close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Interfaces audionumériques Thunderbolt
Matériel Interfaces audionumériques Thunderbolt {{currentManName}}swap_horiz Slate Digitalswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Commentaires sur le test : Test de l'interface audio Slate Digital VRS-8

Citation de the bubble :
Citation :

Un petit peu de mauvaise foi fanboyiste ne serait-elle pas présente? ;)



je pense que, même sans le vouloir, on en a tous un petit peu pour les produits qu'on plebiscite parce qu'ils nous ont séduit. dur dur d'être impartial.


Certes.

Citation de the bubble :
vante pas ci, vante pas ça........ (tiré s'une chanson à succès des années 90 si je ne me trompe pas).


:-D:-D:-D
A titre d’info, une apollo avec 8 entrées unisson, c’est plus de 3000 euros... la slate avec 8 entrées top c’est 2000. Faut faire son choix. Concernant les dsl, à moins d’en vouloir à tout prix, le principe de la slate est de pouvoir travailler sans...et ça marche très bien.Bref, le verdict me semble injuste, et je bosse avec les deux. Il a peut être trop de Steve Job ce Steven Slate. Quoiqu’il en soit, j’adooooore
Ouai... franchement, j'ai un peu défendu l'interface au départ, parce qu'effectivement, en thunderbolt, le DSP est pas indispensable.

Sauf que dans la même gamme de prix, une Apogee Ensemble par exemple, en offre bien plus avec du monitoring sans latence, des E/S numériques, des preamps avec beaucoup de gain (75 contre 58) etc... Même a des tarifs inférieur, on trouve des interfaces Motu ou Antelope mieux dotées.

Au final, en termes de specs, la VRS 8 est en réalité bien plus proche d'une presonus quantum que d'une Apollo, sauf qu'elle est positionnée à un prix 3 fois supérieur et ça justifie à mon avis largement la note assez défavorable donnée par AF...

Sujets les plus actifs dans "Interfaces audionumériques Thunderbolt"

Les dernières questions dans "Interfaces audionumériques Thunderbolt"