe, le son Fender par excellence… mais pas de grave enveloppant et puissance sonore divisée par deux. J’ai ensuite commandé un Jensen C12Q pour voir : plus d’assise dans le grave, mais avec son faible rendement, l’ampli crunch ‘’trop vite’’ = à faible niveau sonore. Dans les deux cas : adieu le beau clean à fort niveau.

Deuxième reproche : son pas assez dynamique à l’attaque des cordes. Un peu mou à mon goût. J’ai résolu complétement le problème en augmentant la valeur de résistance de Negative Feed Back. Il vaut mieux être sur les 1500 Ohms du Custom 68, et même au-dessus. Le prix à payer : plus de bruit de fond ; niveau doublé. Mais l'ampli étant silencieux avec ses 820 Ohms d'origine, ça reste très acceptable et le jeu en vaut la chandelle pour le gain de ‘’nervosité’’ de l’ampli.

Dernier reproche : trop de grave, beaucoup trop de grave. Avec une Tokai Love Rock (copie Les Paul avec des micros trop sombres), c’était un tas de boue. Solution : virer le C12K …. , régler ses humbucker / cordes ( !) , l’arrière de l’ampli doit être à au moins un mètre d’un mur. Pour solutionner le problème autrement et GARDER le Jensen C12K : modifier le premier étage du préamp du canal NORMAL pour copier une config Marshall. Avantage en prime : les pédales d’overdrive passent beaucoup mieux. Le prix à payer : le canal NORMAL n’est plus un canal Deluxe Reverb …. mais il vous reste le canal VIBRATO (Bright) pour ça !

En résumé sur la config d’origine de ce Reissue 65 :
pas le brillant que j’attendais d’un ampli Fender, son pas assez dynamique et trop de grave pour des humbucker. Ses qualités : gros headroom qui donne un son robuste et enveloppant ; reverb superbe mais tatillonne à régler ; ampli silencieux, même le vibrato (oui …).
Encore une fois, un changement de HP changera ce constat.
Je pense que quand Fender a réédité ce '65, ils ont succombé à la mode de l'époque : la clientèle veut un ''petit ampli'' qui envoi du lourd, avec un gros son. C'est la seule explication que je trouve au choix de ce C12K qui n'a historiquement aucun sens et qui oblige à tant de compromis.




AMPLI MODIFIE (site de Rob Robinette – mods AB763):
Après mes 2 essais avec un autre HP, je ne voulais pas mettre les doigts dans des changements de HP à répétition. J’ai décidé de garder le C12K pour ses qualités et de modifier le circuit pour obtenir le son que je voulais. En prime, je voulais rendre l'ampli plus polyvalent.

Modif jouant sur les deux canaux : ajout d’un master volume (potard de 500 K linéaire relié au pin 5 des lampes de puissance ; push-pull, donc deconnectable du circuit) ; ajout d’un Tone control juste avant les lampes de puissance (à la VOX) ; résistance de boucle de Negative Feed Back réglable de 820 Ohms à 10 000 Ohms puis déconnectable (une pure tuerie cette modif). Avec ces modifs, vous pouvez pousser l’ampli au crunch et en quasi disto tout en restant à faible volume sonore. Le Tone control permet de virer les Ice Picks si votre ampli y est sensible.

Sur le canal Normal : 1er étage du pré-amp (V1A) modifié à la mode Marshall (Lead Channel Mod) + dérouté vers la reverb et le vibrato comme pour le canal Bright (Robrob Normal Channel). Résultat : débarrassé de l’excès de grave, les humbucker et les pédales d’overdrive passent beaucoup mieux + vous avez de la Reverb et Vibrato sur le canal 1 (comme sur un Custom 68).
Autre modif sur le canal Normal : j’ai ajouté un potard de médium (CTS 250 KOhms linéaire push pull) - en plus de régler le niveau de médium, je peux déconnecter l’EQ : le gain ‘’explose’’ et couplé à la désactivation du NFB, le canal est transformé en overdrive rageuse. Par contre son ''un peu raide'' avec le C12K. Avec des C10Q ou un C12Q, c'est superbe !
Attention avec cette modification : si vous l’utilisez souvent avec le gain Max en préamplificateur, il faut que le bias de vos lampes de puissance soit réglé plutôt bas (cold). Sous peine de chauffer excessivement vos 6V6.

Canal Normal et Bright : j’ai ajouté du brillant au son (qui fait défaut au Jensen C12K) en ajoutant un condo de 500 pF en parallèle des résistantes R12 pour le canal 1 et R25 pour le canal 2. Condo déconnectable via un interrupteur. Avec un C12K, je n’ai pas le sparkling sound d’un C10Q, mais ça améliore grandement les choses.

Avec ces quelques modifs, je garde un canal Bright de Deluxe Reverb '65, et je transforme le canal normal en grosse overdrive. Le master volume permet de faire cruncher l’ampli à faible volume sonore. Comme dit plus haut, la résistance sur la boucle de NFB étant réglable, j’ajoute de la dynamique et du claquant au son. Boucle de NFB déconnectée, le son se rapproche de celui d’un Blues Deluxe.

Autres optimisations au passage :
- Réduction drastique du bruit de fond (Humming noise, hiss noise et bruit de toc-toc de trémolo) : d’abord, il faut éloigner les petits câbles jaunes, bleus, vert (qui vont des lampes au PCB) du circuit de préchauffage basse tension des lampes : les fils blanc et noir entrelacés qui relient toutes les lampes entre elles en arc de cercle.
Pour réduire fortement le humming noise, installer un hum pot Fender 100 ohms connecté au 2 fils qui vont à la loupiote rouge en façade. Faire tourner le potard avec un tournevis jusqu’à avoir le minimum de bruit à l’oreille.

- Transfo de sortie et de reverb passés en Hammond avec option 4, 8 et 16 ohms pour le HP en sortie.

- Suivant l’espace disponible, tous les condo sont passés en Jupiter Yellow, Orange Drop ou Mallory. Effet très subtile sur le son ... c’est une galère à faire, ça ne vaut pas le coup de s’embêter avec ça.

- Les lampes : on sent le plus d'effet sur les lampes de préamp (V1, V2, V3). Je n'ai pas tout essayé. Mais j’en ai essayé pas mal dont Mullard long plate des années 50 à 200 euros la lampe ... Je conseille les 12AX7 Svetlana (la meilleure en V1 à mes oreilles : clarté, punch, musicalité, peu de bruit) ou JJ Gold Pin et TAD Highgrade (pour un beau crunch). J'ai passé les 6V6 Grove Tube en Electro Harmonix : moins de grave, moins de gain, plus de brillance. Important pour s'éviter une source de bruit de fond possible (du humming noise - le 50hz du réseau) : la lampe V6 de l'inverseur de phase, une 12AT7, doit être équilibrée (balanced triode).



Conclusion :
ainsi modifié, guitare branchée directement dans l’ampli, j'ai un son et une patate d’enfer ! Jouant quasiment tout le temps avec un NFB moins prononcé ou coupé, j’ai un poil plus de bruit de fond, mais ça reste très correct.
Une remarque quand je regarde le design du Custom '68. Fender a apporté pas mal des modifs que je retiens in fine : une résistance de NFB doublée, canal Normal passe aussi par la reverb et vibrato, HP avec moins de grave, tone stack modifié. C'est peut-être un meilleur achat que ce Reissue '65 ; question de goût bien sûr !

Édit juillet 2019 : j’ai passé le combo en 2x10 avec des Jensen C10Q. Énorme effet sur le son, il est comme bodybuildé. Gros niveau sonore, ça brille et ça claque, headroom et thump équivalent au C12K. Le grave est suave et plus tendu, je ne m’en lasse pas. En plus l’ampli est une vraie machine à crunch !
C’est THE modif, je n’ai pas trouvé de 12 pouces qui produise ce son !
»

Évitons le vintage, il faut le prendre pour ce qu'il est, en revanche le prix c'est un autre sujet! (Fender - '64 Custom Deluxe Reverb)

Par MacB le 17/12/2017
Salut à toutes et tous, j'ai eu la chance d'essayer cet ampli reissue pendant un après-midi chez un ami collectionneur, musicien, nous avons pu le comparer avec un bandmaster de 1967, qui est proche du modèle blackface des même années, donc voici ce que l'on peut dire à comparaison égale.

Observations réalisées avec les guitares suivantes: Une guitare de luthiers équipée de wide range de marque boutique américaine à l'ancienne avec réglage façon fender, une stratocaster de 1965 Série L, une telecaster american vintage 52, modifiée avec un humbuker de marque boutique, une stratocaster squier mexicaine des années 90 dans son jus en touche érable, une gibson solidbody équipée de P94 de marque boutique non gibson je précise.

Première observation:

Fender a réédité un "blackface" mais moderne point to point avec des condensateurs modernes, donc pour un rendu moderne semblable au 65 deluxe reverb US reissue qui lui n'est pas point to point dans la même série. Pour moi les deux se valent en terme de rendu sonore, en fabrication le 64 est au-dessus bien évidemment mais pour un rendu similaire en définitif.

Seconde observation:

Fender a souhaité réédité un ampli proche d'un "vrais blackface" ou d'un ampli de cette époque, on va dire. A comparaison, avec un bandmaster d'époque, clairement cette réédition de "blackface" n'arrivera jamais dans l'immédiat à la hauteur d'un bandmaster ou d'un "blackface", car plus froid, moins organique, et des condensateurs moderne en céramique, et/ou en polyéthylène, donc vous n'aurez jamais le rendu d'un "vrais blackface". Enfin j'ajouterai que la gamelle (HP) d'origine était fabriqué différemment également, et celle du bandmaster a eu les années pour vieillir, ce qui rend le son plus rond, que le HP jensen céramique du 64, qui lui n'aura jamais (du fait de sa fabrication), cette rondeur caractéristique.

NB: je ne suis même pas sûr qu'un vrais blackface d'époque neuf, acheté dans un magasin dans les années 60, sonnait comme cette réédition. Je n'ai pas de doloréane volante ou un pot savant qui a une machine à explorer le temps, donc voilà je ne peux qu'exprimer cette hypothèse.;)

Troisième observation:

Cette version rééditée, sonne malgré tous de manière bonne, fenderienne, claquante, carillonnant, à la condition qu'on le prenne pour ce que c'est à savoir un ampli custom de chez fender point to point, sans faire cette comparaison avec un vrais blackface.

Après ayant déjà eu l'occasion de me brancher sur un vibroking, cette réédition du 64, n'arrive pas à la cheville du vibroking, qui reste le meilleur fender moderne du marché.

Enfin ayant déjà eu un princeton reverb en ma possession, une version reissue avec un HP de 12 pouces, je dirai que mon princeton avait plus de personnalité que ce 64, après ce ne sont pas tous à fait les même amplis, mais ils sont issue tous de même de la même gamme de produit. J'ajouterai également, que le vibrolux US, a plus de personnalité également que ce 64. Tous cela pour vous dire que cette réédition n'est pas le graal tant attendu, il y'a un savoir faire que l'on remarque, il faut le reconnaître, mais cela reste derrière du marketing fender, bien ficelé.

Pour terminer je dirai que c'est un 65 Deluxe reissue custom point to point.

Bilan:
+ : Qualité de fabrication irréprochable
+: Parfais pour le blues, la soul, le rock, la country, bref un bon fender!
+: un clean fenderien beau, mais droit proche de celui du 65, plus chaud qu'un Twin, plus froid qu'un vibrolux, et rien à voir avec un Vibroking.
+: légère saturation quand on pousse les volumes à 7. Pas mal, à condition de jouer régulièrement à cette puissance.

-: trop de bruit parasite, y compris avec des doubles est-ce du à la fabrication point to point moderne? (le vrais de jadis, révisé, reste silencieux)

-: Son prix, difficile à justifier selon moi, même pour un point to point. Je connais des artisans qui prendront beaucoup moins pour ce type de fabrication et avec de meilleurs composants. Clairement vous payez davantage le fait qu'il y'ait "Fender" inscrit dessus.

J'espère que personne n’interprétera cet avis comme du "fender bashing", ce n'est pas le cas, j'ai essayé d'être le plus concis, et précis possible. Je ne me suis pas attarder, sur les différentes possibilités en fonction des micros avec lesquels j'ai joué, puisqu'un 65 reissue US à mon sens, pour ce que j'ai entendu fait pareil.
»

News Fender Deluxe Amp

[NAMM] Fender ressort le '64 Custom Deluxe Reverb

Publiée le 13/07/17
Plus de 50 ans après sa première sortie, le fabricant repropose cette réédition du Blackface Deluxe Reverb câblé à la main.

Amplis Fender Limited Edition

Publiée le 24/09/12

Forums Fender Deluxe Amp

Petites annonces Fender Deluxe Amp

fender deluxe reverb

900 €

Vente Fender 65 Deluxe Reverb

1 390 € Annonce Thomann