close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Interfaces audionumériques USB
Matériel Interfaces audionumériques USB {{currentManName}}swap_horiz Rolandswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Sous-cotée ? - Avis Roland UA-1610 Studio Capture

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Le pourquoi du comment ?

Lorsque l'octo-capture est sortie, je lorgnais dessus mais je suis vite passé à autre chose, dans la mesure où je cherchais davantage d'entrées. Ce n'est que beaaauucouuup plus tard que je découvris l'existence de la Studio Capture. J'ai l'impression qu'elle est passé complètement à la trappe niveau marketing, et c'est bien dommage. Très peu de tests et pubs dans les magazines, vidéos, etc.

Au moment de choisir une carte son avec au moins 12 entrées, j'ai considéré un paquet d'options. Des cartes sons avec ou sans ADAT de toutes gammes (de Behringer à RME) des consoles analogiques avec interface audio multi-track (comme la Soundtrack Signature 22 MTK). Mais finalement, comme le Signature 22 MTK n'envoyait pas les signaux numériques post-EQ, j'ai décidé de me tourner vers la solution plus compacte. Et je ne regrette pas.


L'apparence !

Au niveau de la boîte en elle même, c'est plutôt bien fini. Je ne suis pas impressionné, le boîtiers lourd et robuste de ma Saffire Pro24 me faisait plus d'effet. Mais c'est tout de même très bon, le juste milieu entre du plastique pas dégueu et de l'alu bien solide. Bref, ça inspire confiance, mais visuellement, ça aurait pu être un peu mieux.


L'ergonomie

Concernant interface frontale, c'est exploitable, et très axé "pratique". Peu de boutons, quelques menus, on s'y retrouve vite. Il ne faut pas avoir envie de tout changer toutes les 2 minutes, mais ce n'est pas un calvaire d'aller modifier un paramètre de temps en temps. De toute manière, le logiciel Studio Capture fait le taff pour modifier tout cela à partir de l'ordinateur.


Et le son ?

Pour le son, rien à redire. Les pré-amplis sont "incroyablement" neutres. J'ai eu une interface AKAI (berrghh) où les pré-amplis sonnaient très froids et métalliques, une Focusrite où le son était plus chaud, et là, j'ai l'impression d'être dans un juste milieu. Pas de souffle à signaler, mais je n'ai pas fait de tests poussés.


Les cerises sur le gâteau

Le gros plus de cette carte, pour moi, outre la connectivité complètement démente, ce sont les compresseurs et HPF présents. Je suis agréablement surpris par le rendu, et ça rend de fiers services. Ce n'est pas que gadget, et ça vient encore une fois améliorer le rapport qualité/prix déjà excellent.
Ce que je trouve dommage, c'est que la reverb applicable sur les sorties de monitors ne soit... que sur les sorties monitors. Impossible de l'appliquer à des pistes qu'on routerait dans le DAW (sauf à configurer le patchbay en sacrifiant des entrées, mais ça serait dommage et un brun ridicule). La reverb embarquée n'est pas phénoménale, mais elle est propre, et calculée par la carte. Il y a peut-être un truc que je n'ai pas compris avec - je l'espère - et c'est mon seul point de frustration pour le moment.


Et la l.a.t.e.e.e.e.n.c.e ?

RAS au niveau de la latence. À vrai dire je n'ai pas de test complet à fournir, mais dans ma configuration, je suis la plupart du temps entre 5ms et 17ms en fonction des réglages. Le tout tourne parfaitement. Je n'ai pas besoin de plus, du coup je n'ai pas poussé les recherches plus loin. Mais n'hésitez pas à ma demander un test précis, je ne me gênerai pas.


Conclusion

Ma conclusion, c'est que le rapport qualité/connectivité/prix est imbattable. Je ne comprends pas que cette interface ne soit pas plus populaire. Sûrement à cause de son positionnement, où le public est dur à trouver (des pros qui ont besoin de plein d'entrées se tournent vers des modèles plus pros, et les amateurs ont besoin de moins d'entrées et se contentent sûrement de l'Octa Capture).