close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Orgues
Matériel Orgues {{currentManName}}swap_horiz Hammondswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

La série T, derniers Hammond à roues phoniques. Du lourd ! - Avis Hammond T200 Leslie

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Le hasard m'a présenté cet orgue, dans un troc solidaire, sous un tas de poussière et de crasse impressionnant.
Je dois préciser que je n'y connaissais que dalle, question orgue.
Pour moi il s'agissait d'usines à gaz complètement démodées, mais voilà, quand j'ai découvert la petite plaque siglée Hammond derrière le bahut qui sert de corps au mastar, il était évident que je ne pouvais le laisser là, promis à la casse et à la violence des clients incultes en machins qui font "pouet".
Surtout qu'aprés l'avoir enfin branché dans le hangar du troc, et éloigné par sécurité les badauds, pas d'incendie mais une lumière rouge s'est allumée !!

100 Euros laissés au troc, location d'un fourgon pour ramener les presque 100 kgs de la bête et un semaine de nettoyage à fond..;, vraiment à fond !

Il est devenu ...comme neuf... bon, presque!
C'est du solide, c'est rien de le dire ! Tout fonctionne, clavier, drawbars, boite à rythme, chorus, vibrato, reverb, Leslie, pedalier...dingue.
Il s'agit d'un spinet T422 de 1974, à transistor, roues phoniques et "Leslie" incorporée. Un ampli de 34 W.
Le "tableau de bord" semble indiquer que vous conduisez une Chevrolet de 1960
Le meuble en "mediterranean oak", est massif, magnifique et intemporel.
Le son, que j'ai rendu plus percussif (en suivant un tuto)en enlevant quelques petits composants électroniques qu'Hammond avait installés pour le brider et sonner plus lisse (et sans âme), me permettant ainsi se rapprocher un peu du son du B3. J'ai dit "un peu", les intégriste des amplis à tubes...relax.
Sonorité :
Ce n'est pas un B3, of course !loin de là, ni un M...mais avec ses roues phoniques, il a sa presonnalité à lui.
Surtout un éventail de sonorités surprenant : de l'orgue d'église au son de choeurs éthéré, genre voice pad cristallin.
Le son de Tony Banks ? De Keith Emerson ? De White shade of pale? De la fete à Neu-neu? C'est son domaine.
Par contre, pour Rhoda Scott ou Jimmy Smith, il manque de grave, mais avec un drive bien placé, on s'en rapproche un peu.
La B.A.R. semble venir de chez ACE, kitch 70' évidemment, mais certains presets sont excellents, (Bossa Nova, pour jouer de tout sauf de la Bossa !)
La Leslie incorporée à 2 vitesses est superbe d'onctuosité, le vibrato trés bien, la reverb à ressort, trop timide sur le mien.

Ses défauts : Lourd !!!!, bruyant quand on le met en marche, sensible aux box internet et portables, et manquant parfois de grave (sauf si on maitrise le pédalier)

Entretien : trois gouttes d'huile de vaseline pour le vibrato et les roues phoniques tous les ans, surveiller les courroies Vibrato et Leslie, en gros c'est tout.

Je n'avais aucune attirance pour ces engins, mais finalement il s'agit d'un instrument extrèmement attachant, qui provoque l'inspiration grace à ces sonoritées quasi infinies. Il est très simple de trouver ses propres sonorités, grace aux drawbars, effets et preset (genre de formes d'ondes avant les synthés) ou de trouver des réglages tout faits sur le net.

Cet instrument tout boisé semble prendre vie à l'allumage, il respire, vibre (!) et un lien physique s'opère dès qu'on se met aux claviers, c'est troublant mes amis...
Essayez, ça vaut le détour !




photo