close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Multipistes analogiques
Matériel Multipistes analogiques {{currentManName}}swap_horiz dbxswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Indispensable avec un magnétophone à bandes - Avis dbx 150

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
J'utilise mon REVOX B77 MKII 19/38 pour un usage HIFI avec des bandes de bonne qualité et/ou neuves (RTM LPR 90 ou, mieux SM900) ; en occase, les seules bandes acceptables sont les MAXELL XLI, si elles ont été correctement stockées. J'évite les vieilles bandes pourries disponibles sur les baies et autres coincoins (Scotch, Agfa... elles se décomposent et laissent des dépôts sur le passage de bande).

J'ai acheté d'abord un DBX 224 (voir mon avis sur ce site). Je me suis ensuite rendu compte que le DBX 150 correspondait mieux à l'usage que je souhaitais en faire.
Le DBX 150 est un réducteur de bruit de type I là où le DBX 224 était de type 2. Ils sont incompatibles mais, au final, ils font le job de la même façon et pour la même qualité. Le DBX 150 est dépourvu de la fonction "disc" qui permettait de décoder les (rares) disques microsillon codés en DBX. Le DBX 150 est donc parfaitement conseillé pour seconder un magnétophone à bandes.

Il est de bonne qualité, les cinch sont dorées, ça fait cool et il est très bien pensé car très simple d'emploi. Il est pourvu de deux potars pour régler les niveaux afin de ne pas avoir trop de différence entre les différents signaux mais ces réglages n'influent pas sur le codage/décodage.

A l'usage, on se demande comment on faisait pour s'en passer avant l'achat. C'est bien simple, il n'y a plus de souffle et le rapport S/B semble digne d'un CD. Mais on est en pur analogique... C'est excellent. J'insiste : le bruit de fond disparaît, comme par magie. Et le signal ne semble pas affecté ; on ne peut que difficilement reconnaître la source de la copie (enfin, en ce qui me concerne mais j'ai passé 50 ans et mes oreilles vieillissent).

Le défaut est que la fonction "monitor" du magnéto devient inutile et il est nécessaire d'inclure un ampli casque dans la boucle de retour du signal vers l'ampli pour pouvoir s'en servir ; ceci dans l'éventualité probable où votre ampli n'a pas de fonction monitor. En effet, il est nécessaire que le signal enregistré soit décompressé pour être écouté. La sortie monitor casque du REVOX intervient AVANT la décompression. Résultat : inaudible.

L'appareil est donc incroyablement efficace. De nos jours, il y a un bémol : DBX n'assure plus le SAV, et les machines sont âgées. Comme les enregistrements compressés en DBX sont inutilisables sans le compresseur/décompresseur, vous voyez ce que je veux dire : lorsque la machine ne fonctionnera plus, vous serez condamné à en trouver une autre ou... recycler vos bandes... A moins que DBX décide un jour de remettre ces machines sur le devant de la scène, ce qui paraît utopique, ou de relancer un SAV. Mais le marché existe-t-il ?

La question que je me pose souvent c'est pourquoi REVOX n'a, semble-t-il, jamais proposé sa machine avec une carte DBX150 intégrée, ce qui aurait permis d'utiliser la boucle de monitoring aisément. Il y a bien eu un walkman DBX dans les années 80 ! Et, croyez moi, le réducteur de bruit DBX est beaucoup plus efficace que les Dolby B/C et même S.

En conclusion, un appareil excellent dont on ne peut plus se passer qui magnifie l'usage d'un magnétophone à bandes. Le mode d'emploi précise qu'il rend les services les plus appréciables sur des hautes vitesses à partir de 38cm/s ; à 19cm/s, c'est déjà le paradis...
photo