close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Interfaces audionumériques USB
Matériel Interfaces audionumériques USB {{currentManName}}swap_horiz Edirolswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Je viens d'en démonter une pour modification - Avis Edirol UA-101

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Bon avis pour moi aussi. Je viens d'en démonter une qui va être modifiée pour en faire un rig de test de capsule à électrets.

Malheureusement je n'ai pas encore pu l'écouter, je ne dirais rien donc sur le son, mis à part que vu le matos qu'il y a là dedans, ça doit être très correct. (edit: et après écoute, oui, le son est très correct pour une carte aussi ancienne). Je pensais pendant longtemps que Edirol, sous marque de Roland, ne mettrait pas l'effort dans ce genre de petit produits. Et bien j'avais faux.

Les convertisseurs sont parmi les meilleurs du marché de l'époque (CS5340 et AK4385). Un gros DSP à virgule fixe au centre donne le ton direct. Analog Device Blackfin. Pas le must, mais c'est déjà du lourd. Je ne sais pas comment il est exploité par Roland et à quels fonctions le driver donne accès, mais je vous garantie que cette carte est capable de faire console de mixage en standalone. (edit: on a effectivement accès à une petite console de mixage par le driver, et le mixage en numérique dans la UA-101 est géré par ce DSP).

Je remarque quand même que les AOP sont de simple JRC (sans doute des NE5532) et les caps ne sont pas non plus des caps de luxe.

Pour la fabrication, rien à dire. Chassis en tôle, carte très très propre et bien conçue...
A 150€ d'occasion c'est presque du vol, et Roland a étendu la durée de vie en mettant à disposition des drivers pour Windows 10 (qui s'installent automatiquement d'ailleurs) !

Bravo.

Edit: 1 an et demi plus tard.
Je me sers encore régulièrement de cette carte son pour du calage de système et des prises de son chez moi, et je n'ai rien à redire du tout. Le matériel est impeccable. Elle n'a finalement pas été modifié comme je l'avais prévu. Le driver ALSA pour Linux n'est pas capable d'ouvrir à la fois un flux entrant et sortant, ce qui en a limité l'usage à une simple carte son sous Windows plutôt qu'un rig de test comme je l'avais prévu initialement.
Stable, robuste. Franchement je ne sais pas quoi ajouter. Choppez-en une tant qu'il y en a. ;)