close
{{currentManName}}swap_horiz Fenderswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Série

Fender Stratocaster

Fender American Vintage '62 Stratocaster Reissue LH

Séries Fender

A
C
( American Deluxe Stratocaster à Custom Shop Stratocaster 2014 )
D
V
( Deluxe à Vintage Hot Rod )

Tests Fender Stratocaster

3,5/5

La Traversée du Manche #7 : Test de la Fender EOB Sustainer Stratocaster, signature Ed O'Brien de Radiohead

Vers l'infini, mais pas au-delà Ed O'Brien, l'un des guitaristes de Radiohead, est un grand amateur de Stratocaster depuis plusieurs décennies, et notamment du modèle signature Eric Clapton qu'il joue depuis 1996. Désireux de coller aux sonorités de plus en plus électroniques du groupe, le guitariste a opté depuis quelques années pour un Fernandes Sustainer, un micro capable de générer des nappes grâce à un sustain quasiment infini. Approché par Fender pour produire un modèle signature, il a naturellement souhaité créer une Strat proche de la Clapton, mais intégrant de base cet étonnant micro. Nous avons testé l'instrument. lire la suite…
4,5/5

Test de la guitare électrique Fender The Edge Strat

De répétition en répétition 40 ans de carrière, ça se fête ! C’est probablement ce que ce s’est dit Fender lorsqu’a émergé l’idée de produire des instruments à la gloire du guitariste de U2, The Edge. Il faut dire qu’il y a encore quelques mois, l’animal n’avait encore jamais eu le droit à un modèle signature. Mais tout cela est à présent de l’histoire ancienne, puisque le fabricant américain propose dorénavant une guitare et un ampli marqués du sceau de l’artiste. Nous avons mis la main sur la Stratocaster The Edge, et voici ce que nous en avons pensé. lire la suite…
3/5

Test de la Fender American Deluxe Strat Plus

Fender redistribue les cartes Devinette : Quel est le point commun entre le GPS, le crédit, les restaurants, les Pokémon, Madame Irma, le 1000 bornes et la nouvelle Fender American Deluxe Strat Plus présentée cette année au Winter NAMM ? lire la suite…

Avis sur les produits Fender Stratocaster

Instrument d'exception mais attention tout de meme... (Fender - Custom Shop David Gilmour Signature Stratocaster NOS)

Par BiBi k le 25/09/2019
Etant guitariste, fan de gilmour et de la stratocaster depuis de nombreuses années (j'en possède 4), je m'étais fabriqué une réplique, la plus fidèle possible mais avec un budget raisonnable (base lutherie fender classic player 50 et électronique identique en tous points, cout du projet à l'époque 1100 euros). Elle a fait mon bonheur durant plusieurs années, je pourrais donc comparer les 2 dans cet avis. Je vais essayer de donner un avis plus objectif que les précédents, avec le recul.

La mienne est une Custom Shop NOS de 2017, je joue sur Hiwatt custom 100 et marshall plexi 1959 avec toute la palette d'effets vintage qui vont bien.

POINTS FORTS :

La lutherie : Elle est excellente, les finitions sont impeccables, le corps est relativement léger, l'ensemble raisonne bien a vide et laisse présager beaucoup d'harmoniques et de sustain. Le profil du manche est parfait pour moi (C shape 83 fin qui pour moi se rapproche plus d'un V fin des années 50). Une fois branchée, les qualités de lutheries s'expriment, le son est claquant et chaud à la fois, c'est très précis, l'équilibre des fréquence est parfait, on retrouve très rapidement les sonorité typiques des Pink Floyd(à condition de savoir jouer et d'avoir ampli et effets qui suivent)
La guitare est extrêmement polyvalente, elle permet quasiment de tout jouer avec dans le style strat vintage (Deep purple, Hendrix, Clapton, dire straits, srv même du frusciante ca passe)

L'électronique : Le choix des micros est très judicieux, c'est le parfait accord entre les 3 : Chaud, rond, précis et claquant pour le micro manche, mordant et cristallins sur le milieu et couillu medium pour le bridge, parfaite harmonie de l'ensemble. Le mini switch est intéressant mais je doute que Gilmour l'ai déjà utilisé sur un morceau live ou studio...

Le case est superbe, l'ensemble en tant qu'objet est magnifique !!

POINTS FAIBLES (et oui il y en a aussi beaucoup pour être objectif)

Le prix ; Selon moi, pour rester honnête, cette guitare devrait être commercialisée autour des 3500e en boutique et 2500 d'occasion. Pour faire simple, elle ne coute pas plus chère a produire qu'une american vintage série et possède les mêmes qualités mais pour un prix public affiché a plus du double. Aucun élément sur cet instrument ne justifie un tel prix hormis la signature et le coté achat coup de cœur pour la plupart d'entre nous.

Le vernis : le vernis nitro cellulosique, c'est bien connu, ca sonne mais ca colle...effectivement le profil du manche est formidable mais a tendance a accrocher et rend du coup le jeu fatigant et moins rapide. Avec la transpiration c'est encore pire, j'ai le même problème sur ma vintage 62 donc j'ai l'habitude. C'est le prix à payer !

Les frettes : les frette vintage c'est sympa mais elle s'usent a vitesse grand V. Je joue environ 5h par semaines et en quelques mois je constate déjà que beaucoup d'entre elles sont marquées à tel point que dorénavant, quand je fait un bend, j'ai cette petite pensée d'usure prématurée dans ma tète.

Le bloc vibrato : comme dans toutes les strat, ce n'est pas un scoop, il y a du jeu (certes faible) entre le bras et le block ce qui oblige a fréquemment jouer du téflon pour gagner en précision. Dommage quand on sait que Callaham en fabrique des excellents...

Les accessoires : depuis 2015, fender a décidé de ne plus joindre au goodies le livre de phil Taylor sur la black strat, c'est également dommage quand on voit certain qui font de la spéculation sur eBay a 300e le bouquin...

La loterie : Pour en avoir essayé plusieurs avant de me décider, j'ai pu constater à ma grande surprise qu'elles ne sonnent pas toutes de manière identique. Je ne pensais pas que venant du custom shop, qui est censé être la vitrine de la marque) qu'il pouvait y avoir de telles nuances entres 2 instruments. Même au niveau de la finition, elles ne se ressemblent pas toute visuellement. J'ai eu l'occasion d'essayer un modèle 2019 qui sonnait "banal" et dont la couleur du manche était proche de ma mexicaine (cad relativement clair et fade) loin de la belle couleur miel/doré que l'on peut trouver sur les modèles antérieurs qui fait le charme de cette guitare.

Le blindage : Pour une guitare de ce prix on pourrait s'attendre a ce qu'elle soit conçue pour faire de la scène et bien non !! La guitare est une véritable antenne, ca larsen beaucoup et capte un peu tout ce qui est environnant (ca reste un bon point pour jouer l'intro de Sorrow :) )

Avis global : Je pense que Fender en a encore beaucoup sous le pied et pourrait proposer un instrument encore plus abouti qui justifierait ce prix exorbitant, sans forcement y passer beaucoup plus de temps. On sent trop l'aspect productivité, rentabilité, économies et ca ne devrait pas sur un modèle de cette gamme la.

Je ne regrette pas du tout mon achat car c'était un de mes rêves, je savais a quoi m'attendre et j'ai réussi a en trouver une qui avait quelque chose "en plus" après plusieurs essais. Cela reste une guitare exceptionnelle mais ca pourrait vraiment donner l'impression d'une guitare de collection uniquement bonne a être en vitrine. SI vous chercher un instrument pour un usage intensif repets scènes il vous faudra apporter quelques modifications et l'up grader pour la fiabiliser sur certains aspects (moi je suis partisan du "tout d'origine" donc je n'y toucherais pas) Pour un achat coup de cœur, en bon fan de gilmour et avoir le sourire rien qu'en la regardant ou en la gratouillant un coup le dimanche c'est un bon plan.

Mon conseil pour finir si vous rêver de posséder cette gratte : en trouver une d'occasion autour des 3400 euros, de préférence avant 2017 car je trouve qu'après la qualité baisse et surtout si vous pouvez l'essayer, même a vide ca donne une indication sur l'équilibre de l'instrument.

Pour comparer ce qui n'est pas comparable : Ma strat faite maison qui possède exactement la même électronique : La différence principale est le sustain, le touché de la guitare, plus de précision sur la custom avec un sentiment de son plus "rempli/dense/propre" que sur la mex upgradée. On sent tout de même que la lutherie est nettement au dessus mais 4000e séparent les 2 instruments, le prix de la subjectivité?
»

La classe américaine (Fender - Deluxe Roadhouse Strat [2016-Current])

Par Exceed le 02/10/2019
Je suis très étonné d'être le premier à donner mon avis sur cette guitare, et finalement du succès relatif de ce modèle, qui offre pourtant un rapport prestations/prix exceptionnel. C'est peut-être lié à la mauvaise réputation des micros vintage noiseless, réputation erronée, nous y reviendrons.

#mavie
Tout d'abord, un bref résumé de mes goûts et donc de mon oreille : J'aime le rock vintage, garage et psyché. Je ne suis pas très porté sur la disto, je lui préfère un bon drive avec de la vie, j'apprécie les riffs ravageurs mais sexys, les sons clairs et même la fuzz (Townsend, Page, Gilmour, Greenwood toussa). Je possédais précédemment une telecaster road worn 50 blonde avec un (trop lourd et trop puissant) Fender Hot Rod Deville. J'ai tout revendu pour associer cette strat avec un Vox mini super beetle MSB25. Je ne le regrette pas...

Lutherie/accastillage
Je possède la version avec un corps sunburst 3 tons. Il est constitué de 2 pièces d'aulne très bien assorties, il faut vraiment regarder de très près pour les distinguer. Le manche est en érable (finition satinée, un délice), en modern C, avec un radius de 12 que je trouve hyper confortable. La touche est en pau ferro, elle tire très légèrement sur le brun, il me semble que les différents passage d'huile de citron permettent de corriger cette tendance (mais peut-être que la lumière joue un rôle plus important). Les bords des frettes me semblent bien coupés, même si je pense que les arrêtes issues des découpes pourraient être plus douces.

Niveau accastillage, le top : bloc tremolo 2 points et surtout les mécaniques à blocage. Ca change la vie : avant, j'aimais pas remplacer les cordes, maintenant...j'aime toujours pas mais ça me prend moins de temps !

Les micros Vintage Noiseless, le preamp, le son quoi !
On ne le répètera jamais assez : pour profiter des vintage noiseless, il faut vraiment les baisser. Les miens sont quasiment au raz de la plaque. Pour le micro grave, doigt sur la 22ième case en E, je suis à 5 mm, soit à des années lumières des préconisations fender sur la série noiseless : 3,2 mm au même endroit.

Alors oui, le niveau de sortie est du coup faible, et pour tout juste commencer un cruncher, je dois pousser le drive à 12h sur le petit Vox. Mais...
1) avec un bon ampli, c'est juste génial, on peut le pousser, et c'est ça qui est bon
2) on en a sous la pédale, avec le préamp

Le préamp donc : il s'active avec le switch S1 qui prend place au bouton de volume, et on règle les fréquences préamplifiées via un bouton à 6 positions remplaçant le premier bouton de tonalité (sous le volume). En position 6, au max, on va plutôt augmenter les bas mediums. En 1, au mini, on sera plutôt sur les hauts médiums.

Globalement, cette guitare est plutôt marquée medium/medium aigu, les basses sont discrètes. Grace au potard de tonalité 1Meg, on pourra gommer la tendance "glassy" des micros (moi j'aime ça). On peut d'ailleurs lire ça et là que les Vintage Noiseless se révèlent avec des potards 500k ou 250k...inutile d'en passer par là, il suffit de positionner la tonalité à 5 ou 2,5 ;)

Pour moi, on a un son strat magnifique sur toutes les positions. J'ai pu la comparer à une strat US standard de 89 sur le même ampli, rien à redire niveau son, avec la polyvalence en plus.

Le preamp en position 6 (+ de bas mediums) sur le micro bridge (pos 1), c'est quand même quelque chose: on navigue dans les eaux d'un P90. On utilisera aussi les position 3/4/5 du preamp avec les positions 3/4/5 des micros avec plaisir. Par contre, en preamp à 6 sur le micro manche (pos 5), à mon goût les basses deviennent baveuses, même sans drive. Les positions 1 et 2 du preamp ne me sont pas utiles.

Les pour, les contre
J'aime :
  • Le son
  • Son équipement digne d'une strat US (Mécaniques à blocage, Micros Fender Vintage Noiseless...)
  • Son électronique polyvalente avec le préamp V6
  • Son excellent manche avec un radius assez plat qui permet (notamment) une action basse


J'aime pas :
  • La pile du préamp qui se décharge si on laisse le cable jack inséré. On fait avec des piles rechargeables mais quand même...
  • L'arrête de la coupe des frettes mériterait un poil plus de rondeur.
  • Les pontets vintage Fender dont les vis ressortent (remplacés par des pontets HG qui font magnifiquement le job).
  • La grosse perte d'aigus immédiate (8) à l'usage du bouton de volume. Je sais que ça dépend du type de potentiomètre, mais là, avec cette électronique...
  • Si tu veux changer les micros, il faut carrément changer la plaque...parce que toute l'électronique est dédiée à cette conf (micros noiseless / preamp), avec des potentiomètres particuliers pour une strat (S1 et V6, 1Meg en tonalité).


Même si la liste des défauts parait longue, il s'agit essentiellement de détails que j'ai déjà corrigé moi-même ou que j'envisage de faire réaliser par un luthier. La balance penche pour moi clairement dans le positif.

En conclusion
Cette stratocaster Deluxe Roadhouse est géniale. Elle est polyvalente, confortable, super bien équipée, elle sonne magnifiquement (nota : à mon goût !). C'est propre, c'est beau, et en plus le marché de l'occasion la boude : on la trouve entre 500 et 600€ actuellement (un set de micros vintage noiseless coûte 200€ neuf...). Une affaire.

J'ai poussé le vice de sa polyvalence plus loin, en installant un switch pour ajouter le micro manche en position 1 & 2 (Neck+Bridge - miam - et 3 micros ensembles - bof), aka le "7 sounds mod". J'ai donc maintenant une Stratocaster Deluxe Player Roadhouse :-D

Alors si comme moi vous aimez les sons vintage (mais pas que) avec du matériel moderne tout cela dans un budget raisonnable, c'est un choix à envisager très sérieusement.
»

Une tuerie (Fender - Strat Ultra [1990-1997])

Par Jo09 le 08/10/2019
La mienne est une des dernières de la série, fin des années 1990. Achetée à un collectionneur (merci mon ami Marc ;) ) qui a su la conserver dans son été neuf, quasiment pas jouée.
Finition Firestorm, rare, sans aucun accro sur le verni, un bijou.
Je me suis juste permis de remplacer le pickguard par un 3 plis noir, ce qui la rend encore plus chaleureuse (pour l'oeil) et exceptionnelle. j'ai conservé le pickguard blanc d'origine pour que tout soit réversible et pour pouvoir la remettre dans son jus si besoin.

Tout est dit dans les autres avis sur sa versatilité et le niveau très haut de gamme de la lutherie + accastillage.
Les micros : un pur son strat, avec la possibilité de les régler au plus près des cordes pour un gain élevé sans affecter le sustain, aucun bruit parasite. J'ai un peu de mal à comprendre les critiques concernant ces micros : un pur son strat, soft ou agressif tout dépend des doigts, les micros n'y sont pas pour grand chose à ce niveau de qualité, ce sont de très bon micros, chauds, puissants si besoin, et surtout précis, les doigts font le reste, rien à dire de plus.

Tremolo d'origine à blocage : une fois correctement réglé (il faut bien comprendre le fonctionnement de la butée sur le ressort central), on a une tenue d'accord exceptionnelle, en tension comme en relâchement. Je l'ai réglé en mode "flottant" pour pouvoir soit monter d'un ton en triant, soit baisser la tension en écrasant le tige jusqu'à ce que la corde de mi grave devienne complètement molle, en mode guirlande, quasi comme un floyd. La position de blocage du ressort central combinée aux mécaniques à blocage et au sillet acier permet d'en abuser grave sans avoir à réaccorder en permanence. Il faut quand même vérifier rapido à la fin des chansons mais les retouches sont infimes voir inutiles malgré ce que je lui mets dans les dents, même après plusieurs chansons. En gros pas plus de désaccordage qu'en jouant une strat sans utiliser de tremolo mais en abusant des bends. Un luthier à qui je l'ai montrée en est resté tout ébahi.

La touche ébène somptueuse.
Petit détail : le manche a été très légèrement élargi pour laisser plus de place aux doigts entre les cordes, à peine perceptible, on peut toujours fretter la corde de mi grave avec le pouce. Excellente idée, c'est ce que je souhaitais corriger sur ma Squier Japan de 1993, j'en ai rêvé, les anciens de Fender l'ont fait :) merci les gars.

Trussrod biflex pour pouvoir bien creuser le manche si besoin.

La plus belle gratte de ma vie.

Seul inconvénient peut-être : le sillet impose un tirant précis, 10-46 maxi (il me semble), on ne peut pas changer de tirant, à la hausse en tout cas (à vérifier quand même), sauf à changer de sillet. En tout cas ce n'est pas un souci pour moi, le 10-46 passe partout, aucune raison de changer. Accordage normal ou drop D on fait déjà pas mal de boulot avec ça.

Je la rachèterai même à ce prix (1800€ car état neuf, quasi jamais jouée depuis sa sortie du magasin à la fin des années 90), aucune comparaison possible avec les Fender soit disant haut de gamme actuelles à plus de 2000€...

Une pièce de collection qui fait des merveilles, rare qui plus est.



»

Du made in Japan! ^^ (Fender - ST72-xx)

Par Freddkazuo le 21/10/2019

Avec quel ampli ou effets utilisez-vous cette guitare? Pour quel style de musique et de jeu?

Jouée sur ampli (JCM800, Blackstar, Roland etc.) actuellement via un Helix. Je m'en sers pour tout ou presque (funk, pop, blues, rock, fusion et shred à la Bulmblefoot)!
Je l'ai beaucoup modifiée (micros, câblage etc.) - et c'est ce qui fait que je l'utilise toujours pour jouer de tout - mais mon avis ici concernera la guitare à l'achat, dans sa configuration d'origine.

Quels est votre avis sur la lutherie, l'électronique et la finition de l'instrument? La guitare tient-elle l'accord? Son manche, sa touche et sa forme sont-ils adaptés à votre jeu?

La lutherie, rien à dire c'est très bien. Le sérieux des lutheries MIJ ne sont plus à démontrer. Le hic avec ce genre de guitare c'est l'électronique; c'est correct, et ça sonne ce qu'il y a de plus classique pour une strat, mais dans mon cas (ST72 de 2003 donc très récente) le micro chevalet sonnait effroyablement criard. Donc à changer d'urgence!
Les accastillages: c'est pas mal (mécaniques Goto)et on peut conserver en l'état.
Manche en "slim C" donc très facile à jouer. Touche en palissandre, on aime ou pas, perso j'adore. Esthétiquement aussi, c'est un manche avec une tête "big headstock" donc plus grosse, pareil j'adore.


Les sons clairs, crunchs et saturés vous conviennent-ils dans les différentes positions de micro? Le spectre est-il équilibré?


J'ai donc vite changé le micro chevalet, remplacé par un Dimarzio Chopper (ne criez pas au sacrilège les puristes!). Juste parce que je me servais durant un moment de cette seule guitare pour beaucoup de styles (jams sessions en divers styles); avec cette config j'ai joué du jazz fusion jusqu'au thrash.
Mais revenons à la configuration d'origine: le micro chevalet sonne mal, par contre le micro manche est très acceptable. Je me sers très rarement du micro du milieu seul, mais l'intermédiaire manche/milieu est pas mal du tout.
Pour le reste c'est une pure strat. J'aime beaucoup le clean en manche, et les crunch. Encore une fois, injouable avec le micro chevalet d'origine quelque soit le son et si vous devez utiliser cette guitare de manière plus "pro" - car la lutherie est encore une fois plus que correcte, il serait bienvenu d'opter pour des micros de qualité supérieure.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins?

Les + :
- la polyvalence du son avec les config classiques d'un strat, dont la versatilité qui n'est plus à démontrer.
- la lutherie très correcte
- la jouabilité. Manche très facile, instrument assez léger.
- le prix. Achetée NEUVE au Japon en 2004, 300 euros. En rentrant en France je comptais en acheter une autre, quelle surprise quant au prix...!
- la fiabilité. Jouée depuis maintenant quinze ans fréquemment, un petit séjour chez le luthier tous les deux ans.

Les - :
- On pourrait bien entendu trouver à redire (c'est pas un modèle Yngwie ou Clapton hein!), mais pour ce prix et dans cette catégorie, difficile de critiquer en mal. Seul hic donc, le micro chevalet, horrible et à changer absolument.

»

News Fender Stratocaster

Le Custom Shop Fender rend hommage à Jimi Hendrix

Publiée le 16/08/19
La marque présente une reproduction exacte de la guitare jouée par Hendrix au festival Woodstock il y a 50 ans et baptisée Izabella.

Dossiers Fender Stratocaster

Changer les cordes d'une guitare électrique type Stratocaster

Publiée le 09/09/12
Changer les cordes d'une guitare électrique type Stratocaster
Le luthier Didier Duboscq nous explique comment monter les cordes sur une guitare électrique Solid Body de type Stratocaster.

Tutoriels et astuces Fender Stratocaster

Forums Fender Stratocaster

Petites annonces Fender Stratocaster

Vente Fender The Edge Strat

1 399 € Annonce Thomann

Fender Stratocaster Classic Player 50 Gold comme neuve

550 €