close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Micros statiques à tube à large membrane
Matériel Micros statiques à tube à large membrane {{currentManName}}swap_horiz Atelier du microphoneswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

AM47 de l'Atelier du microphone

J'ai reçu aujourd'hui un invité rare : le AM47 de l'Atelier du microphone.
Ce fabricant français restaure et répare des micros de studio et fabrique aussi cette re-création du mythique U47 à lampe de chez Neumann.
La lampe VF14M originale (aujourd'hui quasi disparue ou vendue à des prix délirants, genre plusieurs milliers d'euros) a été remplacée par une EF800.
Le micro est livré dans une valise qui contient, outre le micro, une suspension et une alimentation et un câble dédié.
Le micro est très beau, mais la suspension un peu cheap (dommage). Hormis cette suspension, tout respire le sérieux.
Toutes les directivités (de fig. en 8 à omni en passant par tous les intermédiaires) sont disponibles et pilotables depuis l'alimentation. Le micro est très silencieux et sonne rond et doux. Je n'ai pu l'essayer que sur la voix (des extraits pour bientôt), et le résultat est plaisant : le micro est clairement dans la catégorie "pro".
D'après Marc Henry, le constructeur, il s'agit de la plus fidèle re-création de l'U47 existante.
Sur la photo ci-dessous : le AM47 en question, à côté d'un U47 Fet (donc pas à lampe) original du début des années 70.


Hâte d'entendre tes extraits ( surtout pour le vocal ) ; je suis allé voir ce que faisait ce Marc Henry , c'est vrai qu'il a l'air de savoir de quoi il parle ... maintenant , c'est les oreilles qui parlent . à suivre ...
Des extraits sont disponibles ici : https://we.tl/t-EyOameDaRS
J'aurais voulu déposer plus de comparatifs mais le temps était compté.

Il y a différents micros : le AM47, Neumann U87 et Neumann U47 fet, avec des directivités spécifiées (cardio ou omni). Aucune égalisation, et le même préampli pour chaque prise (Neve 4081). On a tenté d'obtenir des niveaux aussi proches que possible (le gain du Neve fonctionne par pas de 5 dB).
La voix est compressée et reverbérée (avec les mêmes réglages).

J'ai ajouté pour le fun un micro à ruban actif Sontronics Sigma 2 qui est légèrement égalisé (creusé de 2dB vers 300 Hz et augmenté avec un shelf à 7 kHz, pour compenser l'égalisation du micro). Ce micro est branché dans un autre préampli (SSL XLogic), et n'a donc rien à voir avec les autres prises, c'est juste pour le plaisir.
Pour ceux qui n'ont pas l'habitude de comparer, il faut prêter attention à la définition sonore, à ce qui se passe en bas , dans le médium, en haut (les sss et les chhh par exemple), aussi au son plus doux ou plus raide, etc.
A noter que l'AM47 rend plus les nuances que les autres micros du test. Cela peut être un avantage ou un inconvénient, suivant ce qui est recherché.

Le titre chanté est une reprise d'un ancien titre de Michael Jackson, époque Jackson Five. Il n'y a pas de montage ou de bidouillage : le chanteur a effectué chaque prise en une seule fois, avec à chaque fois plusieurs micros devant lui.

Revenons au AM47 de l'Atelier du microphone. La capsule est une THIERSCH STW7 en version PVC, copie de la M7 qui était montée sur les premiers U47, ensuite remplacée par du Mylar. Les puristes préfèrent bien entendu la capsule en PVC (qui est pourtant réputée plus fragile).

La lampe VF14m qui équipait les U47 originaux est devenue introuvable (plus fabriquée) et lorsqu'on en trouve, les prix sont délirants (quasi le prix du AM47). Le constructeur a donc placé une EF800, qui est très proche, hormis le chauffage du filament qui était de 55V au lieu des 6.3V (ou 12,6V) utilisés habituellement. D'autres cloneurs ont choisi la EF14, la EF12K, la E80F, chacun étant bien entendu persuadé d'avoir fait le meilleur choix. L’AM47 est fourni avec une lampe de rechange (une NOS Siemens).

A l'origine, dans l'Allemagne de 1947, le U47 n'avait pas besoin d'alimentation : le micro pouvait être relié directement au secteur 110V disponible à l'époque. Pas besoin de transformateur, de diodes et encore moins de condensateurs chimiques qui "ramollissent" le son, ainsi que l'explique Marc Henri, de l'Atelier du microphone.
L'objet est imposant , avec un look plutôt réussi, tout en restant de l'artisanat. On est loin des standards de chez Neumann au niveau du look, mais ce que les amateurs de ce type de produits recherchent est bien entendu le son. Pour terminer, voici une photo du AM47 avec un U87 placé à côté, pour se faire une idée des dimensions de l'objet
flag :bave:
écouté attentivement les extraits ...

Pour ma part, je pense que le plus adapté à la song par rapport à la voix du chanteur qui s'est prété au jeu , c'est le 47 qui l'emporte suivi de l'AM47 ....
Mais par contre, je trouve que L'AM47 a plus de rondeur que le u47 qui fait une voix assez mince au monsieur du coup ....

Le micro le plus présent pour moi , c'est le RODE classic II , en revanche pas trop adapté à la song .

Pour ce qui est du u87 , mouais ....( + j'écoute des u87 , + je me dis que c'est pas pour moi ) ça sonne froid et pour le prix que ça coute !!!!!

Sigma c'est sympa, malgré les sibilances assez présentes , d'ailleurs j'ai trouvé un peu de sibilances sur toutes les prises, est ce que ça vient du chanteur ou bien ????

En tout cas merci à toi pour ces extraits, et nous faire profiter de tes tests ....

J'attends + d'infos de mon coté sur le TG Microphone de chandler, c'est ma lubie du moment ....
Assez d'accord avec toi, chrisleberger.
Les sss : c'est pas traité et c'est un chanteur qui est un peu porté sur les sss. Ici, c'était à l'arrache (une prise et c'est OK), donc on n'a pas pris le temps de chercher la position ultime qui donne le moins de sss. En plus, c'est toujours compliqué quand il y a plusieurs micros en même temps.

L'Am47 est très rond (rond de chez rond, même), mais manque un peu d'air. Le Classic II a de l'air, mis manque un poil de bas, surtout pour ce chanteur qui en a un peu besoin. Faudrait un mix des deux...

Le U87, quand on l'écoute sans comparatif, cela passe très bien : c'est le son habituel, qui ne pose pas question. C'est amusant d'ailleurs quand on écoute les prises seules, sans comparer, tout passe. MAis dès que l'on compare, suivant la piste que l'on écoute en premier, c'est un peu celle qui fait référence. Si l'on écoute un micro un peu sourd, les autres pistes vont sembler trop claires. Et si 'on écoute une piste qui sonne un peu clair, les autres vont sembler ensuite un peu sourdes.

Pas moyen d'avoir le Chandler en test. Par contre j'espère le U67 réédité le mois prochain...
je viens de réécouter après t'avoir lu !

pour ma part, le Classic II sonne super bien au niveau de la précision et de la présence, j'ai pas remarqué qu'il manquait de bas , faudrait que j'écoute la voix dry sans le pbo pour m'en rendre compte peut-être.

Le U87 pour moi sonne tellement chirurgical que je trouve que ça ne met pas forcément sa voix en valeur, c'est bien , ça sonne mais ça me fait pas frissonner et c'est surement celui que j'aime le moins de tous les micros essayés, ça vient peut etre de la chanson aussi (style un peu sixty rétro) .

En revanche j'ai été surpris sur les sibilances du U47 car j'aurais eu tendance à penser qu'il les gommerait un peu , mais en fait non .... En tout cas il sonne super bien par rapport au style .

Et pour l'AM47 , je te rejoins ça sonne vraiment rond, je préfère la version "omni" qui me parait être plus en amont dans le mix.
Oui le 47 a un petit truc en plus, il l'emporte. Il a vraiment bcp de classe dans le grave.
C'est vrai que le 87, que j'utilise tous les jours et que j'aime beaucoup semble percer plus, mais avec moins de musicalité (pour cet extrait en tout cas)
Salut a tous,

Alors justement vu que le modele original en neuf chez telefunken coute tout de même 10 000 euros, je me suis posé la question de ce micro qui lui est a 2700 euros si je me souviens bien.
L'ecard de prix me laisse dubitatif car si c est une replique exacte, je me suis dit qu un petit coup de fil à Marc s'imposait afin d'avoir quelques expications.

Je songeais a louer un U47 original et faire un test entre les deux mais je doute que Marc me laisse la possibilité de me prêter un de ses modèles.

Je vais donc pour commencer ecouter les prises e Rroland. Le souci c est qu un U47 fet n est pas vraiment un choix commun pour des voix.
Des 1073 en guise de preamp auraient ete plus que les bienvenus car un gros classique pour des captations voix.
Perso je n'ai jamais vraiment comprit pourquoi les gens utilisaient un U87 pour des voix mais bon, c est comme ça. Sans doute le prix qui reste loin d ´un U67 ou du standart U47.
Citation :
L'ecard de prix me laisse dubitatif car si c est une replique exacte, je me suis dit qu un petit coup de fil à Marc s'imposait afin d'avoir quelques expications.


A un moment, Microtech Gefell, pas vraiment une marque cheap, et qui est donc l'entreprise originelle dréée par Georg Neumann avant qu'il se barre à l'ouest pour fonder Neumann, proposait une série limité, à ma connaissance seule vraie ré édition du U47 (là c'était en fait le U57, en rapport avec sa date de naissance), avec même la capsule 100% identique à ce qu'elle était en 1957, le prix tournait autour des 2500€.
Un micro à 10 000€, dont la conception date de 60 ans, pour moi c'est du foutage de gueule : ok c'est du haut de gamme, c'est souvent fait à la main, mais le micro ne contient pas non plus 200g d'or massif et des pierres de la lune.