close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Micros statiques à transistors à petite membrane
Matériel Micros statiques à transistors à petite membrane {{currentManName}}swap_horiz AKGswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

une légende parfaitement justifiée - Avis AKG C 451 E

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Ce fut mon premier microphone à condensateur. Les premiers achetés en 1970, les derniers dans les années 1990. J'en possède encore 8 en parfait état de fonctionnement (j'en avais 12). Spécialisé dans l'enregistrement de musique classique (plus de 1'500 enregistrements), je l'ai utilisé aussi bien pour de gros enregistrements avec orchestre, chœur et solistes que pour l'orgue, le piano la musique de chambre, la guitare, la harpe ou le clavicorde. Dernier enregistrement fait avec ces micros en 2014 au festival Toulouse-les-Orgues où je fus mandé. Dernier CD primé : la transcription de la Symphonie fantastique de Berlioz sur l'orgue Puget de la Dalbade à Toulouse en 2013.
Je possède une bonne dizaine de types différents de microphones (grosses et petites capsules, tube ou transistor), mais si je n'obtiens pas ce que je veux, je reviens à mes AKG 451 (type C et E) avec les capsules CK1, CK2 et CK22, et là, je trouve toujours la solution.
Fidèles, sans coloration, ils sont de plus d'une solidité à toute épreuve (4 parmi les 8 encore en fonction datent de 1970 !).
Je ne peux que regretter que la copie vintage, les 451B, ne soit plus un vrai micro à condensateur. C'est un micro à élecret, et les résultats sont sans comparaison. La reprise de la série originale aurait été une bien meilleur proposition !
Je connais un certain nombre de possesseurs de ces micros, et aucun n'est prêt à s'en débarrasser... On y revient toujours, probablement un des meilleurs microphones tout usage qui ait été construit.