close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Overdrives guitare
Matériel Overdrives guitare {{currentManName}}swap_horiz Mad Professorswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

What else ? - Avis Mad Professor Sweet Honey Overdrive

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
La Sweet Honey est quasiment le seul overdrive largement diffusée qui fait presque l’unanimité sur la qualité du son. C’est assez rare. Je me suis dit : il faut que j’essaye. Bien m’en a pris :-)



LA COULEUR DU SON :

C’est classique et d’une grande qualité.

Au début, elle m’apparaissait comme un overdrive transparent. Mais à la pratique, je lui trouve une signature :

- Déjà cet overdrive ne coupe rien (ou pas grand chose !) dans les basses. Il ne les gonfle pas non plus.

- À mes oreilles, sa chaleur vient d’un léger push dans les bas médiums. Un peu comme quand on colle un CELESTION Blue Alnico dans un ampli. C’est ce qui fait sa chaleur et sa présence .

- Ce qui change par rapport à pas mal d’overdrives : la Sweet Honey coupe les extrêmes aigus qui causent de l’agressivité et de la fatigue auditive dans le son... MAIS là où c’est fort c’est qu’elle garde ceux qui donnent du mordant et de la clarté.


Pour moi la Sweet Honey est un peu la Tube Screamer que ses détracteurs auraient aimé entendre ; à savoir : basses préservées, push dans les médiums beaucoup moins caricatural, de la clarté et de la netteté dans le note à note.



LA RÉSERVE DE GAIN :
En effet, elle n’est pas très élevé.
Guitare dans la Sweet Honey, directement dans un gros Fender à 2 de volume en clean : ça ne crunche presque pas...

Par contre si le preamp de votre ampli n’est pas loin d’un léger crunch, ou que vous pouvez provoquer la Sweet Honey par un boost en amont, vous aurez un superbe crunch : naturel, dynamique et clair.

Par conséquent : il vaut mieux l’utiliser avec un ampli à lampes qui a un Master Volume pour pouvoir monter un peu le gain du preamp.



LES SENSATIONS EN DYNAMIQUE :

Ça n’a pas le côté un peu granuleux ou très compressé (suivant les cas) de certaines de mes pédales d’OD : la Santa Ana, la Chupacabra, la Box of Rock ou même ma High Voltage.
Quand ça crunch bien, le grain est plutôt serré et « lisse ».

Volume vers 10h et en poussant le gain + préamplificateur de votre ampli pas loin du crunch : là on joue avec l’expressivité de la pédale en naviguant entre le clean et un crunch expressif :-)

J’entends mes lampes saturer avec un son chaud, net et sans bavure. Il y a une certaine neutralité dans le son.
Revers de la médaille : je trouve que par rapport à la bonne dizaine d’overdrive que j’ai en banque, c’est aussi celle qui a la personnalité la moins affirmée... et c’est finalement une force. Ça a son utilité.
Attention, ça ne veut pas dire qu’elle manque de caractère !
Pour faire un beau crunch expressif et défini, je l’utilise maintenant plus souvent que ma Lightspeed ou ma Boss BD2.



LE BOUTON FOCUS :
Une petite nouveauté pour moi. Le bouton Focus agit pour redonner de la définition aux notes. Ce n’est pas un Tone classique.
* Sens horaire : la pédale doit ajouter du signal dry au signal overdivé. Résultat : le son gagne en définition. Les aigus sont moins mushy, ils ressortent légèrement plus ; c’est très subtile.
* Sens anti-horaire : en position extrême, vers 7h, c’est surtout là que ça assombrit un peu le son. Le son n’est alors pas du tout défini.

Le génie, c’est la simplicité. Je pense que cette pédale mixe «simplement » le canal overdrivé au son chaud et pas défini au canal dry (très défini).... via le bouton Focus. Un peu d’EQ là-dessus, et voilà !



REGRET ? :
Ça ne me dérange pas plus que ça, mais passé 2h, les boutons de Gain et de Focus agissent de manière moins flagrante. C’est très très progressif si on veut positiver le propos !



SES (AUTRES) POINTS FORTS :

- La polyvalence : on a UN son, mais ça sonne superbement tout suite quel que soit mon matériel : toujours ouvert et suffisamment d’harmoniques (tout de même un cran en-dessous de mes références en la matière : Jan Ray, Chupacabra)

- La sensibilité au volume de guitare et au toucher. Sans aller jusqu’à l’exceptionnelle Anasounds High Voltage dans ce domaine, il y en a suffisamment pour s’exprimer et s’amuser.

- La compatibilité avec mes autres pédales :
* Une TS devant, et croyez-moi, je fais des étincelles quand j’envoie un solo.
* Ma Lightspeed derrière, c’est monumental :-)



CONCLUSION :

Je l’ai acheté d’occasion récemment avec quelques traces sur la peinture : petit prix.
La meilleure affaire que j’ai fait jusqu’à aujourd’hui avec la TS Mini (typée, mais terrible quand le contexte s’y prête).
Dans le rôle de « la meilleure affaire du siècle », la Fender Pugilist Distorsion ou la Earthquaker Plumes ne sont pas mal non plus !

En mid-overdrive à tout faire et au rendu pro dans cette gamme de prix, je ne connais pas mieux... peut-être la Plumes : plus « typée » mais aussi plus polyvalente à un prix canon.
Elle s’est faite une place à demeure sur mon pedalboard. J’ai plein de pédales d’overdrive que je sortais occasionnellement qui vont prendre la poussière.