close
{{currentManName}}swap_horiz Fenderswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Série

Fender Jazzmaster

Fender Ultralight Jazzmaster

Séries Fender

Tests Fender Jazzmaster

3,5/5

Test de la guitare Fender American Professional Jazzmaster

Désaxé en liberté C’est un rituel dans le monde de la guitare : qui dit nouvelle année, dit nouveaux modèles pour les gros fabricants. Dans la continuité de sa politique entamée avec la refonte de la gamme American Deluxe ayant abouti à la série American Elite, Fender ne déroge pas à la règle, et propose ses nouveaux modèles Standard pour l’année 2017 sous une nouvelle appellation : American Professional. Comme la tradition l’exige, les nouvelles moutures arrivent avec leur lot de nouveautés (micros, profil de manche, coloris, etc.), mais c’est surtout l’intégration de la Jazzmaster et de la Jaguar à cette gamme, anciennement « Standard », qui marque un tournant. Nous avons donc testé l’American Professional Jazzmaster de Fender. lire la suite…

Test des Fender Blacktop Series

Fender met les bouchées doubles Plutôt que de sortir une énième ré-édition d’un instrument de son catalogue,  Fender innove en déclinant le principe du double bobinage passif à haut niveau de sortie sur toute une série de guitares intitulée Black Top. Trois modèles (Telecaster, Jaguar et Stratocaster ) sont ainsi déclinées avec la même configuration, soit deux micros Humbuckers. La Jazzmaster, elle, en revanche, nous est proposée dans une configuration plus originale que ses petites sœurs avec un double bobinage (Hot Vintage Alnico Bridge Humbucking Pickup) en position chevalet et un P-90 en position manche. lire la suite…

Test de la Jazzmaster et Jaguar Classic Player de Fender

Modern Ja(g)zz Au commencement, Leo créa la Telecaster. Keith et Bruce étaient heureux. Le deuxième jour, Leo créa la Stratocaster. Jimi et Eric étaient aux anges. Les jours suivants, Leo créa la Jazzmaster puis la Jaguar qui, bien que destinées aux jazzmen, trouvèrent leurs adeptes dans la musique surf des années 60 et la musique rock indé des années 90. Ce sont des rééditions 2008 de ces fameuses guitares que nous testons aujourd’hui… lire la suite…

Avis sur les produits Fender Jazzmaster

Féline ! (Fender - American Original ‘60s Jazzmaster)

Par blanbec13006 le 26/09/2019
Je possède cette guitare depuis un peu plus d'un an et j'en suis très content. Auparavant j'ai eu avec plaisir, une classic player montée avec des micros Lollar qui m'a fait entré dans le monde jazzmaster , pendant quelques années.

Retour sur le modèle qui nous préoccupe.

Branchée dans un Princeton ou un Vox AC 15 les sonorités sont un régal en clean, crunch, disto. Elle encaisse avec plaisir toutes les pédales que vous lui mettez derrière pour peu que vous vous penchiez sur vos réglages.
Je dirais que c'est une féline qui sait être douce, chatoyante et rageuse.

Le micro grave sur une jazzmaster est un must de la marque, épais sans jamais se perdre en définition. De l'aigu je suis fan, il sait être nerveux, claquant avec beaucoup de caractère en rythmique ou de vifs petits phrasés. En position centrale c'est " perlé " pour choisir un adjectif. Vous l'aurez compris, j'en suis ravi côté sonorité.

La lutherie sur la mienne est sans reproche. Le manche, légèrement atypique pour la marque, est très confortable et juste comme il faut en ce qui me concerne mais cela reste à confirmer si un jour, il se tient sous vos doigts.

Le chevalet tant décrier ne me pose aucun problème, pas de saut de corde où autre. Ayant eu une jaguar avec ce type de chevalet qui après un bon réglage demandant quelques patiences c'était révéler parfaitement stable, j'en ai fait de même. Le tirant utiliser est 10/46 ou 10/48 et c'est peut être pour cela. Dans le cas ou je voudrais monter du 10/52 comme j'ai sur d'autres guitares alors peut être que ....

Le vibrato est bon mais ne me fera pas oublier un bigsby en terme de sensation. Les mécaniques sont ok, la guitare tient bien l'accordage.

De constat plus général, on voit que beaucoup de soins et de contrôles ont été apporté sur ce modèle ce qui me semble tout à fait normal car sans se situer dans les extrêmes tarifaires, ce n'est tout de même pas donner. Mais par les temps qui courent, je peux estimer que le rapport qualité prix est là.

Et je conclurai en disant que de mon bord : c'est une excellente guitare.
»

Quand on est fan de Jazzmaster... (Fender - American Vintage '62 Jazzmaster)

Par Potikinawah le 06/07/2019
Alors j'ai acquis cette jazzmaster il y a maintenant 2 semaines. Et j'ai pris un peu de temps avant d'écrire cet avis. Je l'ai réglée et lui ai posée mon chevalet Staytrem (tellement plus rapide et facile à régler, tellement moins de buzz intempestif, mais on conserve l'essentiel des overtone de JM, bon compromis nettement moins cher qu'un Mastery en gros.

Je joue désormais essentiellement de la soul/jazz, ça tire parfois un peu vers le blues mais les blues leaks intempestifs me gavent. Je jouais du hardcore et des trucs genre math-rock, donc ça me reste forcément un peu aussi.
Elle est branchée dans une copie de Princeton Brownface (juste un tone, un volume et les réglages du trémolo à lampe) avec ZERO pédale devant le plus souvent.

Alors le mieux c'est peut-être que je la compare à celle qui l'a précédée, une mex jazzmaster 60's lacquer (donc micros 65') dont j'ai laissé un avis et avec laquelle je l'ai mise en concurrence pendant ces 2 semaines pour être sûr de moi avant qu'elle ne soit vendue.
Avant même de brancher
+ L'AVRI est un peu plus lourde (mais c'est pas nécessairement vraie pour toute la série)
+ La tige trémolo est plus pratique car plus courte et il y a plutôt une courbure qu'un angle. Elle tourne mieux dans son axe, par contre elle y tient un peu moins bien si on se penche beaucoup beaucoup (je vois pas trop pourquoi on se pencherais autant en jouant en vrai, ça tombe si on retourne la guitare ? bah suffit de la jouer normalement, ou investir 30€ dans la pièce de chez Staytrem)
+ Le manche est plus épais, et du coup plus agréable pour moi, il y a de la matière pour que le pouce ait de quoi tenir des barrés dans lesquels ça tricote, et c'est pas non plus une bûche. Gros point fort pour moi ce manche qui me convient nettement mieux. Il y a aussi visiblement une couche de palissandre plus épaisse. Je sais pas si ça influe tant que ça, faudrait pouvoir faire une vraie comparaison en changeant de manche et j'en ai aucune envie, mais je le note.
+ Le son à vide est globalement plus riche, il y a plus de sustain MAIS moins de punch que la JM60's et elle semble sonner une chouille moins fort du coup. Si je jouais encore surtout du hardcore en fait la JM60's aurait été mieux pour être honnête... mais je joue surtout d'autres choses avec et le hardcore je le laisse à ma LP qui le fait mieux que bien !

Je branche
+ Tout se confirme, ça sonne plus plein, plus riche. Les micros ont moins de patate que les 65' ce qui me convient. Ils sonnent un peu plus médium aussi.
Les différentes position (circuit jazz ou treble en manche/milieu/bridge) sont plus distinctes encore que sur la Mex (qui était déjà très bien de ce côté. Globalement je préfère ce set micro aujourd'hui. En circuit jazz on ne manque PAS d'aigu, on peut sonner très jazz et c'est fait pour en baissant un peu le tone, mais le tone à full on est plus pop, c'est très propre, ça ne demande plus qu'à être habillé d'une réverbe ou autre, très facilement manipulable comme son. En circuit lead la position centrale est plus intéressante ici que sur la Mex, on garde un côté tight et claquant, mais c'est plus vivant, si t'es tout seul comme guitariste dans un groupe où la guitare a une place importante dans l'arrangement des harmonies c'est vraiment un plus, si tu joues avec une section cuivre ou 2 autres gratteux, c'est pas sûr... tu seras content du côté plus directement "in your face" de la Mex ou tu feras une petite EQ à celle-ci...
+ De temps en temps je ressort quand même ma MXR Il Torino en boost (klon en mieux je trouve... et en moins cher, il manque juste la hype mais je m'en branle) ou en light OD (plus typée germanium que silicium dans le genre, même si c'est encore un peu différent). Ou une Octafuzz et de quoi envoyer du graou. Autant dire que comme d'hab les distinctions sont plus sensibles en son clair qu'en saturé, plus on drive plus les distinctions s'atténuent si tant est qu'on a du gain à dispo et là ça échappe pas à la règle entre l'AVRI et la Mex, même si c'est toujours pas identique.
+ Je ne sais pas trop à quoi c'est dû, mais dans toutes les positions je trouve que le son est plus articulé, il y a plus de délié. C'est peut-être juste parce que le manche me convient mieux et que les plans passent donc plus facilement...
- Un GROS moins. Sérieux un treble bleed ça coûte combien Fender ? je veux bien qu'on la joue vintage, mais ça serait tellement plus simple de l'équiper d'office, au pire les rares puristes que ça saoulent prennent une pince et en 2s c'est réglé...). Tout ça pour dire que là, il n'y en a vraiment manifestement pas, on peut pas s'y tromper

Aspects pratiques et autres
- Le case de la Mex était très bien, pas trop lourd, en PVC, mais il m'a jamais fais flipper. Celui de l'AVRI pèse une tonne, c'est beau l'intérieur or, c'est bien la matière noble (bois) mais sérieux j'ai pas de roadies, je me trimbale mes guitares tout seul dans le métro, du coup là où j'hésitais pas à prendre la Mex en case, bah l'AVRI je crois que ce sera une bonne housse ce qui semble un peu ridicule mais la différence de poids est vraiment pas négligeable et je suis pas vraiment Rambo...
+- On parle beaucoup de ce qu'il faudrait un tirant assez balèze pour jouer une JM. Bah je vois pas. Le vendeur l'avait mise en 11-52, ça me semblait tellement dur à jouer (outre qu'il ne l'avait manifestement plus utilisée depuis un sacré bout de temps, il devait y avoir du dépot un peu partout, les bends étaient plus que fastidieux). Du coup, au moment de la régler et poser le Staytrem, je passe en 10-48 (les cordes David Gilmour chez GHS, j'utilise ça depuis 3/4 ans), et là c'est jouable, bah trop spaghetti non plus, je pourrais toujours passer mes plans de hardcore dessus (d'ailleurs je me gêne pas pour m'y amuser un peu)...
+ La finition est juste ouf. Officiellement un Ocean Turquoise, sur les photos ça m'avait l'air plus bleu (d'ailleurs quand je prends certaines photo elle a ce côté bleu) mais en réalité il y plus de vert que de bleu là-dedans, c'est pas non plus un Sherwood Green, moins saturé comme vert, bref... nettement plus à mon goût que le surf green que j'aimais bien sans l'adorer.

Conclusion
En bref, cette AVRI 62 elle vaut le coup... pour moi...
Je savais que je voulais rester sur de la JM puisque j'ai mis 1 an 1/2 à côtoyer la précédente avec strat et télé et revendu tout sauf la JM qui me suffit et me comble. C'est clairement mon modèle chez Fender et j'avais les sous pour un upgrade éventuel si j'en trouvais l'intérêt à l'essai.
Et cet achat, je le vis définitivement comme un upgrade (ne serait-ce que ce manche ! l'électronique c'est bonus qu'elle me convienne mieux) d'autant que le vendeur ne spéculait pas particulièrement sur le tarif, c'était plutôt une aubaine (ce qui est rare avec les jazzmaster, le monsieur avait reçu des tas d'appels, j'ai eu du bol).
Reste que c'est un upgrade pas donné et que très honnêtement, si je jouais pas l'essentiel du temps en clean et qu'a contrario j'envoyais beaucoup plus de drive, la Mexicaine aurait pesé plus fort en balance, voire pour qui joue en drive velu 99% du temps et a besoin de pouvoir sonner agressif la Mexicaine a peut-être une tête d'avance à mon sens.
»

LA gratte ! (Fender - American Original ‘60s Jazzmaster)

Par 74sundance le 04/07/2019
L’instrument d’une vie.
Parfaite à mon sens, avec tout ses petits défauts.

J’étofferai Cet avis un peu plus tard, dès que plus disponible.

Lutherie exceptionnelle, avec cette couleur océan turquoise à tomber...

Électronique pareil.
Le vibrato, parfait, pour un vibrato jazzmaster.

Le manche un régal.
Ah si ! Peut être un peu trop de colle sur le binding, et celle ci a débordé sur la touche. C’est cracra, mais en quelques semaines ça a disparu.

Un peu plus tard : tout d’abord, à réception, l’instrument est livré dans l’etui En tolex Fender. Mais celui-ci n’arbore plus le logo Fender. En revanche, l’etui Reste satisfaisant. Qualitatif, et assez robuste pour le transport ou le stockage de la belle.
À l’ouverture de l’etui, première prise en main : elle vient d’etre Livrée, et à voyagé ces 4 derniers jours depuis la Californie. Première prise en main, donc, je suis déçu, elle ne sonne pas.
Je la range, et referme l’etui.
Le lendemain, une fois acclimatée à la température locale, là, je suis très favorablement surpris : déjà, aucun réglage à prévoir.
Beaucoup de sustain, excellente projection, des harmoniques à ne plus savoir où donner de l’oreille.
Très très satisfait, je suis.
L’instrument est léger.
La suite au prochain épisode...

Encore un peu plus tard :
J’ai cet instrument depuis plusieurs mois, et j’ai pris le temps de l’apprecier.
Un gros coup de cœur pour ce manche si particulier : juste assez large pour être confortable, sans toutefois tenir du poteau télégraphique, juste assez épais pour ne pas s’en fatiguer, sans être un rondin, de petites frettes bien ajustées. Un vrai manche Fender que je ńai retrouvé sur aucune autre guitare. Le terme qui me vient à l’esprit est élégant...
Bien équilibré, souple à jouer, réactif.

Le vibrato est très bon à mon sens. Pareillement élégant voire subtile, on en tire substance en le caressant plus qu’en le martyrisant.
Je n’ai pas eu de soucis avec les pontets et leur support, non plus. Que je joue au mediator ou avec les doigts.

La colle qui débordait du binding a quasi toute disparue, à l’usage. C’est d’ailleurs le seul reproche que je pourrais faire au sujet de cet instrument. Un détail de finition.

La lutherie est donc excellente.
»

superbe (Fender - Limited Edition 60th Anniversary Classic Jazzmaster)

Par Pyrhus le 06/01/2019
Je me décide finalement à poster un avis sur cette belle guitare car on en trouve assez peu sur le net.
Je la possède depuis 6 mois, je l'avais commandée dès la sortie des premières séries disponibles en Europe, fin juin 2018.
Donc bon, c'est une jazzmaster avec tous les avantages et inconvénients inhérents au modèle, celle-ci ne déroge pas à la règle.

Pour les caractéristiques :
-Corps en aulne ( je l'ai en vintage blonde, je peux voir qu'il est en 3 parties) particulièrement léger et raisonnant, environ 3kg200.
-Vernis nitro fin, le toucher est vraiment agréable et soyeux, mais elle va vite se patiner.

-Manche en érable (très flammé), là aussi vernis nitro, à l'usage un peu plus poisseux que le poly, mais ça commence à se patiner doucement.
-Touche de 9"5 plus adaptée au jeu moderne en pao ferro. J'étais un peu flippé en voyant la teinte des touches sur les photos de promo, mais en fait on en est loin. C'est vrai qu'il était un peu sec au début, mais après un bon huilage, la teinte est vraiment identique au palissandre, avec des veines légèrement plus rougeâtres, mais c'est tout aussi beau. Le grain est aussi plus serré que le palissandre, moins poreux.
-frettes narrow tall fines et hautes qui demandent un petit temps d'adaptation, mais elles assurent une excellente clarté et précision.
-mécaniques vintage mais au ratio assez élevé et tenant bien l'accord.
-Binding et repères blocs, c'était pas ma came, je préfère la sobriété mais je m'y suis fait et je le trouve très beau maintenant.
-Les micros sont bien les vintage 65, qui équipent les RI, la bonne affaire.
-Le reste de l'électronique et l'accastillage sont classiques, mais le vibrato n'est pas équipé du bouton de blocage (tant mieux car ça ne rajoute que du buzz supplémentaire)

-étui rigide, le même qui équipe la série american pro.

A l'usage c'est une très très belle surprise, autant ne pas tourner autour du pot, je me suis pris une claque et je le pense toujours au bout de 6 mois. Depuis un an je cherchais ma jazzmaster, j'en ai essayé un paquet dans les modèles récents, de la squier à la american original. Evidemment cette dernière m'avait fait forte impression, mais je n'avais pas le budget. Finalement en terme de sensations et de finitions la 60th s'en approche d'assez près. J'ai beau la retourner dans tous les sens, la guitare ne souffre d'aucun détails de finition, tout est parfaitement verni, collé, ajusté.
A vide, le corps est très raisonnant, le manche est particulièrement confortable, sans manquer de caractère, il est un peu plus fat que la moyenne, donnant une bonne impression de robustesse et de solidité à l'ensemble. La touche au radius de 9"5 est vraiment un plus pour moi.
J'ai par contre très vite commandé un chevalet staytrem pour optimiser la très bonne lutherie et je ne le regrette pas, elle ne bouge plus et j'ai gagné un peu en sustain et basses.
Les micros Vintage 65 sont très bons, très clairs et dynamiques, ils acceptent aussi très biens différents degrés d'overdrives et de fuzz.
Néanmoins pour mon groupe de post hc ils manquent un peu de corps, j'ai fini par les changer pour un couple de chez mojopickups avec un bridge un peu plus hot et c'est parfait. Mais je maintiens que les micros d'origines sont très bons, seulement ils n'étaient pas adaptés à mon jeu actuel.
Le sustain tant décrié sur les offset ne manque absolument pas, je n'ai aucun plan où je me suis dit " merde je manque de sustain" enfin, je ne pense pas me dire ça un jour.
La dynamique est excellente, les notes jaillissent du manche et rebondissent avec facilité, avec toujours ce côté acoustique puissant liés à ce halo et les notes fantômes engendré par la portion de cordes entre le chevalet et le vibrato.
Un des autres atouts de ce système est le fait de pouvoir passer en drop sans désaccorder toute la guitare, à l'inverse du vibrato de la strat.
Sinon le circuit rythm me sert avant tout de kill switch.
Donc voilà, une très bonne jazzmaster, très attachante, vibrante et dynamique je l'utilise dans 2 groupes, le premier plutôt noisy pop, en sons crunchs ou fuzzy, et l'autre plus post hxc qui flirte avec le métal et elle s'en sort avec brio dans tous les domaines. Tous les sons sont exploitables, même dans un certain genre de métal (Evidemment pas pour du gros death à la prod léchée et compressée), mais j'ai été très surpris de voir à quel point elle encaisse très bien les accordages assez bas (montée en 12/52) dans mon ampli orange ça sonne très gros !
J'utilise le vibrato de manière constante et l'accordage ne bouqe qu'assez peu, sur une répète de 3h, je n'ai besoin de me réaccorder qu'une fois ou deux.
C'est définitivement une guitare surprenante et attachante qui passe les années et les modes sans prendre une ride. De Hendrix à Baroness, du r'n'b au sludge, elle peut tout faire entre de bonnes mains.
Le prix me semble justifié, compte tenu de la lutherie, des micros, du vernis et de l'étui rigide. On est vraiment au-dessus de la prod mex standard et ce modèle m'a fait beaucoup plus d'effet que l'american pro actuelle, qui me paraissait fade à côté.
Un instrument beau, sérieux, solide et qui sonne.
»

News Fender Jazzmaster

Manche en palissandre massif chez Fender : au tour de la Jazzmaster

Publiée le 15/08/19
La marque qui a équipé quelques uns de ses modèles Rarities d'un manche en palissandre massif décline cette option sur le modèle Jazzmaster.

Forums Fender Jazzmaster

Petites annonces Fender Jazzmaster

Vends Jazzmaster Classic player / Lollar

600 €

JAZZMASTER American Professional Pine

1 800 €