close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Micros statiques à transistors à petite membrane
Matériel Micros statiques à transistors à petite membrane {{currentManName}}swap_horiz Neumannswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un standard incontournable - Avis Neumann KM 184 MT Stereo set

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
La démarche :

J'ai acquis cette paire d'occasion car j'en avais marre d'être frustré à l'écoute de mes prises (en particulier de guitares acoustiques), et en prévision d'une séance de prises batterie pour laquelle il me fallait de bons OH.
Jusque là, je possédais des T-Bone (anecdotiques) et des Oktava MK-012 (que je garde et que j'aime beaucoup pour certaines sources).
La révélation est venue à l'achat d'un TLM193, et qui m'a fait prendre conscience de la montagne qui sépare un micro chinois à 200 balles d'un "vrai" beau micro.
Le raffinement et la subtilité ne se dévoilent qu'à condition de prendre le temps de remettre en question ses impressions et ses certitudes.
Après cette prise de conscience, je suis parti du principe que la différence serait plus ou moins la même en passant de mes petites membranes bas de gamme aux KM. Bien sûr, ce fut le cas.

Présentation / finition :

Jolie boite, pinces qui seront avantageusement remplacées par des Rycotte par exemple (j'en possède et c'est vraiment plaisant au quotidien).
Niveau de sortie confortable, je les utilise, soit dans mon Drawmer 1960, soit dans une paire de WA-73. Pas besoin de pousser le gain, ce sont des micros faciles à mettre en oeuvre.

Utilisation :

En Overheads (qui fut ma première utilisation) ils font très bien leur boulot, avec un angle d'ouverture à la fois suffisamment large pour capter une vue d'ensemble de la batterie, mais assez précis pour que l'on puisse focaliser sur un élément, ou éviter de reprendre trop de charley, par exemple.
La sonorité obtenue est riche, précise et assez douce pour que les cymbales ne deviennent pas des crèves-tympans. Ils captent peu de grave, mais ce sont des petites membranes. Dans un sens, ça évite d'avoir trop de déphasages avec les micros de grosse caisse.

Sur les guitares acoustiques : ils sont formidables. On retrouve les qualités décrites plus haut. La directivité contrôlée permet de ne pas être trop "noyé" quand on travaille dans une pièce à l'acoustique moyenne (attention, ils "entendent" quand même ce qu'il y a autour et il faudra soigner le placement pour obtenir une belle balance entre les sons directs et réverbérés).
Je trouve qu'ils donnent une attaque douce dans l'aigu, que j'aime particulièrement sur les guitares à corps palissandre (je possède une Martin D35, assez difficile à enregistrer à cause de son fort tempérament).
En couple (le premier dirigé entre la 12 ème frette et la rosace, selon le son recherché, et le second autour du chevalet), on obtient une image très complète et réaliste de l'instrument. Pas beaucoup d'EQ nécessaire, ils se chargent d'imprimer une petite dose de brillance vers 10 KHz. Il suffit ensuite de compresser et alléger, si besoin, dans le bas médium.

En conclusion, c'est un couple relativement abordable (1200€ pour un set appairé de cette qualité, cela reste raisonnable), qui rassure le musicien quand il les voit au studio et qui facilite la vie du technicien.

A refaire, je les rachèterais sans aucune hésitation.