close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Overdrives guitare
Matériel Overdrives guitare {{currentManName}}swap_horiz Vemuramswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un gros chat dans le moteur - Avis Vemuram Jan Ray

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Hé bien j’ai failli la revendre... faute de l’avoir réglé comme il fallait par rapport à mon matériel et à mes goûts.
Un jour, en manipulant le trimpot de saturation/transparence et en bougeant accidentellement les potards, je suis tombé sur mon sweet spot :-)


IS / IS NOT :

Elle vous plaira si :
- Vous cherchez un son chaud et riche : un gros tigre qui ronronne dans votre ampli et sous vos doigts !

- Un son plein, gorgé de graves mais très défini et avec une belle clarté.

- Un son qui vous semble naturel pour possiblement solliciter un ampli où vous mettez peu de gain au preamp.

- Vous jouez beaucoup : à la maison avec un son bien léché, en groupe à un niveau modéré, ou enregistrement en studio.

- Votre ampli clean préféré est un Deluxe Reverb et vous auriez aimé l’utiliser un peu plus souvent en crunch.

- Vous cherchez du drive de niveau faible/modéré pour du rock ou du blues « qui gronde » et qui mord subtilement.



Elle n’est pas faite pour vous si :
- Vous cherchez des sons « In your face » avec un médium affirmé, et au mordant un peu hargneux. Ps : moi j’adore aussi ce type d’OD.

- Vous voulez percer ou vous imposer en solo dans un Mix où il y a un gros niveau sonore. Du style : c’est qui le patron ? hein ?

- Vous cherchez une référence en terme de dynamique en fonction du toucher ou du volume de guitare.

- Vous aimez un peu de compression dans le son. A fortiori un son qui compresse bien, type Marshall.

- Vous cherchez une pédale polyvalente pour coller à tous les styles ou varier les plaisirs.

- Vous trouvez votre son trop sombre/fermé et vous cherchez une pédale qui mette de la lumière et de l’ouverture dans le son. La Jan Ray n’assombrît pas le son, mais ne l’éclaircît pas non plus.




MON SWEET SPOT ?
Pour commencer : le trimpot bleu dit de gain/saturation. Il joue méchamment sur le terrain de jeu et le rendu.
À mes oreilles c’est « juste » un potard qui cale le mix entre :
* le signal clean : transparent, et même plutôt brillant. Bien défini par essence.
* et le signal traité : plus sombre et beaucoup moins défini.
... comme le bouton Focus de la Sweet Honey Overdrive :-)

Ce qui ajoute de la complexité dans le réglage, c’est que ce trimpot joue aussi fortement sur la tonalité que sur le mix crunch/clean :
- Côté « clean au max » (= anti-horaire) :
le son a une grosse composante clean et est très brillant.
- Côté « max de gain » (= à fond dans le sens horaire) : le son est quand même très sombre en plus d’être peu défini.

Il faut donc faire un compromis entre ces 3 éléments : quantité de gain, la définition, et la clarté du son.


Je joue principalement avec Telecaster sur Blackstar en 6L6 et Vox AC15 2x12. Le réglage qui fait que je ne peux plus m’en passer :
* Volume : je le balade de 9h à 12h
* Gain : 11h
* Bass : 12h
* Treble : 9,5h avec single coils (11h avec humbucker)
* Trim pot à 20%, réglé côté « moins de saturation, plus de transparence »




TIENT-ELLE SES PROMESSES ?

Lesquelles ?
C’est une pédale qui a sa réputation et qui coûte presque le prix d’un petit ampli à lampes. Forcément, même pour un acheteur averti qui sait que les miracles ça n’existent pas (!) l’attente est forte, et le fantasme n’est jamais très loin :-)

La promesse du fabricant :
« The Jan Ray was designed to recreate the punchy clear tone of the Blackface Fender amps from the 60’s.  So-called the “Fender Magic 6” sound.  An easy to handle overdrive keeping the characteristics of the guitar, with great sustain without any unnatural compression.»

Discours assez standard pour un fabricant d’overdrive, mais franchement on y est :
- Dans mon Deluxe Reverb ou mon Blackstar en 6L6, le son m’évoque le crunch riche et crémeux d’un Tweed joué par Bonamassa ou de Mr Neil Y.

- On reconnaît l’ampli et la guitare reliés à la pédale (!), mais la Jan Ray calque aussi sa signature sonore sur votre set. Remarquez, elle est un peu vendue pour ça !

- Facile à utiliser en mode ON/OFF, on cale facilement le volume sonore entre le clean et le crunch. Sustain au top ? oui.

- Pas de compression non-naturelle ? En effet ; mais messieurs de chez Vemuram, la compression NATURELLE çà existe aussi !
Ça me laisse plutôt l’impression d’une pirouette pour ne pas concéder un relatif déficit de sensibilité au toucher. J’y reviendrai...

Vous l’aurez compris, malgré toutes ses qualités, la Jan Ray ne fait pas atteindre un pseudo « Everest sonore » inconnu jusqu’alors. En tout cas pas pour moi.




SES POINTS FORTS :

À mes oreilles, ce qui la démarque de la concurrence :

- La richesse harmonique et le sustain. Sur ces points, le meilleur overdrive que j’ai jamais joué. Quand je fais une ´´A / B comparaison’´ avec les OD que j’ai en banque, ça saute aux oreilles : Plumes, TS 808, Sweet Honey, OCD, BD2... Ça se discute peut-être avec la Chupacabra; un typage fort et totalement différent, mais avec un beau grain très riche également.

- Le son est crémeux, chaud et naturel. Ça « sonne pro » , c’est sûr.

- Comme pour Shrek, j’adore son GReuh ! :-).
Ça crunche joliment et le grave bien présent reste défini. Ce n’est pas le cas par exemple avec l’ODR-Mini ( un peu bouillie sonore dans les basses), ou avec la Box of Rock ou la Chupacabra (même si c’est fait exprès pour ces 2 pédales).

- Peu de bruit de fond en montant le gain.



CE QUE J’APPRÉCIE PAR AILLEURS :

- Sans les pousser dans des réglages extrêmes, les aigus sont doux, presque soyeux. Dans ma recherche constante de clarté dans le son, j’ai toujours le réflexe de ne pas trop descendre les aigus de mon matos. Ici erreur ! J’ai fait accidentellement le contraire : aigu à 9h et j’ouvre à fond le Tone coté guitare. Well done !

- A la difficile épreuve du bright cap et du HP céramique haut rendement de mon Fender Deluxe Reverb, elle s’en sort magnifiquement. J’utilisais plutôt la Fender Pugilist jusqu’ici. Ça passait très bien aussi ; plus râpeux dans la texture. La Jan Ray a réellement enlever son venin au crunch de mon Deluxe Reverb. C’est plus velouté.

- On peut recentrer le son un peu plus sur les médiums si envie : bass entre 9 et 10h, treble vers 12h.

- Belle réserve de gain malgré le fait que j’ai baissé le trimpot de gain presqu’au mini pour maximiser la dynamique et la transparence du son. Je l’utilise plutôt en mode ON/OFF pour passer du clean à un crunch « qui rayonne léger ! » dans un morceau.




RIEN À REDIRE ?
Si si.

- Ma seule déception concerne la dynamique du crunch à la pression du médiator sur les cordes, et au volume de la guitare.
Volume de la Jan Ray au moins à 11h c’est « correct » ; le prix à payer : gros écart de niveau sonore en pédale ON et OFF.
En dessous , style à 9h, il en manque. Par rapport à d’autres OD, je suis obligé de plus descendre le volume de guitare pour passer au clean. Et comme je n’ai pas de treble bleed, je perds d’autant plus d’aigus (... et de volume...) que je descends le volume de la guitare. En relatif, c’est donc moins dynamique que nombre de mes autres OD bien moins chers.

- La pédale donne un son avec une belle présence, mais pas de thump à l’attaque comme savent le faire la Greer Lightspeed ou la Fire Mist.
Le caractère de la Jan Ray : c’est plutôt une main de fer dans un gant de velours !

- De la clarté dans le son, mais pas l’effet wahou que je ressens en terme d’ouverture sonore quand j’enclenche ma Fire Mist, la Mythos Chupacabra, ou la Plumes. Avec ces pédales, on a l’agréable impression de libérer le son ou d’enlever un voile.


C’est que pour du matos à presque 400 euros neuf, le client devient exigeant, n’est-ce pas ?!



EST-CE QUE ÇA VAUT SON PRIX ?

La question qui fâche :-)

Vous vous en doutez, le prix est juste exorbitant au regard du rapport plaisir/prix, dans le sens où :
- Heureusement, vous n’avez pas besoin d’une Jan Ray pour envoyer un beau crunch sur un bon ampli avec votre pelle préférée.

- Elle coûte le double, le triple d’une bonne pédale d’OD.

- Comme tous les bons OD : elle a des points forts et ses limites.


Pour le rapport prestation / qualité /prix est discutable aussi à mon avis :
* Déjà les réglages sont classiques. Ce n’est pas un OD ultra-parametrable de Origin Effects, Jackson Audio, ou la Duellist de King Tone.

* Ensuite, malgré un effort manifeste à faire des produits de bonne qualité, les gonzes de Vemuram ont une stratégie marketing où le pricing élevé semble être utilisé pour renforcer leur image de Marque !

Bien entendu, ils ne sont pas les seuls à jouer au petit jeu du « bon vieux son d’avant » et/ou des matières premières dites haut de gamme.
C’est la 2000éme pédale qui est censé reproduire le son paraît-il mythique d’un ampli que vous et moi ne pourrons jamais toucher. Si nous pouvions le faire, nous verrions au mieux que ce n’est pas le même feeling , et vraisemblablement pas le même son du tout !


Ceci dit, dans la concurrence haut de gamme : une Mad Professor hand wired coûte près de 300 euros pour le même son que la version usine 2 fois moins cher. Klon KTR : 380 euros ; Free the Tone String Slinger : 350 euros ; au King Of Tone : 400 euros (avec un boost, certes) ...
J’ai donc mis rapport qualité prix correct. Mauvais, même si c’est tentant, ça aurait été vache au regard de la qualité sonore !
À mes yeux, le juste prix d’une pédale comme celle là : 250 euros max. Et c’est déjà du beau tarif ou les autres Marques qui font du handwired se rincent bien.



POURQUOI 5 ÉTOILES ?
Et bien parce que objectivement c’est du très très bon , et que depuis que j’ai compris comment la régler, elle donne du mojo à mon son.
Je la joue principalement avec du gain faible pour donner de l’expressivité à mon son entre un clean « épais » et un petit grrrr qui mordille quand j’appuie plus fort. Pour un crunch plus appuyé, je peux lui envoyer deux crans de Box Of Rock dans les dents !
Encore une foi, ce qui me plaît : la richesse et la chaleur du son.

De plus, sa couleur sonore est tout de même différente de ce que j’ai en OD par ailleurs. Pas d’équivalent sur mon pedalboard. Heureusement !



BILAN :

Je ne sais pas encore si elle restera « à jamais » sur mon pedalboard. Pour l’instant, j’aime, j’en profite, et ça devrait durer longtemps.

Elle a son caractère, sa personnalité. Suivant les attentes de chacun, ça peut plaire ou décevoir. En effet, son prix hÔoot de gamme place les attentes à un hÔoot niveau.

Acheter et jouer une Jan Ray, c’est comme sortir une paire de mitaines en cuir d’agneau pour conduire sa belle voiture. Au fond c’est du raffinement, on ne conduit pas mieux avec, mais on se fait plaisir :-)