LiveRendez-vous demain, jeudi, à 12h pour le 27e numéro des "Pieds dans le patch" avec Marion Delpech de PWFM !
close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Micros statiques à tube à petite membrane
Matériel Micros statiques à tube à petite membrane {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

Micros statiques à tube à petite membrane

Microphones statiques à lampe subdirectory_arrow_right
Micros statiques à tube à petite membrane
27 produits2 news9 petites annonces9 avis utilisateurs11 discussions

Avis sur les produits Micro statique à tube à petite membrane

Sonorité vintage d' occasion (Neumann - M582)

Par Tonmeister D le 20/05/2014
Micro à lampe petit diaphragme de la branche Est (Gefell) de la compagnie Neumann, fabriqué à partir de 1958 jusqu'au début des années 80. Accepte nombreuses capsules différentes, par exemple M58, M62, M70, M71, M93, M94 etc. (attention! certaines versions anciennes des années 1960-début des années 70 ont capsules vissées en permanence). Utilise la lampe EC92 (facile à trouver et pas cher) comme les micros CMV563 & UM57, et donc les mêmes alimentations. Facile à entretenir, beaucoup de pièces de rechange et de techniciens bien informés autour, mais surtout Microtech Gefell (comme Neumann-Est est maintenant appelé) accepte quand même leur service pour un prix modique et avec des résultats excellents.


AVIS GLOBAL

Dans le studio j'avais utilisé un M582 avec les capsules M62 et M71. Avec la capsule cardioïde nickel M62 (en fait, la version Est de la capsule KK54 utilisé dans le célèbre et beaucoup plus cher KM54/KM254) il a un ton vieillot mais très agréable, très semblable à la KM54. Peut capturer un son magnifique de guitare acoustique (esp.slide guitare), pas aussi lisse que le Schoeps M221, mais bien plus de caractère - dans le contexte musical droit.
En fait, c'est mon préféré microphone pour guitare Blues-y acoustique (doigt cueillis ou strummed), slide / Dobro / pédale steel, et mandoline. Peut également sembler très agréable sur le dulcimer / santoor Oriental & Grec bouzouki / baglamas pour la musique Rembetiko. Parfois étonnamment bon à l'accordéon, et une arme secrète avec le droit chanteur!
Avec la capsule cardioïde M71 (en fait exactement la même capsule M7 en PVC trouvée dans le légendaire Neumann U47, avec un boîtier différent) il partage la même empreinte sonore avec son grand frère Neumann CMV563, bien plus facilement saturé en raison de son transformateur plus petit. Donc, très agréable sur quelques voix (si vous n'avez pas besoin de mid basses ultra épais), mic'ing éloigné des amplis guitare et n'importe quoi avec des sensibilités sonores rétro.
Mon seul reproche, c'est qu'il sature assez facilement, à la fois de lampe et de transformateur, il est donc mieux adapté aux musiciens avec un bon contrôle de leur dynamique.
»

Un grand petit classique de micro (Schoeps - M221f)

Par Tonmeister D le 24/05/2014
Historiquement, un des premiers micros petit-diaphragme à lampe, conçu en 1954 et mis en place en 1955, il est resté en production jusqu'en début de 1970 - avec un petit lot final fabriqué vers la fin des années 70.
Il ya eu de nombreuses versions à la fois par Schoeps (A / B / BH / F) et par Telefunken comme Ela M155 (1/2/3), également par Siemens. Toutes les versions ont été construites autour de la célèbre (et très cher de nos jours) lampe Telefunken AC701k.
Nourris par alimentations dédiées de Schoeps, mais également par Neumann NKMa (pour les séries KM5x/KM6x & M367), BB12 (aux piles) et LGT ELA221 (construit sur mesure pour RTF).
Il fut aussi le premier petit micro capable d'utiliser différentes capsules detachables, par exemple, MK22/23/23S, MK24/240, MK241, M934/MK25, MK26 et MK28. Il existe également un adaptateur spécial qui permet l'utilisation de toutes les capsules Schoeps contemporaines de la série "Colette".
Pour plus d'informations détaillées et précises sur les différentes versions et les capsules, vous pouvez regarder ici: http://www.mikrofonbau.de/m221_e.htm


AVIS GLOBAL

J'ai acheté ma paire (version F, utilisant des prises Sogie comme expressément demandé par la RTF) d'un ingénieur ex-ORTF. France est peut-être la meilleure place pour trouver M221s à prix décent, car ils ont été approuvés par la RTF dans les années 50 (BBC a choisi d'aller avec AKG et radiodiffuseurs Allemands étaient la clientelle de Neumann) et donc distribués en assez grand nombre.
J'ai décidé de ne pas obtenir les alimentations assorties LGT ELA221, car ils sont extrêmement lourdes @ 11kgs, plus leurs condensateurs électrolytiques sont souvent asséchés après toutes ces années, augmentant ainsi le coût. Il ya des alimentations dédiées modernes par Schoeps (ELVO) eux-mêmes, ainsi que par Peter Drefahl & Leo Schaal, tous sans bruit et plus stables que les alimentations originaux. J'ai choisi une double alimentation de Peter Drefahl, qui j'ai aussi demandé de modifier la fiche Sogie terrible pour le plus fréquent et fiable mini-Tuchel.
Ces micros spécifiques datent de 1959, et sont utilisés avec deux capsules M934 omni / cardioïde (de 1960) et deux MK241 supercardioïde (de 1976).
La tonalité de ces micros est tout simplement extraordinaire... Ils ne sonnent pas du tout comme les micros à lampe modernes, au contraire ils ont un son lisse, transparent et très musical sans soupçon de grain de HF ou épais bas-médiums. Ils peuvent surcharger facilement quand utilisés très près d'une source retentissante, et pourraient courir un peu bruyant si pas correctement calibrés. Mais en général, ils sonnent plus vrais et lisses que les micros similaires Neumann KM5x/6x ou AKG C60.
Avec la capsule M934 en mode omni (réponse fréquentielle linéaire à partir de 40 Hz avec une augmentation HF douce centrée autour de 12 KHz avec Q = une octave) ils sonnent complètement adorables sur des sources avec détail harmonique très complexe, par exemple guitare classique ou acoustique, harpe, zither, santour Grec ou Persan, sarod Indien, mais aussi violon, accordéon, flûte, hautbois, clarinette et en général tous les instruments acoustiques, sauf peut-être pour ceux très forts (trombone, tuba, etc).
La même capsule en mode cardioïde est mon favori absolu pour batterie OH, esp. dans le "Glyn Johns" ou "Recorder-Man" techniques. De bebop Jazz à Motorhead-style rock 'n' roll d' haute énergie, j'ai été capable de capturer de batteries très vives et détaillées.
Dans n'importe quel mode, la capsule M934 dispose d'un formidable détail de l'acoustique de la salle d'enregistrement.
La capsule MK241 fournit une orientation sonore plus serrée étant une conception supercardioïde, idéal pour endroits étroits, ou des sources à proximité très forts, tout en ayant une fréquence très précise et linéaire.
Tout-en-tout un grand petit classique d'un microphone avec une sonorité vraiment musicale et engageante.
Si vous êtes hors d'acheter un ou deux, vous devez faire attention à ce qui suit:
1) Selon le connaiseur des micros allemands Klaus Heyne, Telefunken avait réserver les meilleurs spécimens de AC701k principalement pour Neumann et AKG, laissant Schoeps avec des lampes de qualité inférieure (plus bruyantes). Je n'ai pas été en mesure de vérifier ses allégations, mais vérifiez soigneusement du bruit de la lampe en gardant à l'esprit que le AC701k est assez rare et très cher (habituellement vendu pour environ €250-300 en état NOS). Évitez micros équipés de la lampe AC701 (non-k) comme seul la AC701k n'était pas microphonique, donc adaptée pour utilisation dans les équipements audio.
2) La plupart des micros version F (ironiquement ceux plus fréquemment trouvés sur le marché français), souffrent de prises Sogie défectueuses, comme matériel de feutre a durci après 50 ans d'utilisation, faisant un mauvais contact électrique et donnant lieu aux bruits, craquements et sifflements. Dans la plupart des cas, il faut changer la base Sogie mâle, par exemple pour une mini-Tuchel. Schoeps ne s'engage pas d'un tel service. Peter Drefahl fait, et peut-être un ou deux techniciens Français, mais il s'agit d'une conversion relativement coûteuse (environ € 100-125 + TVA par micro).
3) La sélection de diagramme polaire mis en oeuvre par Schoeps repose sur l'ouverture et la fermeture des petits trous par des moyens mécaniques, plutôt que par la méthode de polarisation variable utilisée par Neumann, AKG et pratiquement tous les autres fabricants des micros. C'est l'une des principales raisons les capsules M934 (omni / cardioïde) & MK26 (omni / cardioïde / huit) sonnent si extraordinaires, mais elle est aussi leur talon d'Achille. Comme avec les prises Sogie susmentionnées, le matériau de feutre a rigidifiée et s'émiette facilement, laissant la capsule soit dans la position omni ou la position cardioïde (parfois entre les deux formant une modèle "large-cardioïde" comme la récente capsule MK22). Schoeps déclare explicitement que, dans certains cas, une fois démonté, ils peuvent ne pas être en mesure de restaurer une capsule défectueuse dans un état de fonctionnement. En fait, la majorité des capsules MK26 sont delà de réparation de nos jours. M934 se comportent un peu mieux.
Bien sûr, tout cela implique sur les capsules multi-polaires, et les propriétaires de capsules seul motif n'ont rien à craindre.
4) Évitez à tout prix les "Faux Hongrois" trouves habituellement sur eBay ou par des "spécialistes" américains. Ces sont mal recréés M221s par BEAG, un fabricant de micro hongrois de l'époque communiste qui ont commandé des capsules Schoeps authentiques pour leurs clones mal conçus. Les transformateurs trouvés sur ces contrefaçons saturent comme l'enfer, et les chiffres généraux de THD et bruit sont bien inférieurs aux normes. En outre, Schoeps n'accepte pas leur service.
Vous pouvez facilement les reconnaître par le corps du micro différent couleur (généralement plus brillant) et l'absence totale de tout insigne Schoeps / Telefunken / Siemens, nom du modèle (M221 ou Ela M155) et numéro de série.
5) Citant specialiste des micros à lampes Peter Drefahl: "En fait, M221 sont plus sensibles à RFI que les autres micros, afin de sources RF tels que les téléphones sans fil / mobile, routeurs, etc. devront être maintenu à distance raisonnable". Il va sans dire que vous avez aussi besoin d'un courant électrique propre et sain en votre studio.
6) La majorité des micros M221F ont leur transformateur de sortie câblé pour une impédance de 50Ω (point rouge près de la base du micro). Cela donne une bien meilleure réponse des basses, mais aussi -6dB de volume plus faible à celui de la version 200Ω (point bleu près de la base du micro). Schoeps demande beaucoup d'argent pour cette conversion …
7) Pour compliquer les choses, il faut comprendre que toutes les différentes versions M221 (A, B / BH & F) ne sont pas interchangeables, ce qui signifie qu'un corps de microphone de version F ne peut pas accepter les capsules de version A ou B.
»

Un petit bijou à lampe. (Neumann - M582)

Par berl le 19/03/2018
C'est un micro de studio, je ne l'emmène pas sur scène.
Il n'est pas fragile fragile, mais les micros à lampe ne font pas bon ménage avec la vie d'une scène.

C'est un SDC, capsule de petit diamètre. Il rend un son très défini, ciselé.
La capsule M62 de directivité cardio a une membrane en nickel, et est en fait celle du KM84 (ou très proche, ce serait plutôt la M70 qui en serait l'équivalent).
Il descend bien dans le grave avec une petite baisse de 2~3dB sous les 50Hz, probablement due au transfo de sortie. On garde quand même pas mal de grave, qui reste précis et propre.

J'aime beaucoup ce micro, comme en général tous les Neumann-Gefell que j'ai pu avoir entre les mains. Sa précision sans agressivité donne une impression de finesse, de velours et même à fort niveau le début de saturation est soft, commence par une certaine compression avant de tordre gentiment... ça c'est l'effet du tube.

Parlons-en du tube : une simple triode miniature EC92 gentiment efficace, et qu'on trouve facilement pour pas trop cher permet d'essayer des tubes de qualité : Siemens, Telefunken, Philips SQ...
Le EC92 n'est pas un tube qu'on trouve fréquemment dans les micros, et en effet dans ce micro il travaille d'une façon particulière : en électromètre, ce qui lui permet de travailler à l'impédance très élevée nécessitée par la capsule et d'abaisser son bruit propre, ce en quoi son fonctionnement est identique au Neumann U47. Rien d'étonnant sachant que ces deux micros ont été produits dans la même usine à Gefell !

Dernier avantage, le M582 reste un micro bon marché pour un Neumann à lampe ! Dans son jus, on le trouve à 500~800€ et moyennant une bonne remise en état (la capsule est souvent à remembraner) et lui trouver une alimentation, on a un micro d'exception pour un bon prix.
Seul point négatif, les connecteurs originaux se trouvent difficilement et se vendent trop cher. Tenez-en compte si vous en achetez un !
»

News Micro statique à tube à petite membrane

[MUSIKMESSE] Soyuz Microphones à Francfort

Publiée le 07/04/16
Le fabricant de microphones russe Soyuz expose au Musikmesse ses deux micros à lampes SU-017 et SU-011 ainsi que le tout nouveau SU-019 à FET.

Forums Micro statique à tube à petite membrane

Petites annonces Micro statique à tube à petite membrane

Vente Avantone CV-28

398 € Annonce Thomann

Vends Schoeps M221f avec alimentation

1 800 €