close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Guitares de forme LP
Matériel Guitares de forme LP {{currentManName}}swap_horiz Epiphoneswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Une Epiphone assumée. Pas une fausse Gibson. - Avis Epiphone Les Paul Standard PlusTop Pro

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Visuellement ma lp standard pro honeyburst flammée est belle. Pourtant en général pas fan des finitions flammées je trouve celle-ci bien plus réussi que chez de nombreux concurrents ou c'est souvent grossier dans les mêmes gammes de prix ou bien comme chez Gibson de bonne qualité mais trop marqué à mon gout. Ici c'est plus discret peut être grâce au type verni plus épais ou plus opaque utilisé chez Epi, moins fin que ceux utilisés sur les américaines; mais objectivement je préfère sur le flammage et en plus c'est moins fragile.
La guitare est vraiment soignée, difficile de trouver à redire et j 'en ai vu, examiné, essayé, acheté puis revendu toutes gammes confondues depuis plus de 25ans que je traine les magasins de guitares hélas de moins en moins nombreux.
le corps est fait d'une âme massive en 3 morceaux d'acajou, prise entre un dos d'une fine tranche d'acajou de qualité esthétique, et une table au léger relief plaquée d'érable ondé . Le filet ton ivoire ici est proprement posé. Il y'a donc déjà une différence avec LP Gibson qui a une table épaisse toute en érable bien dense et sans ce dos rapporté, les bois assemblés pour le corps de l'américaine sont alors sélectionnés pour une cohérence esthétique sur les sujets translucides. Aussi les lp Gibson de nos jours sont souvent plus ou moins évidées, on s'y perd. Ce fameux corps en bois sélectionné dense vanté pendant plus d'1/2siècle pour ses fibres vertueuses, que l'on troue maintenant comme un gruyère me laisse songeur... A chacun ses croyances sur l'incidence sonore de la constitution d'un corps d'une guitare électrique . Avec des acajous sans doute un peu moins denses et une table d'érable moins épaisse que sur la Gibson on a une masse assez confortable de 3,9kg . Cette lp reste sur un procédé classique d'épiphone et c'est proprement fait; la robustesse et la stabilité de ces lutheries a fait ses preuves.
Le manche type slim 60 en acajou est agréable à jouer sur cette version. La touche agréable assez claire, est un jolie bois (de?) rose ; les frètes correctes; le filet là aussi est soigné. Après petits réglages du manche et de l'action, la belle se stabilise gentiment. Les mécaniques ne me posent pas de problèmes. Le tout couronné de la tête identitaire Epiphone.

L'électronique est classique pour ce type d'instrument, avec en plus un split dont je ne me sert pas( j'ai une autre guitare en miros simple).Les micros probuckers 2 et 3 sont en alnico 2 . Puisqu'il plait de comparer, ils ne sonnent pas vraiment comme les burstbuckers(encore plus vintage que vintage) de Gibson et encore moins des burstbucker-pros(alnico5). Certains trouverons que c'est un peu moins ouvert , moins brillant , moins riche dans le panel harmonique que ces derniers. Cependant, j'entends l'Epiphone plus dans la lignée classic 57 par ce coté plein, contenu, dense, velouté ... On a donc bien un micros manche pantouflare et un micro chevalet plus tranchant subtilement voilé ; en effet l'alnico 2 est moins lumineux que l'alnico 5, et se salit un peu plus vite. Je ne le met pas aussi proche des cordes que des l'alnico 5 pour des médium plus agréables . Cette gratte est parfaite pour le blues et le rock en général mais métal je ne me prononce pas.


Voilà, une guitare avec de bons micros sur une lutherie fiable . Mais qui ne conviendra pas aux oreilles de ceux qui veulent un son étincelant, propre de modernité, ou bien exagérément plus vintage . Ici c'est type "root" sobre pas surjoué. Tout comme chacune des versions de lp Gibson cette Epiphone a sa propre nuance sonore d'autant plus qu'elle conserve des caractéristiques de fabrication propres à son nom. La signature Les Paul. ça rappel aussi que ce monsieur bricolais ses premières grattes dans les ateliers Epiphone (usa) avant sa coopération avec Gibson. Souvent décrié depuis ça délocalisation complète de la corée pour la chine(en2004), Epiphone montre qu'avec un cahier des charges sérieux les chinois savent fabriquer de bonnes guitares.

Il est évident qu'en appréciant une bonne Epiphone on ne blasphème pas la noble Gibson made in usa de référence.