close
  • settings_backup_restore
L'entretien des micros

Petit guide sur l'entretien des micros à condensateur

Les microphones, notamment à condensateur, représentent un investissement conséquent. Pour que votre micro vous offre toute une vie d’excellentes performances, ce dossier présente quelques conseils élémentaires.

Protection anti-chocs du microphone

Comme vous l’avez vu dans le dossier précédent, les micros à condensateur sont fabriqués avec des diaphragmes extrêmement minces et selon de très hautes exigences. C’est pourquoi vous devez les manipuler avec soin et éviter qu’ils ne subissent des chocs. Evitez d’utiliser vos micros à condensateur dans des situations où ils pourraient être malmenés. A la différence des micros dynamiques, il est préférable que les micros à condensateur soient toujours montés sur un pied plutôt que tenus à la main (voire balancés dans tous les sens par un chanteur). De même, les mouvements effrénés des baguettes de batteries, des manches de guitare, des archets de violon et autres ne sont pas les amis des micros à condensateur.Comme nous l’avons vu plus haut, ce type de micro ne doit être utilisé en direct que dans des situations contrôlées où la scène est protégée des éléments et interdite d’accès aux non-professionnels. Inutile de dire qu’il faut toujours éviter les chutes et qu’il faut également faire très attention à ne pas faire tomber un pied de micro soutenant un micro à condensateur. Il est recommandé de fixer les câbles au sol avec du ruban textile pour éviter qu’on ne s’y prenne les pieds.

Une suspension souple, qui permet au micro d’être suspendu dans un matériau élastique, est généralement souhaitable puisque sa fonction est d’absorber les vibrations du sol ainsi que celles causées par la circulation, les avions et tous les petits chocs involontaires. Si les pinces de fixation ne permettent pas une telle absorption des chocs, elles sont parfois utiles quand il y a peu d’espace disponible ou lorsque le micro doit être positionné avec exactitude, par exemple dans une configuration de prise de son stéréo X-Y.

Filtres anti-pop et écrans anti-vent

Les plosives “p”,“t” et “b” des chanteurs projettent une énergie supplémentaire contre le micro. Cette énergie supplémentaire est accompagnée de “pops” indésirables ainsi que de salive, autre forme d’humidité qui n’est pas souhaitable pour un micro à condensateur. Pour toutes ces raisons, un filtre anti-pop est hautement recommandé pour l’enregistrement de voix avec des micros à condensateur. Les filtres anti-pop se présentent généralement sous la forme de minces filets tendus sur des structures circulaires. Ils sont montés entre le chanteur et la capsule du micro. (Vous pouvez à la rigueur en fabriquer vous-même à l’aide d’un cintre et d’un collant.)

Les écrans anti-vent, comme leur nom l’indique, sont parfois utilisés pour les enregistrements en extérieur afin de réduire le bruit du vent et des particules venant frapper le diaphragme. Ils se composent en général d’une épaisseur de mousse conçue pour s’adapter sur la capsule. Les écrans anti-vent pouvant réduire les réponses en fréquences basses et hautes, ils ne sont en général pas utilisés comme une simple solution de remplacement des filtres anti-pop.

 

Température et humidité

Les minces diaphragmes et les tolérances élevées des micros à condensateur les rendent sensibles aux températures et à l’humidité extrêmes. N’utilisez jamais de micros à condensateur lorsqu’ils risquent d’être exposés à l’eau (à la pluie par exemple). Evitez les situations d’humidité extrême, par exemple sous des climats de bord de mer et sans climatisation*. La température de fonctionnement de la plupart des micros à condensateur se situe entre 10ºC et 35ºC. Si un micro à condensateur a séjourné à l’extérieur dans le froid (dans le cas d’un transport en hiver par exemple), attendez qu’il s’habitue à la température de la pièce avant de le connecter. Ainsi, vous éviterez que ne se forme de la condensation sur sa capsule. De même, veillez à ne pas laisser ce type de micro chauffer dans le coffre de votre voiture par temps ensoleillé et chaud. Ces précautions sont également valables pour les blocs d’alimentation des micros à lampes.

* Conseil : Même le meilleur micro à condensateur commencera à produire des bruits de crépitement s’il est exposé par inadvertance à une humidité excessive. Dans ce type de cas, une vieille astuce consiste à placer le micro près de la chaleur d’une ampoule pendant une demi-heure.

Nettoyage et stockage

Lorsque vous ne l’utilisez pas, rangez toujours votre micro à condensateur dans son étui. En effet, des particules de matières telle que la poussière pourraient se fixer au diaphragme et provoquer à la longue une baisse des performances. Dans le plupart des cas, essuyer la partie extérieure métallique du micro avec un chiffon sec ou légèrement humide suffit à éliminer poussière, saletés, traces de doigts et autres. Si un nettoyage plus approfondi est nécessaire, pulvérisez un produit d’entretien ménager non-abrasif sur un chiffon que vous passerez sur la partie extérieure métallique. Ne pulvérisez jamais de produit directement sur le micro car cela pourrait endommager la capsule. N’essayez jamais de nettoyer l’intérieur d’un micro.