close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Logiciels DJ
Matériel Logiciels DJ {{currentManName}}swap_horiz Native Instrumentsswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

test du Native Instruments Traktor Pro 2

Le retour du tracteur
Étant déjà l’heureux testeur du Traktor Kontrol S4 fin 2010, j’ai eu le droit au mail de Native début avril me proposant l’Ugrade gratuite vers Traktor Pro 2. Les différences entre les deux versions S4 et PRO 2 ne sont pas très importantes, nous le verrons dans cet article, mais par contre il y a un gap plus important entre les versions précédentes de Traktor et le Traktor 2 fraichement arrivé. Alors, est-il intéressant d'upgrader ?

Installation

Native Instruments Traktor Pro 2

Comme pour tous les logiciels Native Instruments, il faudra passer par l’activation du produit grâce au « service center », c’est une petite interface qui permet de rentrer vos clés d’activation, suivre les mises à jour recommandées et télécharger les documentations et drivers liés à vos logiciels. Il n’y a aucune difficulté particulière à l’installation, mes trois Traktor sont installés en parallèle pour pouvoir faire le test : Traktor PRO 1.2.7, Traktor PRO S4 1.0.1 et Traktor PRO 2, le dernier-né.

Premier réflexe, je regarde si mon contrôleur Numark Omni Control fonctionne bien en utilisant la fonction  « setup wizard » de Traktor 2. Aucun souci à remonter, le contrôleur est reconnu la carte son interne du contrôleur aussi, toutes les commandes sont opérationnelles. Pour mémoire, vous pouvez retrouver l’ensemble des contrôleurs supportés ici.  En fait, vous remarquerez que sur les  42 contrôleurs supportés  par Traktor, seuls deux ne sont pas compatibles avec Traktor 2 : Allen & Heath  XONE 3D et VESTAX VCM 100. Mais ne disposant pas de ces contrôleurs je n’ai pas pu tester, il est fort probable que cela fonctionne quand même…

La gamme Traktor

Un petit rappel rapide de la gamme pour ce Traktor 2 : Voir l’ensemble des fonctionnalités ici.

Traktor DUO : C’est la version en dessous de Traktor PRO, seulement 2 decks , 2 unités d’effets, 6 effets,  pas de loop recorder ….

Traktor PRO : C’est la version 4 decks, 4 unités d’effets, 30 effets, il ne manque rien sauf les vinyles Timecodés.

Traktor SCRATCH (en version DUO ou PRO) : qui ajoute 2 fonctionnalités essentielles, les vinyles timecodés et une interface audio Native (Audio 6 pour DUO et Audio 10 pour Pro).

Tracktor LE : c’est la version light de Traktor. Il vous manquera entre autres, le loop recorder, les samples decks et vous n’aurez que 3 effets. Cette version est forcement livrée en bundle avec un autre matériel, vous trouverez ici tous les produits incluant Traktor LE.

Quatre fois plus de fonctions sur Traktor PRO 2 que sur Traktor S4 ?

Native Instruments Traktor Pro 2

Étant donné que la mise à jour est gratuite, il est fort probable que ces différences soient plutôt minimes.  Traktor S4 n’est en fait qu’une version « adaptée» de Traktor 2 à la structure matérielle du contrôleur S4 (même s’il est sorti sur le marché avant) :

- Les quatre decks configurables à la volée et de façon indépendante, vous avez le choix entre Track Deck, Sample Deck et Live Deck. Sur le S4 le choix en la matière était laissé aux seuls decks C et D, les Decks A et B étaient quant à eux figés en mode « track ».

- Quatre « grid mode » sont disponibles (choix d’affichage de la BeatGrid) : Full (ligne blanche de haut en bas), Dim (ligne grise discrète de haut en bas), Ticks (juste deux marques en haut et en bas de la Waveform) et Invisible.

- Quatre « color mode » sont sélectionnables : Spectrum : tout le spectre de couleur est utilisé. Les 3 autres MODES jouent sur l’intensité d’une seule couleur : Ultraviolet (le bleu) , Infrared (l’orange) , X-Ray (le blanc). Comme ça vous pourrez vous accorder à la couleur dominante du « dress code » de votre soirée.

- Un égaliseur supplémentaire à quatre bandes : Vous avez le Xone en complément. Pour mémoire Traktor vous propose 4 types d’égaliseur en fonction de vos habitudes :

Native Instruments Traktor Pro 2

Le « Classic » à trois bandes (comme au billard) qui permet d’ajuster chaque bande de +12 à -24 dB, il est associé à des kills « totaux ». Le « P600 » à trois bandes aussi qui propose une dynamique un peu plus large : +12 à – 26 dB. Le « NUO » qui émule les mixettes « Ecler », l’atténuation est différente en fonction de la plage de fréquence. Et enfin le « Xone » qui émule l’égaliseur de la fameuse table Allen & Heath. Vous aurez le droit à quatre bandes de fréquences : basses, bas médiums, hauts médiums et hautes fréquences. Les bandes hautes et basses disposent d’une atténuation infinie. Les bandes moyennes quant à elles seront atténuées de -30 dB. Étant donné que le S4 ne dispose que de 3 potards pour son égaliseur, on comprend que l’option n’ait pas été présentée.

Quatre effets font leur apparition : Tape Delay qui permet d’émuler un délai à bande analogique (et synchronisé au tempo). Ramp Delay, assez original, permet de contrôler la longueur et la vitesse de la rampe dudit délai. Auto bouncer permet quant à lui de répéter une mesure selon 10 motifs (5 accessibles directement et 5 autres en appuyant sur la touche Alt), la vitesse des répétitions est réglable. C’est excellent, mais à utiliser avec modération D-Jay ! Et enfin, Bouncer permet de la même façon de répéter aussi une mesure de votre morceau, mais à différentes vitesses et différents tons. À part l’Auto Bouncer, les 3 autres possèdent un filtre dédié pour affiner votre effet et l’ajouter au mix.

Quelles différences entre la version 1.2.7 et la version 2 ?

Native Instruments Traktor Pro 2

Signalons déjà que l’upgrade vers la version 2 vous coûtera 69€ pour les possesseurs du Trakor Pro et 129 € pour les autres (Duo, LE,). La plus grande nouveauté ce sont les « samples decks », ces lecteurs vous permettant de jouer jusqu’à quatre samples en parallèle. Dans la version 1.2.7 cela n’existait tout bonnement pas et c’est vrai que la concurrence pousse et que cela commençait à manquer. Heureusement Traktor 2 est arrivé, et chacun des 4 lecteurs peut être utilisé en sample deck, vous pouvez donc utiliser 16 samplers en parallèle. Le principe est simple, partons du principe que le deck A est un lecteur standard et le deck C un « sample deck » vous faîtes une boucle sur l’un de vos morceaux dans le deck A, vous faîtes un glissé-posé vers un des 4 emplacements du deck C et ça y est, votre sample est prêt à être utilisé. De plus ces samples sont automatiquement enregistrés dans votre track collection, ils sont donc stockés sur votre disque dur et rejouables lors de vos prochains sets … C’est tellement simple d’utilisation ! Ces Samples Decks sont d’ailleurs réduits à leur plus simple expression : un bouton play, un potard de volume et un potard de filtre.

Ces Samples Decks prennent vraiment toute leur dimension quand on regarde les raccourcis clavier. Pour le Deck C par exemple : les 4 samples seront alternativement joués ou mis en « mute » (et pas en pause, en fait le sample continue à tourner dans le rythme, c’est juste le son qui est coupé) grâce aux touches : Z,X,C,V.  Vous rajoutez la touche CTRL + (Z,X,C,V)  et vous supprimez le sample du Deck C (mais pas de votre track collection, il reste enregistré à vie sur votre disque dur).  Attention la durée max pour un sample est de 48s, cette limitation ne semble cela dit pas pénalisante. Chose importante, les samples sont synchronisés automatiquement au master tempo, mais une petite déception, leur tonalité n’est pas corrigée (key lock absent)

Native Instruments Traktor Pro 2

Bon si vous finissez par craquer pour ce nouveau Traktor, vous disposerez d’un avion de chasse pour tirer des samples, vous l’avez compris. Et bien Native Instruments vous donne en prime du Gasoil à mettre dedans ! Par les temps qui courent, ce n’est pas de refus non ? Vous aurez donc environ une centaine de samples d’excellente qualité, mais aussi une dizaine de titres complets pour commencer à vous entrainer. Plusieurs styles (dubstep, minimal, house, techno, trance...) et à chaque fois plusieurs déclinaisons d’instruments (Drum, Bass, Percussion…)

Native Instruments Traktor Pro 2

Le Loop recorder vous permettra d’enregistrer par exemple : le signal master à la sortie du mixer (c’est-à-dire après égaliseur et après effets), les signaux dont les points « cue » sont allumés, le signal « aux » (le micro par exemple). Vous pourrez choisir la taille du sample (4,8 16 ou 32 Beats) avant de cliquer sur le bouton « record » pour lancer l’enregistrement. Il est aussi possible de réenregistrer un nouveau sample par-dessus votre enregistrement existant (fonction overdubbing), à chaque fois, le bouton « Undo » vous permet de retirer la dernière couche de sample enregistré. Il suffit après de glisser le loop recorder dans un slot d’un sample deck et il sera automatiquement ajouté à votre  bibliothèque.

Concernant les formes d’onde (waveforms), c’est sûr que c’est beaucoup plus joli qu’avant ! Les représentations visuelles de vos morceaux sont multicolores (voir plus haut), plus précises et plus profondes. Les couleurs claires sont utilisées pour les hautes fréquences et les couleurs sombres pour les basses fréquences. Cette nouveauté s’applique aussi bien à la vue détaillée du morceau qu’à la bande d’aperçu global du morceau (stripe view). Honnêtement, ce n’est pas l’avancée que je retiendrais en premier… C’est plus beau certes, mais d’ici à ce que cela soit vraiment utile pour le mix ?

Et les perfs dans tout ça ?

Native Instruments Traktor Pro 2

J’utilise pour cette partie un MacBook pro équipé d’un Core 2 Duo à 2,26 GHz et 2 Go de mémoire vive DDR3 (représentatif il me semble de ce qu’un DJ pourrait utiliser en soirée)

Je constate dans un premier temps que le temps d’analyse des morceaux est environ 50% plus long dans Traktor 2. Pour des morceaux d’environ 4 min (j’ai testé sur une dizaine de titres de styles complètement différents), il faudra compter 6s pour Traktor 2 et 4 s pour Traktor 1.2.7.

L’utilisation CPU dans Traktor 2

Sans rien faire mon CPU est utilisé à 3% environ, je lance Traktor 2, mais je ne fais toujours rien, nous sommes à 17%. Une analyse de titre et je monte à 60%. La lecture de 2 titres en parallèle (avec Key Lock activé) prend environ 21%, avec 3 effets différents par piste (6 en tout donc) : 24%. Puis en activant 8 samples en plus, plus le loop recorder plus tous les filtres et potard d’égaliseur disponibles, nous arrivons à 30% de consommation CPU environ.

L’utilisation CPU dans Traktor 1.2.7

Sans rien faire mon CPU est utilisé à 3% environ, je lance Traktor 1.2.7, mais je ne fais toujours rien, nous sommes à 12% environ. Une analyse de titre et je monte à 40 %. La lecture de 2 titres en parallèle avec « Key lock » activé prend environ 18%, puis activation de 3 effets différents par piste (6 en tout donc) : 23%.

Conclusion

Traktor 2 était très attendu, mais ce n’est pas une révolution. Les samplers et le loop recorder sont évidemment la plus grande avancée de cette nouvelle version, rien qu’avec ça, pour 69€ l’upgrade vaut le coup. Les effets supplémentaires sont excellents, mais ils ne changent quand même pas la face du monde, les waveforms sont très belles, mais probablement pas essentielles pour la majorité d’entre nous.  Mais Traktor est toujours aussi efficace pour réussir ses mix à la perfection et cette stabilité est appréciable et appréciée. Native aurait pu tout de même être un peu plus ambitieux en approfondissant les innovations autour de ses crossfaders évolués que l’on voit apparaître chez la concurrence  (voir test Torq 2.0).

 

 

  • Qualité de l'algorithme de détection du tempo et de la beatgrid
  • 16 Samplers et un loop recorder
  • Intégration totale avec Itunes
  • Multiples formats audio reconnus
  • Qualité de la synchronisation, notamment avec les fonctions Snap et Quantize
  • Documentation complete et didactique
  • Quantité et qualité des effets
  • Gestion des hotcues
  • Nombre de controllers compatibles
  • Protocole NHL (Native Hardware Library)
  • Paramétrage fin, très complet
  • Gestion des vinyls timecodés (Versions Scratch)
  • Stabilité globale, qualité de l'interface (très belles formes d'ondes notamment)
  • Rapport qualité / prix (199 €)

 

  • Gestion du cross fader relativement basique (voir test Torq 2.0 ou DJM 2000)
  • Pas de keylock sur les samples
  • Pas de superposition des formes d'onde (comme dans virtual DJ) pour un mixage "à l'oeil"
  • Pas de gestion de plusieurs cartes son en même temps