close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left On Stage/Backstage
Matériel On Stage/Backstage {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore
Préparer la fête de la musique – 2e partie

Choisir ses enceintes pour son concert

Choisir ses enceintes relève, pour un non initié, du casse-tête chinois. Les constructeurs ne sont pas toujours très ouverts sur les spécifications de leur matériel et les paramètres sont nombreux pour décrire ce qu’il se passe électriquement et acoustiquement. Intégrer les amplis dans les enceintes permet d’éviter certains choix compliqués. C’est d’autant plus confortable s’il y a un sub séparé, associé aux têtes. On a à peu près l’ensemble de la bande passante, pour une rapidité d’installation incomparable et la limitation se trouvera du côté de la puissance. Voyons à qui cela peut convenir.

Tout-en-un ou pas ?

Il faut bien avoir conscience qu’il n’y a pas de solution universelle. Tout est une question de besoins, de budget et de goût. Les solutions intégrées « console + amplis + enceintes » connaissent un grand succès depuis quelques années. Les progrès effectués permettent de concilier puissance (relative, quand même) et encombrement minimum pour un prix plutôt accessible. Si ces solutions peuvent convenir à la taille de la majorité des concerts qu’on voit pendant la Fête de la Musique, elles peuvent décevoir par leur « couleur » souvent assez marquée, qui peut ne pas correspondre au son de son groupe. Pour s’affranchir des contraintes (ultra portabilité), le signal est souvent fortement traité, pour donner une réponse flatteuse et sonner plus fort que ce que nos yeux suggèrent.

Ces ensembles sont économiques, faciles à transporter et à régler. En revanche ils offrent moins de souplesse que du matériel plus coûteux : moyennement puissants, ce sont des solutions « clés en main » ne permettant pas, de manière cohérente, une extension future. Enfin, aussi complets ces combinés soient-ils, l’ajout d’une console s’avère vite indispensable, la partie mélangeur étant souvent très limitée quant au nombre de sources et à l’égalisation.

Ne nous dispersons pas

Un critère de choix important pour ses enceintes est l’angle de dispersion. Il conditionne la portée : plus une enceinte a une directivité serrée, plus elle porte loin car l’énergie acoustique est concentrée dans un lobe plus étroit. À puissance égale, une enceinte avec un angle d’ouverture de 60° portera plus loin qu’une enceinte qui ouvre à 90°. Il s’agit ensuite de coupler les enceintes (quand c’est possible) pour construire un front d’onde, de puissance et de forme adapté au volume du public que l’on veut arroser.

Sono fête de la musique

Un système comme le Bose L1, de par son ouverture horizontale très large (proche de 180°) et son placement préconisé derrière les musiciens, ambitionne d’être une solution combinant diffusion pour le plateau (en l’absence de retours) et diffusion pour le public. Il convient bien pour des musiques enregistrées, ou pour des petites formations, dans des salles petites ou moyennes (environ 300 personnes max). Par contre, on imagine facilement les problèmes insolubles auxquels on se retrouvera confrontés, à vouloir déployer cette solution pour un groupe de 4 musiciens ou plus, avec une zone du public qui s’étend sur plusieurs dizaines de mètres. L’équilibre entre la diffusion plateau et la diffusion vers le public, les problèmes de larsens rendront le mix très délicat.

D’autres systèmes combinés se présentent de manière plus conventionnelle avec les médiums-aigus sur pieds séparés (type HK Audio Lucas) et leur directivité est aussi plus courante (entre 50 et 100° horizontalement). Ils induisent une disposition façade/retours permettant plus de souplesse dans le mix, mais nécessitant à priori plus de matériel (console plus élaborée, retours en plus). Chacun placera le curseur où il veut entre l’encombrement pour le transport et le confort sur scène. Évaluer ses besoins demande toujours des tests pratiques, sans parler du renouvellement fréquent des situations dans lesquelles on joue, donc de l’évolution de ses besoins...

Jauge, disposition du public, style de musique, caractéristiques de l’endroit sont autant de paramètres qui peuvent conditionner le choix d’un système. Le problème est de comprendre quelles enceintes ont les spécifications qui y répondent le mieux. Nous verrons ensuite la manière de les disposer.