close
{{currentManName}}swap_horiz Fenderswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Série

Fender Rhodes

Fender Piano Bass

Avis sur les produits Fender Rhodes

La base du piano électrique 70's (Fender - Rhodes Mark I Stage Piano)

Par spookyman le 07/05/2018
De mes trois Rhodes, c'est le plus ancien. Il date de février 1971. Au niveau du tolex, c'est le modèle qui le plus souffert, par contre les internes sont encore absolument en ordre, aucun problème à signaler à ce niveau.

Les touches de ce stage piano sont vraiment encore les modèles vintages, légèrement arrondies (waterfall), elles ne sont malheureusement pas autant agréables à jouer que les modèles plus récents, mais cela reste très très jouable. La mécanique d'origine étant assez virile, le miracle mod a été installé sur toutes les touches. Les marteaux sont de type hybrides, bois-plastique. Les tips sont en néoprène, les tines (Torrington) ont un magnifique sustain bien plein et rond.

Pas vraiment de grosses possibilités de réglages, mise à part le volume et un potard qui agit sur le "tone" général.

En comparaison avec mon Rhodes Stage de 1978, je trouve le caractère sonore plus sombre et plus barky, rappelant parfois un tout petit peu le caractère sonore d'un Wurli. Le Rhodes Stage de 1978 lui, fait ressortir le côté plus métallique et clochette du Rhodes: les tines sont différentes, les tips sont différents, les pick-ups ne sont pas non plus les mêmes et cela a clairement une influence sur le son.

Je l'utilise avec un préampli TR Amp à lampes, un préampli calqué sur le circuit d'un Fender Twin Reverb ainsi que des effets de type EHX Stereo Polychorus ainsi qu'un phaser de Mooger Fooger.

Pour un instrument de 1971, il est étonnamment résistant au temps et ne demande que peu d'entretien. Il y a juste le tolex qui mériterait une remise au goût du jour.
»

Inimitable (Fender - Rhodes Mark I Suitcase Piano)

Par Syrinx62 le 06/02/2018
Je l’utilise depuis plus de trente ans ; ce piano est un bijou, surtout pour ceux qui aiment taper fort et qui considèrent - comme Stravinski- que « le piano est un instrument de percussion : traitez le comme tel ! » Évidemment il n’est pas réservé aux brutes, il faut savoir l’apprivoiser et passer beaucoup de temps avec lui si on veut vraiment en extraire la quintessence. C’est le genre d’instrument avec qui le musicien peut créer un véritable lien affectif. Je ne m’en séparerai jamais.
»

Un instrument qui fait corps avec celui qui le joue (Fender - Rhodes Mark I Stage Piano)

Par mangezdelaviande le 25/10/2017
J’utilise mon Rhodes MK1 de 77 à la maison et quelques fois en répétition avec un batteur, mais pour des modalités pratiques, ces répétitions se font plus souvent au Pianet, bien moins véloce mais ô combien plus facile à transporter ! Et puis un Pianet, même si on le bichonne, on a moins peur de l’abimer...

Avant d’opter pour le Colosse, j’ai essayé le SV1 et le Nord, quelques émulations également. Mais ça n’était pas aussi « chaud ». Je lis souvent des comparaisons sur le son des émulations, leur fidélité au modèle, etc. mais pour avoir essayé différents Rhodes, s’il y a indéniablement une signature sonore, aucun n’a le même son… et surtout, ce n’est pas là que la différence se fait la plus grande.
Ce qui m’a séduit en premier lieu en posant mes doigts sur un Rhodes, c’est le toucher et la vibration, le rapport physique, charnel, la relation entre le « piano » et moi. C’est un instrument à part entière qui fait corps avec celui qui le joue. Et tout aussi bons que soient les SV1 ou les Nord, ce n’est pas du tout leur cas… Je n’ai donc pas hésité deux secondes lorsque l’occasion s’est présentée à moi. D’autant que le prix d’achat d’un Nord, d’un SV1 ou d’un Rhodes est quasi identique… Certains me parleront du coût de l’amplification, mais les 2 claviers susmentionnés ont également besoin d’être amplifiés...

Face à un Rhodes, on n’est pas devant un clavier, mais face à un instrument dont le clavier est une partie seulement. C’est bête à dire, mais ça tient plus du piano que du synthé et il est bon de le rappeler ici.

Du fait de son toucher particulier, de sa vélocité, de ses capacités à être cristallin ou saturé, cet instrument modifie forcément le jeu. Comme la façon dont on joue influe énormément sur le son, l’instrumentiste devient un rouage important de la machine. Nos doigts sont dans un premier temps une partie de la mécanique du rhodes, puis une fois apprivoisé,le rhodes devient un prolongement de nos doigts. Il faut trouver un équilibre dans sa relation avec l’instrument. Il a très vite changé mon jeu : plus percussif, plus simplifié dans les accords, plus de vide, des descentes ou montées de gammes ou d’arpèges plus nombreuses, etc. etc. J’ai énormément progressé techniquement car il m’a fait explorer de nouveaux territoires, et aussi parce qu'avec le rhodes, j’ai décuplé mon temps de jeu par plaisir décuplé… Il faut dire que je jouais sur des synthés ou orgues pas vraiment haut de gamme et que revenir à un instrument mécanique m’a fait retrouver des sensations de pianistes…

- Plus : le rapport à l’instrument, la chaleur du son, la palette sonore, la possibilité de pouvoir régler tous les paramètres, la mécanique de l’engin, le toucher, pouvoir sculpter le son en ajoutant des pédales d’effet, pièces de rechange à disposition, possibilité de mettre les mains dans le cambouis pour les petites réparations et les réglages de base. Et puis ça permet de faire connaissance avec les voisins quand on se lâche un peu trop…
- Moins : la mobilité, bien que beaucoup plus léger qu’un piano !
»

fender rhodes stage piano 73. et quand le reve devient realite....waouh! (Fender - Rhodes Mark II Stage Piano)

Par synthecollector le 15/08/2016
je l ai achete d occasion dans une brocante, il sonnait un peu quand je touchais les touches, on peut dire que ca resonnait. je l ai ramene chez moi et ca c est lourd. je l ai bien nettoye puis je l ai branche sur un ampli vox AC30 top boost. et la comment dire... on est submerge par le son c est tout simplement inimitable. je possede le kronos et c est vrai que les echantillons sont excellents mais sur l original il y a tout ce cote inegal dans les volumes, les release qui sont fausses, la pedale qui permet de trainer dans la reverberation, et puis surtout les touches en ivoire et les lames en or ca s imite pas.
si vous en trouvez un surtout n hesitez pas, c est vraiment une magie. a reserver pour le repertoire jazz bien entendu.
je l ai utilise sur scene accompagne d un batteur les gens ont vraiment aime, en plus l instrument rend curieux tellement il est rare.
je le fais accorder par un pro et concernant l entretien je n ai pas de soucis particuliers, excepte une lame qui reagit a la temperature et se desaccorde ete/hiver.

un reve prend vie.

»

Tutoriels et astuces Fender Rhodes

Vérifier un Rhodes à l’achat.

Publié le 13/02/16

Forums Fender Rhodes