LiveRendez-vous jeudi à 18h pour "Les pieds dans le patch" avec Yarol Poupaud!
close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Micros statiques à transistors à large membrane
Matériel Micros statiques à transistors à large membrane {{currentManName}}swap_horiz Neumannswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Neumann U 89 i : U89 la référence à connaitre

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Mais pourquoi comparer toujours l’U89 à l’U87 ? Il faut bien avouer que Neumann n’a jamais été claire. Je les soupçonne d’avoir surfé sur la vague de la réussite de l’U87 pour lancer l’U89 après tout ça se comprend. Mais faisons un point rapide d’histoire.

D’où vient l’U89 ?

Neumann nous dit que l’U89 est l’évolution du U87... C’est vrai que la forme de la grille est l’aspect général est assez ressemblant (bien que plus petit). Mais le U87 est génétiquement connecté au U67 Lampe. La Capsule K67/870 passera par le U77 construction FET avant de devenir la première version réputé du U87 (avec son compartiment pile) et intégration du format P48. Le U87 va bien fonctionner commercialement et quand le U89 va arriver sur le marché il devra se faire une place au soleil.
Pourtant pas grand-chose rapproche le U89 et le U87. Pour commencer, il n’y a pas la même capsule car Neumann sort ici ce qui va devenir un nouveau succès : la capsule K89. Elle sera installée quelques années plus tard dans le TLM170r (tout aussi réputé) et le TLM193. Les différences de la K89 ne s’arrêtent pas là car en plus d’être de plus petite dimension que la K87 elle ne possède pas d’électrification en point milieu. Le schéma électronique est lui aussi assez différent même si il reprend l’idée principale du U87 sur la disposition des transistors.

Comparons ce qui est comparable !

U89 et Tlm170r voilà ce qui fait couler beaucoup d’encre. Je ne vais pas dire que j’ai acheté le U89 pour le comparer à mon Tlm170r mais c’est en tout cas la première chose que j’ai faite en le recevant.
Il faut admettre que bien des choses sont troublantes. Les courbes de réponse en fréquence TRES approchante, la même capsule, même sensibilité, même nombre de directivité… Juste bande passante dynamique plus importante sur TLM170 et le taux de distorsion qui en découle.
Alors à la première écoute sur une voix on reconnait tout de suite le caractère neutre des deux micros, ça va donc se jouer sur du détail. Mais contre toute attente, la différence sonore est finalement assez prononcée. Le Tlm170 semble plus compact avec un sentiment de densité comme si il était plus massif à l’inverse le U89 va lui donner beaucoup d’air à la source et une belle sensation de dynamique à travers ce sentiment de silence. Etrangement cette comparaison a mis en évidence une petite résonnance chez le TLM170r autour de 800 à 1500Hz qui justifie sa réputation pour les cuivres. A l’inverse le U89 a montré de généreuses formes dans le bas médium. Un grave donc plus physique et qui avouons-le fonctionne à merveille sur la voix. La même sensation se sont retrouvé sur les préamplis suivant : Neve 88Rs, TG2, ISA Two (avec différente impédance) et aussi mon Trident S80. A noter en passant la grosse performance du U89 avec la Neve 88RS MAGNIFIQUE.

Ce qui rapproche tout de même le U87 et leU89

Malgré de nombreux point de divergences, on reconnait une certaine sonorité pouvant se rapprocher de l’U87 (la 3ème génération que je connais). Mais le bas Médium chez l’U89 semble plus net et précis (en raison de la dimension de la capsule ?). L’aigue m’a semblé plus détaillée sans accentuer les sifflantes. Etrangement la partie aiguë entre le TLM170 et U89 était très…très… semblable. C’est assez passionnant de voir ce qui rapproche et oppose les modèles Neumann avec les même composants/capsules.

Faut-il avoir ce micro ?

On ne peut que répondre par le positif à cette question. C’est un micro qui est d’une élégance sonore assez rare et tout comme le Tlm170r c’est un micro hyper polyvalent. Pour moi en achat de premier micro professionnel le 89 sera beaucoup plus polyvalent qu’un U87 mais c’est un point discutable pour plein de raisons. Dans ces mêmes conditions d’achat je conseil le U89 plutôt que le TLM170r, le U89 aura un peu plus de rondeur sur la voix. Le prix si il semble élevé reste cependant juste par rapport à la concurrence et à la gamme Neumann. Les concurrents sont d’ailleurs difficile a rapprocher du prix de chez Neumann : Sennheiser MKH 800 (twin ou pas), Sanken CU44, Josephson 700 et en étant plus raisonnable C414XLS, Brauner Classic.

Après comme unique micro/débutant (qui fait un crédit) ça fonctionne aussi, la sensibilité est adaptée à une acoustique plus fragile (moins de traitement). Après de la a l’utiliser exclusivement sur tout un projet il ne serait pas impossible que le TLM170r soi plus compatible à une stratification/ amoncellement de pistes. Pour terminer le TLM170 sera le compagnon idéal sur les percussions alors qu’un U89 sera plus en difficulté.