close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Micros statiques à transistors à large membrane
Matériel Micros statiques à transistors à large membrane {{currentManName}}swap_horiz Neumannswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Destiné... Nous étions tous les deux destinés... - Avis Neumann TLM 170 R

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Durant de longues années, je n'ai eu cesse de me convaincre que le U87 était un micro qui pouvait magnifier toutes les voix et que si ça ne sonnait pas avec lui, c'était ailleurs qu'il fallait chercher le problème... Et justement, au fur et à mesure des enregistrements faits de ma propre voix, j'ai été de plus en plus intrigué par le renforcement de certaines syllabes embarquant des "cchh" et par extension les sibilantes. J'ai modifié le placement, l'angle, la distance entre le micro et moi-même, utilisé un filtre anti-pop, modifié le lieu, l'acoustique, les preamps (transistors, lampe), ... Mais sans jamais véritablement obtenir le résultat escompté. Je n'étais définitivement pas séduit par le rendu de ce micro pourtant excellent sur d'autres chanteurs ou instrumentistes. Finalement, je me suis résigné à l'idée que ce micro n'était peut-être pas celui qui me correspondait le mieux... Evidemment, j'ai cherché longtemps et testé pas mal de choses : le TLM103 assez agressif, le Rode Classic 2 très riche en harmoniques et le « petit » TLM102 qui étonnamment se rapprochait le plus de ce que je cherchais mais avec une vraie absence de caractère, ce qui m’embêtait pour une voix lead... Pour finalement m'intéresser à lui : le TLM170.

Je ne reviendrai pas sur les aspects techniques (directivités, filtre, remote, etc) que d’autres ont très bien décrits dans les avis précédents.

Je me suis tourné vers ce micro parce qu'il avait la réputation d'être relativement neutre tant par sa réponse en fréquences que par sa couleur et d'avoir le haut du spectre très maitrisé, ce qui correspondait en tous points avec le type de micro que je cherchais : quelque chose qui ne soit ni trop brillant, ni trop médium, histoire de contenir ma voix d'extra-terrestre :mrg: mais qui soit détaillé et qui ait du bas pour redonner du corps à mon timbre un peu fluet.

Je l'ai depuis quelques temps déjà mais le home studio était en chantier. Là, les choses se remettent en place et j'ai pu procéder à quelques tests cet après-midi. Sans prendre de dispositions drastiques (si ce n'est un filtre anti-pop et un paravent absorbant en arc de cercle autour et derrière le micro), j'ai rentré le TLM170 dans un Neve Portico 2 et lancé l'enregistrement d'une petite session guitare-voix en mode cardio, positionné à 20-30 cm de la membrane. Dès les premiers instants, sans aucune correction d'Eq sur le preamp, j'ai instantanément obtenu quelque chose de très naturel, de très séduisant, dans l'axe et hors-champ. La guitare Martin branchée dans l'interface audio UA n'avait presque pas de raison d'être tant le son repiqué par le micro était intéressant, même distant de l'instrument... Gros avantage : ce modèle ne donne pas une sensation de petitesse même dans une pièce de taille modeste. Il procure beaucoup de détail mais sans aucune agressivité, que ça soit dans le rendu des transitoires ou dans la texture qu'il délivre. Il est vrai qu'il peut paraître un peu « terne » ou « mat » en regard de micros de caractère, mais justement c’est ce qui fait sa force selon moi et qui lui permet de restituer habilement des sources difficiles à traiter (voix nasales etc). Mais ne vous y trompez pas, malgré son apparent « tracé plat », le bas du spectre est bien présent (sans être exagéré), donnant de la densité à la matière et offrant quelque chose de très plaisant à l’écoute! Au final, la justesse de restitution est telle qu’on se surprend à l’oublier et chose assez peu courante pour moi : le résultat est immédiatement exploitable, sans aucun traitement à la prise.

Je pense le garder longtemps et je suis persuadé qu'il me procurera encore beaucoup de plaisir à l'usage.